Nous suivre Acteurs du sport

abonné

Vittel met le cap sur l’hypoxie

Florence Roux • roux.flo@free.fr

Sujets relatifs :

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Vittel met le cap sur l’hypoxie

© © DALIA Jean-Jacques/Ville de Vittel

Créé en 1972 avant les JO de Munich, le centre de préparation omnisport de Vittel se positionne aujourd’hui pour recevoir le label des JO 2024 à Paris. Son projet doit améliorer ses équipements d’athlétisation et de récupération avec, notamment, de l’hypoxie.

Né en 1972 pour accueillir l’Équipe de France avant les JO de Munich, le centre de préparation omnisport (CPO) de Vittel, dans les Vosges, allie l’accueil du haut niveau et une vocation municipale. « À l’époque, notre ville cherchait aussi à dynamiser son tourisme », ajoute Nicole Charron, adjointe au tourisme, au thermalisme et aux sports.

Concentration

Aujourd’hui, « le sport génère ici sa propre économie touristique, avec sa centrale de réservation et plus de 70 événements par an. Nous accueillons 5 000 stagiaires, dont un tiers de haut niveau », note Christophe Morin, directeur du CPO. Équipé pour vingt disciplines en[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Les centres d’athlétisation visent la haute performance

Les centres d’athlétisation visent la haute performance

Alors que de nombreux projets se peaufinent pour, peut-être, accueillir des équipes olympiques d’ici aux jeux d’été de Paris 2024, quels seront les minimums requis pour accueillir les athlètes de[…]

13/07/2020 |
Escrime : la solution est dans le partage

Escrime : la solution est dans le partage

"En investissant dans les stades, on se trompe de bataille " - Jérémy Moulard

"En investissant dans les stades, on se trompe de bataille " - Jérémy Moulard

Les jardiniers des terrains de sport font entendre leur voix

Les jardiniers des terrains de sport font entendre leur voix

Plus d'articles