Nous suivre Acteurs du sport

Strasbourg bichonne ses bénévoles

Sujets relatifs :

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Strasbourg bichonne ses bénévoles

© Philippe Schalk

Plus de 220 associations sportives, 132 disciplines, 75000 licenciés, 10000 manifestations sportives par an... la ville de Strasbourg (Bas-Rhin) a mis en place une « véritable politique » pour valoriser et reconnaître le travail des 4000 à 5000 bénévoles qui œuvrent sur son territoire.

 Adjoint au maire de Strasbourg en charge des sports et des relations avec les associations, Serge Oelher bichonne les bénévoles sportifs. Et pour cause: « en France, nous avons un ministère des Sports mais pas de politique du sport. Et au niveau des collectivités, celui-ci est une compétence partagée ce qui signifie surtout qu'aucune n'est censée prendre les choses en main... Bref, nous avons vraiment la chance d'avoir un tissu associatif fort et des bénévoles qui se démènent... » Sans compter, « que cet engagement nous aide beaucoup au niveau des budgets car si l'on devait salarier tout le monde, il n'y aurait pas de sport... », poursuit-il. 

Formations « valeurs » en faveur du bénévolat sportif 

La collectivité a donc initié « une vraie politique en faveur du bénévolat sportif ». Depuis 2014, plusieurs actions ont ainsi été conduites pour valoriser, fidéliser et encore former les bénévoles. C'est le cas autour des « Rendez-vous sport citoyen ». Il s'agit de « formations pratiques pour que chacun soit en phase avec les valeurs de la République et le vivre ensemble: la liberté, l'égalité, la fraternité et la laïcité », enchaîne l'élu. «Chacun peut également s'exprimer sur ces sujets et poser les questions qu'il souhaite. 
Outre les encadrants bénévoles des associations sportives strasbourgeoises, elles ciblent les éducateurs sportifs, les animateurs associatifs et les dirigeants de clubs ».

Accès privilégiés bénévoles

La reconnaissance, elle, passe par la « carte du bénévole ». En pratique, elle est proposée par les dirigeants des clubs. Un prorata est fixé en fonction du nombre de licenciés de chaque section sportive. À ce jour, 3000 personnes en sont bénéficiaires. Elle leur permet d'assister à des rencontres de sport professionnel, de football avec le Racing ou de basket-ball avec la SIG. Les portes des grandes manifestations sportives comme les Internationaux de tennis féminin leur sont aussi ouvertes, « dans la limite des places disponibles », glisse Serge Oelher qui a également souhaité dépasser le cadre sportif. 
«Les détenteurs ont également accès à des contenus culturels comme les musées, des séances spéciales dans les médiathèques, des répétitions de l'orchestre philharmonique ou au montage de pièces de théâtre. De quoi s'ouvrir à d'autres thématiques ». 

Des Oscars du sport

Et pour l'aspect « valorisation », élus et techniciens strasbourgeois sont allés piocher des idées du côté... de Hollywood. Le 1er juillet dernier, sportifs et bénévoles de la ville ont aussi vécu leur première édition des Oscars du sport. Avec vote du public en temps réel pour les différentes catégories récompensées: actions innovantes, bénévoles de moins de 26 ans, arbitres, -dirigeants ou bénévoles « fourmi » de l'année. Cette dernière ciblant particulièrement ces « acteurs discrets et fidèles ».
Pour Serge Oelher, « l'objectif est simplement de leur dire merci''. Parce que s'ils n'étaient pas là... » Une charte des engagements réciproques La ville de Strasbourg a élaboré sa première charte du sport en 1998. Ce texte constitue « un contrat de confiance entre la ville, les clubs et les usagers. Elle affirme les enjeux et les choix prioritaires de la politique sportive de la ville de Strasbourg et clarifie les principes régissant les relations entre la ville, le public et les associations dans le domaine des activités physiques et de loisirs à caractère sportif », comme il l'est stipulé dans la dernière version. Elle précise enfin « les engagements réciproques entre chaque acteur de la vie sportive ».

À consulter en version PDF sur http://bit.ly/2f4kLJn

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

La gouvernance du sport bute sur les territoires

La gouvernance du sport bute sur les territoires

Entre inquiétudes et scepticisme, l’Agence nationale du sport sort d’une première année d’existence chaotique. Le cadre national désormais posé, place à  l’organisation[…]

Les Landes mettent le cap sur les JO

Les Landes mettent le cap sur les JO

Le Conseil d’Etat fait 21 propositions pour une politique publique du sport ambitieuse

Le Conseil d’Etat fait 21 propositions pour une politique publique du sport ambitieuse

La Bourgogne Franche-Comté récompense la vertu

La Bourgogne Franche-Comté récompense la vertu

Plus d'articles