Nous suivre Acteurs du sport

Un dispositif pour maîtriser les fondamentaux de la natation

Philippe Vanroose, directeur du développement des produits et des services, Société Vert Marine

Sujets relatifs :

, ,
Un dispositif pour maîtriser  les fondamentaux de la natation

En France, la noyade est la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 15 ans, devant les suffocations, les accidents par le feu puis les chutes. Quelles que soient les différentes campagnes de vigilance relatives aux niveaux, lieux et conditions de pratiques des activités de baignade, apprendre à nager constitue le meilleur moyen de prévention des noyades aussi bien dans la pratique d'activités aquatiques que nautiques. Cette mission est partagée entre plusieurs acteurs dont les collectivités locales qui ont le choix entre gestion directe, convention avec un club ou délégation à un prestataire dans l'exemple développé par Vert Marine.

En 2013, Valérie Fourneyron, alors ministre des Sports, de la Jeunesse, de l'Éducation populaire et de la Vie associative, avait annoncé le lancement des travaux d'élaboration du 1er plan interministériel du « savoir nager », en partenariat avec le ministère de l'Éducation nationale, tout en précisant qu'il convenait toutefois d'avoir recours à tous les acteurs concernés par l'enseignement de la natation. L'objectif était de réduire le déficit des compétences du « savoir nager » notamment constaté chez les jeunes enfants, et à lutter activement contre le phénomène des noyades, de manière à ce que, dans dix ans, tous les élèves entrant en classe de 6e sachent nager.

 

Quatre décès par jour

En France, la noyade est la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 15 ans. Et malgré les efforts, l'été 2015 a été particulièrement meurtrier.

Le 9 août dernier, à mi-parcours de la période estivale, l'Institut de veille sanitaire (InVS) présentait les résultats partiels de son enquête « Noyades 2015 » (1). L'institut avait recensé, depuis le 1er juin, 761 noyades accidentelles, dont 261 étant à l'origine d'un décès: soit pratiquement quatre par jour. Ces décès ont eu lieu dans tous les types de points d'eau: 33 % en mer, 26 % en cours d'eau, 21 % en piscine, 18 % en plan d'eau et 3 % dans d'autres lieux (baignoires, bassins...). En comparaison avec la dernière enquête menée en 2012, sur la même période, le nombre de décès est passé de 242 à 261. Tous les âges sont concernés, mais la hausse est particulièrement nette chez les enfants et les adolescents, avec 60 décès observés contre 39 à la même époque en 2012: ce qui équivaut à une augmentation de près de 54 %.

 

Mission partagée

Le « savoir nager » s'impose donc comme une mission de service public. Elle est partagée entre plusieurs acteurs.

Le ministère de l'Éducation nationale inscrit l'apprentissage de la natation dans le socle commun de compétences et de connaissances et définit le « savoir nager » dans les programmes d'enseignement comme une maîtrise du milieu aquatique permettant de nager en sécurité dans un établissement de bains ou un espace surveillé (piscine, parc aquatique, plan d'eau calme...) et doit être acquis dès la classe de 6e et au plus tard en fin de classe de 3e. Un décret récent, en date du 9 juillet 2015, crée l'attestation scolaire « savoir nager » et prévoit ses modalités d'obtention.

Le ministère de la Jeunesse et des Sports impulse notamment un programme estival gratuit d'apprentissage intitulé « Apprendre à nager » destiné aux enfants âgés de 6 à 12 ans. Les objectifs sontde permettre à tous les enfants entrant en classe de 6e de savoir nager, de pratiquer des activités aquatiques et nautiques en toute sécurité, de leur offrir un accès à la culture de l'eau, de prévenir activement par ce biais, les noyades.

Le Conseil interfédéral des activités aquatiques (2) placé sous l'égide du Comité national olympique et sportif français, regroupant dix-huit fédérations, a défini un cursus de formation aux activités aquatiques dénommé « École de natation française » s'articulant autour de trois étapes: le sauv'nage, le Pass'sports de l'eau et le Pass'compétition. Chacune de ces étapes est validée par un test dont la réussite est indispensable pour pouvoir passer à l'étape suivante. À terme, les enfants devront avoir validé toutes ces épreuves pour pouvoir participer ensuite aux programmes de compétitions spécifiques à chaque fédération.

