Nous suivre Acteurs du sport

street workout : simplicité et résistance

Sylvie Roman • sylroman@yahoo.fr

Mixer les participants
Pour l'adjoint aux sports d'Albertville, « le fitness correspond à une découverte de nouvelles pratiques et à un partage de moments conviviaux ». Installés dans des lieux de passages, des parcs, les aires s'adressent de fait à un public familial, mixte, de tous niveaux et de tous âges. Cela constitue soit une pratique à part entière, soit un complément à un autre sport. L'aire peut aussi permettre la redynamisation d'un site, et devenir un lieu de rencontre intergénérationnel, pourquoi pas couplé avec une aire de jeux pour enfants, ou avec une aire de street workout, tendance qui se vérifie de plus en plus, comme à Massy ou Albertville, pour mixer les pratiquants, et les amener de l'un à l'autre, sans les enfermer.

street workout :  simplicité  et résistance

© sportpark

Le fitness outdoor, grand public, commence à faire jeu égal avec le street workout, plus élitiste. Si les travaux de terrassement sont limités, la facilité d'utilisation, la solidité des appareils et leur entretien sont des questions primordiales.

Poney, horloge, tripode, papillon, cheval... derrière ces vocables se cachent des appareils de renforcement musculaire, d'assouplissement et de cardio-training, accessibles à tous et en toute sécurité. Dans la mouvance des parcours de santé, apparus il y a plus de trente ans, les activités de fitness ont peu à peu essaimé dans nos villes. « Difficile de donner avec exactitude le nombre d'aires de fitness de plein air, mais il y en a sans doute plusieurs centaines », explique-t-on au ministère des Sports. « Nous avons lancé notre entreprise en 2006, et nous constatons que le concept est loin de s'essouffler, la pratique se développe toujours », relève la gérante d'une entreprise pionnière, Body Boomer. « Les agrès n'ont pas vraiment changé, on note des petites modifications à la marge, mais les éléments restent très basiques ».

 

Simplifiés au maximum

Les aires de fitness outdoor relèvent de la réglementation NF EN 16630 et de l'art. L.221-1 du code de la consommation. En plus du nécessaire panneau explicatif positionné sur l'aire, avec les conseils d'utilisation et les interdictions, comme les limitations d'âge (- de 14 ans ou - de 1,40 mètre), un pictogramme est apposé sur chaque appareil, expliquant les muscles travaillés, les effets recherchés... Trois grands groupes d'agrès sont disponibles, relaxation/étirements, musculation et cardio, dans une logique de travail complémentaire. Ils sont issus des appareils de salles de musculation/fitness, adaptés au milieu de plein air, et simplifiés au maximum pour interdire toute manipulation par les utilisateurs : pas de changements de poids par exemple pour la presse, mais la possibilité de jouer sur la résistance, et donc d'augmenter la difficulté pour l'usager. Autre impondérable, la facilité d'utilisation et la grande solidité des appareils puisqu'ils sont en libre accès, et donc soumis aux intempéries et à de multiples usages, et leur entretien. Il faut compter environ 10 000 à 20 000 € TTC pour une aire classique de 6 à 8 agrès.

 

Préconisations d'entretien

C'est parce que le matériel est en libre accès que tous les constructeurs ont développé des designs basiques, avec des formes arrondies, des hauteurs limitées et des renforts ou protections en matériaux souples. Ces dispositifs « garde-fous » n'exonèrent pas pour autant les maîtres d'ouvrage d'un devoir d'entretien et de révision. « Il est illusoire de dire que ces équipements ne s'entretiennent pas, ou qu'ils sont « garantis à vie », souligne Lionel Martin, co-gérant de ASO France, fabricant et distributeur installé à Albertville. C'est pour cela que tout notre matériel de fitness répond aux mêmes contraintes et normes d'utilisation que les aires de jeux pour enfants, beaucoup plus strictes ». Ensuite, conformément à la réglementation, chaque fabricant accompagne son matériel de préconisations d'utilisation et d'entretien, tous les trimestres ou semestres selon les points à contrôler : capuchons de protection des tubes, écaillage éventuel de la peinture. Il faut alors intervenir très vite pour éviter les risques de corrosion sur les tubes en acier, qualité de l'ancrage et solidité...

