Nous suivre Acteurs du sport

Surfer en Seine-et-Marne grâce à une vague artificielle

Patrick Bayeux • patrick-bayeux@orange.fr

CHIFFRES CLÉS
- Trois pistes dans une zone de 96 m² indoor. - Dimensions hors tout : largeur 13 m, longueur 11 m ; zone de glisse : largeur 12 m, longueur 7 m. - Sports pratiqués : surf, bodyboard, wakeboard, wakesurf, wakeskate, wakeskis, bouée, ski nautique, etc. - Préconisation de pratique simultanée : 3 surfeurs/ wakeboarders ou 5 bodyboarders ou 9 personnes en bouée. - Prix : 24 euros de l'heure, 19 euros pour les groupes. À partir de 7 euros de l'heure pour les 3 à 6 ans. - Coût de l'équipement (hors bâtiment et options) : 750 000 euros HT. - Coût d'aménagement de la salle (traitement d'air et d'eau compris) : 150 000 euros HT.

La base de loisirs de Buthiers en Seine-et-Marne accueille une vague artificielle qui permet à la fois de surfer et de faire du ski nautique ou du wakeboard. Une technique très innovante qui s'adapte aux utilisateurs.

L'iinstallation de ce nouvel équipement a été imaginée dans le cadre d'une réhabilitation d'un local de stockage et la volonté de diversifier la gamme d'activités sur toute l'année.

 

Toute l'année de 9 heures à 22 heures

La vague est dotée de trois pistes. Depuis son ouverture en juin 2012, elle a déjà accueilli un peu plus de 10 000 pratiquants. « L'équipement est ouvert toute l'année de 9 heures à 22 heures, l'eau est à 27 degrés, la température ambiante est de 30 degrés. Nous assurons le petit équilibre sans aucune difficulté », souligne Christopher Dumand, le responsable des sports de la base de loisirs de Buthiers qui loue les mérites de son installation. La vague est accessible dès 6 ans y compris aux handicapés.

 

L'eau s'adapte à l'utilisateur

Techniquement, une lame d'eau projetée sous la planche, la bouée ou les skis des pratiquants qui disposent de 12 mètres de large pour évoluer dans un espace sécurisé par des parois et des planchers gonflables. La force de l'eau est modulable selon le niveau des pratiquants. La surface est également inclinable. Selon Jean-Gabriel Esteve, le concepteur du projet et président de la société MADEAconcept, « on rend les simulateurs intelligents, l'eau s'adapte à l'utilisateur ».

 

Un simulateur repère la présence des pratiquants

La distribution d'eau se fait grâce à un système de détection, le simulateur repère la présence et les mouvements du pratiquant de façon instantanée et envoie de l'eau uniquement sous la planche et non sur toute la surface de glisse. Ce procédé permet d'optimiser la quantité d'eau déplacée et donc de réduire la consommation énergétique. Côté sécurité, les simulateurs sont équipés d'un système d'arrêt ou de déviation du flux d'eau en cas de chute de l'utilisateur grâce à un système malicieusement baptisé « Moïse » qui assure la sécurité du pratiquant en le plaçant hors du flux de l'eau.

Contacts : - Madéa Concept, Jean-Gabriel Esteve, 01 60 66 31 20, jgesteve@madeaconcept.com - Christopher Dumand, 01 64 24 12 87, bpa-buthiers@orange.fr

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

Piscine : la filtration sur céramique tient ses promesses à Annecy

Piscine : la filtration sur céramique tient ses promesses à Annecy

Premier équipement sportif de France doté d'une filtration sur céramiques, la piscine Jean-Régis d'Annecy tient ses promesses après un an de service: diminution de la consommation en eau du bassin, de[…]

26/10/2018 | Piscine
Quel système de filtration de l'eau pour les piscines?

Quel système de filtration de l'eau pour les piscines?

À Mandelieu-la Napoule, le fitness en libre accès attire de nouveaux publics

À Mandelieu-la Napoule, le fitness en libre accès attire de nouveaux publics

Le fitness prend son envol en plein air

Le fitness prend son envol en plein air

Plus d'articles