Nous suivre Acteurs du sport

Vers un renouveau des clubs omnisports?

David Picot • david1picot@yahoo.fr

À Nantes, les clubs envisagent de se regrouper
Dans la Cité des Ducs, le projet d'un grand club omnisports vient de resurgir. Le 31 mai 2012, il était présenté devant le conseil de développement de Nantes Métropole par l'association Nantes métropole omnisports (NMO). Ses représentants, persuadés de l'obsolescence programmée du modèle économique du sport professionnel, envisageaient alors de regrouper les structures de haut niveau de la métropole (football, handball, basket-ball, volley-ball) en un club omnisports. Sur le moment, leur appel a suscité bien peu de réactions aussi bien des élus que des dirigeants de clubs. Jusqu'à il y a quelques semaines, fin 2015, lorsque quelques présidents de clubs se sont enfin mis autour de la table pour discuter d'un projet omnisports. Le modèle s'appelle Barcelone.

Vers un renouveau  des clubs omnisports?

© Zarya Maxim - fotolia

Baisse des dotations et donc des subventions publiques, tensions autour du bénévolat, gestion administrative parfois compliquée... de nombreux élus encouragent leur tissu sportif local à se rassembler, en mutualisant des services ou des moyens. Jusqu'à créer des clubs omnisports?

Quand l'argent public se fait rare, l'heure peut être au rassemblement. Président de la commission sport au conseil régional du Grand Est et représentant de -l'Assemblée des régions de France (ARF), Jean-Paul Omeyer fait partie de ces élus qui encouragent la mutualisation. À ses côtés, à la région, un stagiaire (Master 2) travaille d'ailleurs de façon spécifique sur ce sujet. « Nous incitons les acteurs à réfléchir à comment mutualiser différents services afin d'être plus visibles et plus lisibles », explique-t-il. C'est notamment le cas de l'Ambition spinalienne omnisports (ASO). Contrairement à ce que son nom peut indiquer, il ne s'agit pas vraiment (encore?) d'un club omnisports. Sous l'impulsion du député-maire Michel Heinrich (ancien adjoint aux sports), football, hockey, basket-ball, handball ont fait cause commune autour de quelques services (local, transports...). Chacun gardant toutefois sa personnalité juridique et financière.

 

Rationnelle

En Indre-et-Loire, le conseil départemental incite également, subventions renforcées à l'appui, les structures sportives à mutualiser moyens et compétences au sein d'entités omnisports, devenues symboles d'une organisation territoriale qui se veut rationnelle. La Fédération française des clubs omnisports (FFCO), qui pousse les clubs à collaborer entre eux, n'en demandait pas tant. Cette structure fait partie des rares fédérations sportives à ne pas proposer de... sport.

 

Conseiller et accompagner

« Notre mission » explique -Emmanuelle Jehanno, conseillère technique nationale (CTN), « est de conseiller et d'accompagner les adhérents notamment sur le plan juridique, grâce à trois juristes à temps plein ». La FFCO compte aujourd'hui 450 adhérents (soit 650000 licenciés), un chiffre qui semble stagner depuis deux ans. « Mais tout le monde n'adhère pas », glisse la CTN, insistant sur la particularité et l'orientation conseil de sa fédération.

 

Structure mère

Les membres en question sont de vastes ensembles - certains clubs comptent plus de vingt disciplines - à travers des sections qui ne sont pas autonomes sur le plan juridique. « Tout est géré par une structure-mère qui pilote l'aspect administratif et financier », complète -Emmanuelle Jehanno. De leur côté, les élus semblent apprécier. Il faut dire qu'en période de renouvellement des subventions par exemple, cette approche leur évite l'interminable défilé des représentants de clubs. Et diminue le nombre de dossiers à traiter.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

« Pour être prospectif, il faut élargir le champ des partenaires » - Jean-Paul Omeyer

« Pour être prospectif, il faut élargir le champ des partenaires » - Jean-Paul Omeyer

Interview de Jean-Paul Omeyer, Président de la commission sport à l’Assemblée des régions de France (ARF). Les régions font-elles figure de bons élèves en matière de schémas de[…]

09/11/2018 |
À Jonzac, l'espace aqualudique atteint l'équilibre

À Jonzac, l'espace aqualudique atteint l'équilibre

Le Calvados met le sport en mode transverse

Le Calvados met le sport en mode transverse

Basket-ball: le Club 3.0

Basket-ball: le Club 3.0

Plus d'articles