 

Pas de permis de construire

Le sol des aires de fitness est exclu du système normatif et ne nécessite pas de préparations ou de terrassement trop lourds : en général, il suffit d'un « cube » en béton dans lequel est scellé un support de fixation qui reçoit ensuite un poteau principal, support des différents agrès. Le plus souvent, le fabriquant préconise la réalisation de « cubes » en béton de 50x50 et 90 cm de haut, enfouis dans le sol. Certains constructeurs ont même conçu leur ligne d'agrès de manière à pouvoir les changer, tout en conservant le cube en béton et le support de fixation. Comme une sorte de jeux de construction, qui permet aux communes équipées de plusieurs sites, de remplacer et « faire tourner » leurs agrès, et ainsi attiser l'intérêt des pratiquants. Par ailleurs « pas besoin de permis de construire, mais selon les lieux d'implantation, une simple DICT suffit - déclaration d'intention de commencement de travaux, qui permettra de connaître les éventuels passages de réseaux (eau, gaz, EDF, télécoms) sous le terrain, et donc, éviter les accidents », explique Michel Gaillard, directeur du service des sports de Massy. Enfin, une fois la structure réalisée, il n'est pas obligatoire de recourir à un bureau de contrôle (comme pour les aires de jeux pour enfants) : cependant c'est une garantie supplémentaire, notamment en cas de litiges, avec le fabricant ou les usagers.

 

Muscu de rue

Le street workout, ou calisthenics (musculation par le seul poids du corps, sur des appareils) est une nouvelle pratique qui devrait connaître une croissance importante ces prochaines années : apparu il y a quelques années en tant que pratique exclusive, certains lui reconnaissent une filiation russe, lituanienne, voire américaine... Ce qui est certain, c'est que cette forme de gymnastique-musculation est pratiquée depuis des décennies, notamment sur les agrès des parcours de santé, avec des risques de casse du matériel non conçu pour de telles contraintes (sauts, tours, etc.). Pour répondre à cette demande nouvelle, les fabricants (souvent déjà dans le domaine des aires de sports outdoor) proposent une vingtaine d'agrès dédiés, et qui sont conçus comme des parcours, alliant différents matériels. Aujourd'hui, il y aurait déjà une centaine d'aires en France et près de 20 000 pratiquants réguliers ou occasionnels. Un public en général plus jeune et plus sportif que celui qui fréquente les aires de fitness, mais qui compte différents profils : « les puristes qui ne pratiquent que ce sport, et ceux qui pratiquent en complément d'un autre sport, comme l'escalade par exemple », reconnaît Alexandre Flatard, président de la jeune Fédération nationale street-workout calisthenics, pratiquant assidu. Autre différence à prendre en compte par le maître d'ouvrage, les compétitions et les défis entre équipes, et les genres pratiqués. « Il est important d'aérer les agrès, afin de mettre en place un parcours, qui pourra être utilisé par plusieurs pratiquants en même temps. Le côté convivial et de partage est très important dans ce sport », souligne encore Michel Gaillard. Ainsi pour une aire bien conçue, mieux vaut s'attacher les conseils des pratiquants, être à leur écoute, pour connaître leurs pratiques.

 

4 à 5 jours de terrassement

Ces pratiques extrêmes se répercutent sur la résistance des matériaux employés - de l'acier galvanisé - leurs dimensions et même la qualité des peintures employées, pour éviter tous risques d'usure, et donc de blessures. Jeune discipline, le street workout n'a pas sa propre norme réglementaire, mais les fabricants disent suivre celles des équipements d'entraînement physique, fitness, et celle du parcours sportif/santé, la FD S52-903. Par ailleurs, les fédérations de pratiquants font des préconisations portant sur le diamètre des tubes d'acier galvanisé à chaud, le type de peinture, la qualité des fixations, les hauteurs (pour sauter et tourner en toute sécurité). Le sol relève de la norme EN 1177, à l'instar des aires de jeux pour enfants, afin d'amortir les chutes. À Massy par exemple, la mairie a choisi un sol souple de 110 mm, recouvrant la dalle de béton, contre une protection de 20 mm sur l'aire de fitness attenante. Les agrès étant soumis à de très fortes contraintes, il est indispensable de terrasser les emplacements et de couler des plots de béton, beaucoup plus importants que pour ceux de fitness. « On compte 4 à 5 jours entre le terrassement, le coulage de la dalle en béton et la mise en place des agrès pour une aire de 60 m2 », précise Lionel Martin d'ASO France.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

À Mandelieu-la Napoule, le fitness en libre accès attire de nouveaux publics

À Mandelieu-la Napoule, le fitness en libre accès attire de nouveaux publics

La commune de Mandelieu-la-Napoule, dans les Alpes-Maritimes,a installé une station de fitness et musculation au cœur d'un complexe multisport. Un équipement intégré dans un projet global de sports pour[…]

Le fitness prend son envol en plein air

Le fitness prend son envol en plein air

Interview de David Lazarus

Interview de David Lazarus

Interview de Dominique de Legge

Interview de Dominique de Legge

Plus d'articles