Nous suivre Acteurs du sport

Un protocole pour le nettoyage des centres nautiques

David Picot • david1picot@yahoo.fr

Sujets relatifs :

, ,

Legionella: un colonisateur redouté
« Un risque faible mais un potentiel de nuisance très élevé ». Rémi Aragon résume ainsi le « risque légionellose », cette infection respiratoire due à l'inhalation d'un aérosol d'eau contaminée par une légionelle. Cette bactérie est présente à l'état naturel dans les eaux douces (lacs et rivières) et les sols humides. À partir de là, elle peut coloniser les installations qui offrent des conditions favorables à son développement: stagnation de l'eau, température de l'eau comprise entre 25 et 45 °C, présence de nutriments... En 2014, en France, 1348 cas de légionellose ont été recensés dont 122 ont conduit à un décès.

Un protocole pour le nettoyage des centres nautiques

© h5800 istockphoto

La maîtrise de l'hygiène va bien au-delà des actions de nettoyage et de désinfection. Techniques de nettoyage, formation des agents, entretien de leur motivation, Rémi Aragon, directeur d'un espace nautique, a mis en place tout un protocole pour éviter les mauvaises surprises.

Lorsqu'il a pris son poste de directeur de complexe nautique, en juillet 2010, Rémi Aragon - également président de l'ANDIISS (1) Nord Est - s'est d'emblée plongé dans le protocole d'entretien. Il explique « avoir rapidement constaté des écarts importants entre la pratique et le texte mais aussi des approches très différentes selon les agents ». Il en est ressorti cinq pages, réalisées en concertation avec le responsable technique et les quatre agents concernés. « Ce document reprend l'ensemble des règles d'or du nettoyage. Le prochain objectif étant de traduire un maximum de textes en visuels évocateurs », souligne-t-il.

 

Limiter les manipulations

Ensuite? L'idée était d'investir dans du matériel de qualité. À l'image d'une centrale de dilution qui permet de limiter les manipulations de produits par les agents et de réduire les quantités administrées. L'établissement s'est aussi doté d'enrouleurs automatiques et encore d'un « balai magique », sourit-il. « Comme nous avons un étage et que nous souhaitions limiter au maximum le transport d'éléments, ce balai est idéal puisqu'il concentre le produit dans son manche ». Ces changements ont eu d'importantes répercussions sur le quotidien des agents. « Au-delà de l'efficacité, ils ont diminué l'incidence des arrêts maladies et des troubles musculosquelettiques (TMS) de moitié environ », évalue le directeur.

 

Donner du sens au travail

Pour maintenir une équipe à la fois compétente et motivée, Rémi Aragon a également misé sur la formation. « Au printemps 2015, nous avons organisé une session au sein de notre établissement ». L'occasion de rappeler les gestes et postures mais aussi « de donner toujours plus de sens à leur travail », poursuit-il. « Car les agents d'entretien se sentent facilement dévalorisés par rapport aux maîtres-nageurs ou au personnel de caisse. Ils figurent pourtant à un poste très important dans un centre nautique, avec des responsabilités ».

Externaliser une partie des tâches

La motivation est aussi passée par un changement au niveau de la gestion de la tranche matinale (6 heures-9 heures) de nettoyage. « Chaque semaine, je devais faire tourner les agents », détaille Rémi Aragon. « Nous étions à flux tendu, si bien que dès qu'il y avait une absence, notamment le matin, cela devenait très compliqué pour les autres. La solution a donc été d'externaliser la partie du nettoyage, avant l'ouverture. L'équipe n'est plus en horaires décalés ». Une contrainte de moins pour davantage d'entrain une fois à la tâche.

(1) Association nationale des directeurs et intervenants d'installations et des services des sports. Contact : Rémi Aragon, remi.aragon@hotmail.fr, 0781573573.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

Viry-Châtillon met ses équipements en accès libre

Viry-Châtillon met ses équipements en accès libre

La ville de Viry-Châtillon a engagé une démarche expérimentale baptisée ViryVerySport. Elle vise à remettre les équipements collectifs à la disposition du plus grand nombre. Il s'agit de[…]

« Pour être prospectif, il faut élargir le champ des partenaires » - Jean-Paul Omeyer

« Pour être prospectif, il faut élargir le champ des partenaires » - Jean-Paul Omeyer

À Jonzac, l'espace aqualudique atteint l'équilibre

À Jonzac, l'espace aqualudique atteint l'équilibre

Le Calvados met le sport en mode transverse

Le Calvados met le sport en mode transverse

Plus d'articles