Nous suivre Acteurs du sport

abonné

Suresnes, terre de sport

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Suresnes, terre de sport

© Suresnes sport imeps

Suresnes ne fait pas dans la modestie et se déclare sans ambages « Terre de sport ». Il faut dire qu’à travers ses 59 associations sportives proposant 44 disciplines différentes, la ville compte plus de 11 500 licenciés (Suresnois à 66 %) et affiche l’un des plus forts taux de pratique sportive de son département. Et elle n’hésite pas à montrer l’exemple grâce à un dispositif innovant incitant ses agents à la pratique sportive.

 

Suresnes (Hauts-de-Seine) s’appuie sur une structure originale : l’Institut municipal d’éducation physique de Suresnes (Imeps). Cette association, créée en 1984 et subventionnée par la commune, se compose d’élus et de représentants de clubs locaux. Son objectif est de promouvoir, en lien avec le service municipal des sports de la ville, l’image sportive de la commune. Une large ambition dont les actions embrassent à la fois l’organisation de la Foulée suresnoise, événement phare qui rassemble plus de 1 200  participants, l’aide financière à la formation des bénévoles des clubs, ou encore la gestion de l’école des sports et de l’académie des sports aquatiques de Suresnes. Autrement dit, l’Imeps agit comme une  véritable passerelle entre la municipalité et le mouvement sportif local.

 

4 Etaps

Le service des sports de la mairie  n’en possède pas moins une  action directe en faveur du développement des activités physiques et sportives sur le territoire communal. Il gère la mise à disposition des équipements sportifs  aux écoles (8 000 élèves). Il s’est fortement impliqué en 2014 dans la mise en place des nouveaux rythmes scolaires en proposant aux enfants des écoles élémentaires des activités sportives  après la classe en partenariat avec les clubs  sportifs volontaires. Au chapitre scolaire toujours, Suresnes met quatre éducateurs territoriaux d’activités physiques et sportives (Etaps) au service des écoliers. Sur deux périodes de six semaines en moyenne dans chaque classe, ces agents de la ville, en binôme avec les professeurs des écoles, font découvrir des disciplines sportives aux enfants.[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Les fondateurs de l’Agence nationale du sport s’opposent aux propositions du Conseil d’État sur le décret « gouvernance du sport »

Les fondateurs de l’Agence nationale du sport s’opposent aux propositions du Conseil d’État sur le décret « gouvernance du sport »

Alors que la discussion bat son plein entre le ministère des Sports et le Conseil d’État sur le projet de décret relatif aux conférences régionales du sport et aux conférences des financeurs du[…]

Le Conseil d’État adresse un carton jaune à l’Agence nationale du sport mais maintient  la partie en jeu

Le Conseil d’État adresse un carton jaune à l’Agence nationale du sport mais maintient la partie en jeu

« Désormais, Charentes tourisme fait la promotion de l’offre des deux départements »

« Désormais, Charentes tourisme fait la promotion de l’offre des deux départements »

Charente : le sport pleine nature !

Charente : le sport pleine nature !

Plus d'articles