Nous suivre Acteurs du sport

Sport sur ordonnance : le bilan n’est pas bon

Sujets relatifs :

,

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Sport sur ordonnance : le bilan n’est pas bon

© Kurhan - adobestock

Belkhir Belhaddad député de Moselle a remis à la commission des affaires sociales le rapport de la « mission flash » sur le sport sur ordonnance. Selon le rapporteur ancien adjoint aux sport de la ville de Metz, le bilan n’est pas bon :  «un grand nombre de médecins n’est pas suffisamment formé aux enjeux du sport-santé, ni informés du dispositif ».
Il pointe aussi le problème du financement : « Ce qui existe aujourd’hui est quasi exclusivement financé par les collectivités, parfois avec une participation des Agences régionales de santé, de quelques caisses primaires d’assurance-maladie (CPAM) et de certaines mutuelles. »
Pour permettre au dispositif de se développer , Belkhir Belhaddad propose « une prise en charge par la Sécurité sociale des séances d’activité physique adaptée, pendant une période limitée, même à un niveau symbolique. »

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

Actualité juridique

Actualité juridique

Réponses parlementaires Sénat  du 8 novembre Pratique du sport par les personnes de plus de soixante ans Question n° 06564 posée par Mme Florence Lassarade Réponse du Ministère des sports  

14/11/2018 |
La revue de presse de la semaine

La revue de presse de la semaine

6,7 M€ d’excédent pour le GIP Paris 2024

6,7 M€ d’excédent pour le GIP Paris 2024

Le sport au Salon des maires : un programme fourni

Le sport au Salon des maires : un programme fourni

Plus d'articles