Rôle des collectivités

Au titre de leurs missions de service public, les collectivités territoriales proposent dans le cadre d'écoles municipales de natation des offres diverses d'apprentissage et de perfectionnement de la natation.

Elles disposent de plusieurs solutions:

 

• La gestion directe avec du personnel territorial

L'école de natation est intégrée à l'offre d'activités de la collectivité. Il convient souvent de dissocier les leçons de natation souvent organisées avec des petits groupes de cinq à sept enfants sur des forfaits de dix leçons et l'école de natation sur une année avec une finalité plus ambitieuse d'apprentissage de plusieurs nages. Dans ce cas de figure, les clubs prennent le relais de l'école de natation pour les enfants souhaitant poursuivre une pratique plus compétitive.

 

• La gestion par le club

Dans certaines collectivités, ce sont les clubs qui assurent l'école de natation. Celle-ci est souvent intégrée à un programme d'activité des bébés nageurs jusqu'à la compétition. On observe parfois dans certaines piscines une concurrence entre l'école de natation proposée par le club et celle proposée par la collectivité.

Dans la très grande majorité des contrats de gestion déléguée des établissements aquatiques, les collectivités locales confient cette mission à la société délégataire et lui demandent alors de mettre en place une « école de natation ». Ces écoles de natation cohabitent assez généralement de façon complémentaire avec des clubs de la Fédération française de natation dont les objectifs sont davantage orientés vers des pratiques compétitives.

 

 

Exemple de l'école de natation Vert Marine

L'école de natation de la société Vert Marine, qui gère et anime plus de soixante piscines en France, s'inscrit dans une logique de loisirs éducatifs non compétitifs avec un large panel d'activités ayant pour objectifs de maîtriser des fondamentaux de la natation et de contribuer à l'éducation à la sécurité, à la santé ainsi qu'à la citoyenneté.

Destinée aux enfants âgés de 6 à 12 ans, elle s'intègre dans un dispositif qui permet de découvrir les plaisirs des activités aquatiques dès la petite enfance et jusqu'à l'adolescence.

TRANCHES D'ÂGE/ACTIVITÉS
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15
BÉBÉS NAGEURS dès 4 à 5 mois JARDIN AQUATIQUE ÉCOLE DE NATATION AQUAFUN

 

 

Les activités aquatiques

L'école de natation comporte un référentiel de quatre domaines d'activités commun à tous les établissements, et d'activités optionnelles en fonction des spécificités de chaque piscine.

 

Le référentiel commun:

- natation dite sportive: nager pour soi-même avec aisance et plaisir;

- apprentissage et perfectionnement des quatre nages;

- nager vite, longtemps;

- savoir plonger et effectuer des virages correctement...

- sauvetage: apprendre à porter secours;

- savoir effectuer un appel d'urgence aux services de secours;

- connaître la réglementation des baignades en tous lieux (piscine, plan d'eau, rivière et bord de mer);

- savoir secourir une personne en détresse...

- jeux collectifs aquatiques: coopérer et se confronter aux autres;

- s'habituer à réaliser des actions motrices particulières avec perte des appuis plantaires;

- se positionner en fonction du ballon, de ses partenaires et adversaires;

- connaître et respecter les règles des jeux proposés...

- aquagym: musique, mouvements et bien-être;

- apprendre à coordonner des mouvements en fonction d'un support musical;

- observer et reproduire la gestuelle de l'éducateur sportif;

- adapter ses actions en tenant compte des effets de la poussée d'Archimède...

 

Activités optionnelles: natation synchronisée; nage avec palmes-masque-tuba, particulièrement dans les établissements qui disposent d'une fosse de plongée.

 

L'éducation à la citoyenneté

L'éducation à la citoyenneté s'articule prioritairement autour de la prévention des noyades, l'initiation au sauvetage et la sensibilisation au développement durable.

