Nous suivre Acteurs du sport

Une commune est-elle responsable de l'effondrement de la tribune d'un gymnase municipal en cas de défaut d'entretien?

Patrick Bayeux • patrick-bayeux@orange.fr

Sujets relatifs :

Oui. Lors d'un match de basket-ball, une tribune installée dans un gymnase municipal s'est effondrée provocant des blessures à la jambe droite d'une spectatrice. La tribune à l'origine de l'accident, composée de cinq rangées de gradins en bois reposant sur une structure métallique, avait été installée en 1998 dans un gymnase municipal (elle était précédemment installée dans la piscine) et était utilisée «en permanence, soit pour les scolaires, soit pour les spectateurs de sports collectifs» et soumise à une «utilisation intensive». Cette tribune, qui n'était pas fixée au sol et n'avait pas été conçue ou aménagée spécialement pour le gymnase, doit être regardée, comme constituant un élément de l'ouvrage public eu égard à l'affectation du gymnase à des rencontres sportives ouvertes au public. La tribune aurait fait l'objet d'aucun contrôle technique depuis 1994. En outre, les visites de la commission communale contre les risques d'incendie et de panique dont la commune se prévaut ne portaient pas sur la solidité des estrades. En l'espèce, le juge a considéré que l'accident doit ainsi être regardé comme imputable à un défaut d'entretien normal de l'ouvrage public de nature à engager de plein droit la responsabilité de la commune. Il convient en effet de rappeler que la responsabilité de plein droit est engagée pour défaut d'entretien normal, sans que l'intéressé ait à établir l'existence d'une faute à la charge de cette personne publique, qu'à la condition que le dommage soit imputable à un bien immobilier, seul susceptible de recevoir la qualification d'ouvrage public.

> CAA Bordeaux, 30 septembre 2014, n° 12BX003259.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

Actualités juridiques

Actualités juridiques

Réponses parlementaires Sénat Absence du karaté aux jeux olympique de Paris en 2024 Question n° 11490 posée par M. Jérôme Bascher Réponse du Ministère des sports Karaté aux jeux[…]

10/09/2019 | Droit du sport
La revue de presse de la semaine

La revue de presse de la semaine

28 millions d’euros d’ici à 2022 pour aider les associations

28 millions d’euros d’ici à 2022 pour aider les associations

Les JO déjà dans l’esprit de 93 % des Français

Les JO déjà dans l’esprit de 93 % des Français

Plus d'articles