Nous suivre Acteurs du sport

Un panorama des situations professionnelles dans le sport

Jean-Louis Gouju • gouju@cafemas.fr

Sujets relatifs :

,

Interview de Nicolas Juillet et Sébastien Buisine, chargés d'études au Cafemas

En quoi consiste le panorama des situations professionnelles des APS ?

Ce panorama que nous venons de publier est le résultat d'une démarche qui vise à résoudre deux problèmes à une échelle nationale. Le premier consiste à identifier les métiers et emplois du sport, ou plus largement des activités physiques et sportives (APS). Il ne s'agit pas de déterminer la nature de ce champ mais bien d'identifier des métiers et emplois visés relevant des formations ou certifications spécifiques. Le second problème est de pouvoir quantifier ces emplois et métiers tout en s'appuyant sur les statistiques publiques et en disposant d'une démarche reproductible. Celle-ci se distingue d'une méthodologie par enquête directe auprès des entreprises ou des salariés.

 

Quel était votre objectif ?

En termes d'identification de l'emploi, nous disposons désormais d'une vue d'ensemble des situations professionnelles liées aux APS. L'originalité de notre travail repose sur la définition de ces situations professionnelles. Il s'agit des entreprises, des services et des personnes dont l'activité concerne l'organisation des APS au sens large (conception, mise en place, développement des pratiques), l'encadrement au sens de l'intervention directe auprès des pratiquants, la pratique sportive professionnelle. Ces métiers et emplois concernent au moins 300 000 personnes mais nous poursuivons nos travaux d'identification et de comptage.

 

Quelles sont les principales tendances ?

Les 76 000 salariés de la convention collective du sport sont encore loin de rassembler tous les emplois des entreprises dédiées. En effet, bon nombre d'entreprises sportives adhèrent à d'autres conventions collectives tels que le golf, l'équestre ou encore l'animation. En ajoutant les travailleurs indépendants, nous sommes face à un ensemble de plus de 145 000 personnes. Concernant les 173 000 encadrants, c'est-à-dire celles et ceux qui entraînent, enseignent, animent, etc., les réalités sont très contrastées : cela va des titulaires de la fonction publique jusqu'à des emplois très occasionnels ou saisonniers. Enfin, nous observons un développement d'emplois relevant de certifications ou de formations du champ, au sein de structures souvent considérées comme éloignées du fait sportif. Nous dénombrons par exemple plus de 13 000 éducateurs sportifs au sein de la fonction publique hospitalière ou des entreprises de loisirs, de tourisme ou de bien-être.

 

Quelles vont être les suites de ce travail ?

Nous allons le décliner dans plusieurs directions. Il s'agit par exemple d'aider les fédérations sportives à identifier et à mesurer leurs emplois. Au niveau régional, il sera possible de mettre en place une démarche commune, leur permettant d'observer, de quantifier et de comparer l'emploi sportif. Le panorama sera mis à jour chaque année pour mesurer les évolutions. C'est une nouvelle démarche d'observation et de quantification de l'emploi dans le champ des APS. Qui vise à aider tous ceux qui doivent prendre des décisions en termes de formation ou de certification en mettant à leur disposition une vue la plus juste et complète possible des besoins actuels et futurs.

En savoir plus : www.cafemas.fr

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

Interview d'Agnès Desvaux : « Nous devons avoir pour préoccupation permanente d’être bienveillant avec nos équipes »

Interview d'Agnès Desvaux : « Nous devons avoir pour préoccupation permanente d’être bienveillant avec nos équipes »

Agnès Desvaux est Directrice jeunesse et animations sportives Ville de Poitiers et Grand Poitiers communauté urbaine Votre direction est mutualisée entre la ville et la communauté urbaine. Comment s’effectue la[…]

28/10/2019 |
Interview de Brigitte Deydier - " La nouvelle gouvernance de l’Agence traduit l’importance des acteurs territoriaux "

Interview de Brigitte Deydier - " La nouvelle gouvernance de l’Agence traduit l’importance des acteurs territoriaux "

Interview Bruno Taiana : « Nous devons passer d’une logique verticale à une logique matricielle »

Interview Bruno Taiana : « Nous devons passer d’une logique verticale à une logique matricielle »

[Interview] : Olivier Fouquet

[Interview] : Olivier Fouquet

Plus d'articles