 

• Le sauvetage

Si apprendre à nager constitue le meilleur moyen de se prémunir des noyades et de préserver son intégrité physique lors de la pratique d'activités aquatiques et nautiques, s'initier aux techniques de sauvetage aquatique s'inscrit dans une réelle éducation citoyenne permettant de porter secours à un camarade ou à une personne en détresse.

Le support pédagogique intitulé -« -Ticket sauveteur » intègre une douzaine de fiches pédagogiques d'apprentissage débouchant sur un premier niveau de maîtrise du sauvetage en milieu aquatique.

Depuis 2009, dans l'ensemble des établissements gérés par Vert Marine, une semaine d'animations dédiées à la prévention des noyades, à l'initiation aux gestes de premiers secours ainsi qu'à la découverte des techniques de sauvetagea lieu en juin: ce sont les « Journées du sauvetage ». Les activités proposées s'adressent bien -évidemment aux enfants qui fréquentent l'école de natation, mais aussi aux élèves des écoles primaires lors des séances de natation scolaire, ainsi qu'au grand public durant le week-end.

Ces journées, organisées avec le soutien des Éditions EP & S, sont aussi l'occasion de diffuser très largement les documents de prévention édités par l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes).

 

• Hygiène et écologie

La problématique liée au développement durable a donné lieu à la conception d'un fichier pédagogique « Le parcours du nageur: hygiène et écologie » qui définit en huit étapes, de l'entrée à la sortie de la piscine, quelques règles simples concernant l'hygiène et ayant un impact écologique positif.

Ce fichier a obtenu en 2012 le label « Solutions for water » délivré par l'Agence mondiale de l'eau. Il a également été décliné sous la forme d'un poster et d'une fresque murale.

Le « carnet de natation » rappelle ces huit étapes et intègre également un schéma du cycle et du traitement de l'eau dans une piscine qui sert de support aux visites des locaux techniques dès lors que les conditions de sécurité le permettent.

 

Valorisation des apprentissages

Outre les différents événements conviviaux organisés en fin d'année, communément appelés « Fête de l'école de natation », qui permettent aux parents de constater les apprentissages de leurs enfants et de rencontrer les éducateurs sportifs, chaque enfant dispose d'un « carnet de natation ».

Ce carnet est remis à l'inscription à l'école de natation et permet de formaliser les acquis de chaque enfant, année après année. Il précise la liste des activités proposées et pratiquées, et permet de formaliser les acquisitions dans chaque domaine. Il constitue ainsi un véritable outil de liaison avec les familles.

L'accompagnement des éducateurs sportifs

En complément de la définition d'un cadre d'intervention et d'un projet pédagogique précis, Vert Marine réalise et met à disposition des éducateurs sportifs un ensemble de supports pédagogiques tels que les fichiers mentionnés ci-dessus (3).

L'ouvrage « Activités aquatiques: water-polo, natation synchronisée, natation subaquatique, sauvetage », conçu en partenariat avec le Comité régional Usep du Centre et publié aux Éditions EP & S, constitue ainsi un guide de référence pour toutes les équipes pédagogiques.

(1) Pour en savoir plus sur cette enquête: www.invs.sante.fr (2) Pour en savoir plus sur le Conseil interfédéral des activités aquatiques: www.franceolympique.com (3) Ces supports sont disponibles en libre téléchargement à partir de la rubrique « Pédagogie » sur : www.vert-marine.com

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

Viry-Châtillon met ses équipements en accès libre

Viry-Châtillon met ses équipements en accès libre

La ville de Viry-Châtillon a engagé une démarche expérimentale baptisée ViryVerySport. Elle vise à remettre les équipements collectifs à la disposition du plus grand nombre. Il s'agit de[…]

« Pour être prospectif, il faut élargir le champ des partenaires » - Jean-Paul Omeyer

« Pour être prospectif, il faut élargir le champ des partenaires » - Jean-Paul Omeyer

À Jonzac, l'espace aqualudique atteint l'équilibre

À Jonzac, l'espace aqualudique atteint l'équilibre

Le Calvados met le sport en mode transverse

Le Calvados met le sport en mode transverse

Plus d'articles