Nous suivre Acteurs du sport

Zoom sur le service des sports de Bordeaux

Jean-Louis Gouju • gouju@u-pec.fr

Sujets relatifs :

,

Les services des sports regroupent différentes missions dont la gestion de nombreux équipements sportifs. Interview de Vincent Debusshere, directeur des sports à Bordeaux, pour en savoir plus sur le quotidien et l'avenir du service bordelais.

Quelles sont les caractéristiques de votre service ?

Le service des sports de la ville de Bordeaux a été créé en 2009 au sein de la direction de la jeunesse, des sports et de la vie associative. Initialement service salles et stades, sa transformation a permis d'intégrer l'animation sportive, les contrats d'objectifs et l'événementiel. Le service regroupe donc les missions classiques d'un service des sports, en dehors de la gestion des piscines, pilotées par un autre service. Il comprend 120 agents au sein de deux pôles: développement sportif et exploitation, appuyés par deux cellules: planification et technique.

 

Quelles sont les missions du pôle exploitation ?

Le pôle exploitation gère les terrains en herbe (33 terrains de grands jeux gérés en régie, dont le centre international de football du Haillan et le stade Chaban-Delmas), mais assure également toute la maîtrise d'œuvre pour les équipements extérieurs (le service vient d'obtenir pour la première fois en France le label Pelouses sportives écologiques). Il accompagne un programme ambitieux de création d'équipements sportifs qui faisaient défaut à Bordeaux. En plus du nouveau stade (43000 places, 185000000 d'euros) prévu en avril 2015, trois nouveaux gymnases sont en cours de construction (dont un Palais des sports de 2 500 places), et deux nouveaux chantiers vont être lancés pour des ouvertures prévues en 2016.

 

Et le pôle développement sportif ?

Il accompagne le mouvement sportif avec 60 contrats d'objectifs et 4200000 euros de subventions. La politique sportive municipale d'animation s'appuie exclusivement sur des interventions associatives contractualisées, au travers de dix écoles multisports associatives labellisées accueillant plus de 3 000 enfants, mais sans aucune intervention directe de personnel municipal. En matière d'événementiel, le service accompagne les événements associatifs et pilote les grands événements impulsés par la ville: Tour de France cycliste (80 étapes depuis la création) mais aussi le départ de la solitaire du Figaro (2013-2015), l'Euro 2016, et depuis quelques jours le premier marathon français de nuit (Marathon Bordeaux Unesco) en avril 2015.

Comment voyez-vous l'évolution des services des sports?

La baisse structurelle des moyens des collectivités impose de nous interroger sur nos priorités. Comme personne ne connaît aujourd'hui les modalités de pratique du sport à l'échéance de quinze ans, les structures souples, de taille peu importantes et rompues au mode projet auront à l'avenir sans doute plus de facilités à organiser, accompagner les pratiques sportives à l'échelle d'un territoire. Le sportif devient usager, presque déjà un client, et attend un service de grande qualité qui, par chance, sera rendu par une association de plus en plus professionnalisée. Le rôle du service des sports est alors de plus en plus de réguler les acteurs lorsque cela s'avère nécessaire, et d'accompagner (financer) les projets d'intérêt général, indispensables socialement mais peu rentables, confiés à des partenaires/prestataires/délégataires. Ne pouvant raisonnablement construire des projets pour une durée supérieure à cinq ans environ; nous devons admettre que nos services sont en perpétuelle réorganisation. L'innovation et l'anticipation sur les tendances lourdes des nouvelles pratiques sportives sont alors indispensables pour garantir notre efficience, et donc notre avenir.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

Interview de Brigitte Deydier - " La nouvelle gouvernance de l’Agence traduit l’importance des acteurs territoriaux "

Interview de Brigitte Deydier - " La nouvelle gouvernance de l’Agence traduit l’importance des acteurs territoriaux "

Brigitte Deydier est Conseillère-experte haute performance à l’Agence nationale du sport. Quelles sont vos missions à l’Agence nationale du sport ? J’accompagne certaines fédérations[…]

10/09/2019 | Reforme territoriale
Interview Bruno Taiana : « Nous devons passer d’une logique verticale à une logique matricielle »

Interview Bruno Taiana : « Nous devons passer d’une logique verticale à une logique matricielle »

[Interview] : Olivier Fouquet

[Interview] : Olivier Fouquet

Interview : Frédéric Gil, directeur des affaires publiques du GIP France 2023 rugby

Interview : Frédéric Gil, directeur des affaires publiques du GIP France 2023 rugby

Plus d'articles