Nous suivre Acteurs du sport

abonné

Sport professionnel : la saison 2020-2021 s’annonce compliquée

Samuel Cardona
Sport professionnel : la saison 2020-2021 s’annonce compliquée

© Dziurek - stock.adobe.com

La saison sportive 2019-2020 des championnats professionnels a été interrompue en mars dernier à cause de la crise sanitaire. Dans les services des sports, on espérait que la saison suivante se déroulerait normalement. Elle n’en prend pas le chemin. Entre protocole d’hygiène et de nettoyage renforcé, situation sanitaire évolutive et inégale selon les départements, mesures réglementaires contraignantes, la gestion des services des sports ne s’annonce pas de tout repos.

Dès le mois de mai, les directeurs techniques des clubs professionnels ont souhaité que leurs athlètes reprennent l’entraînement en mode individuel dans un premier temps, sans croisement entre joueurs, avec des coachs personnalisés, l’accès aux vestiaires collectifs étant interdit par décret gouvernemental. Dans les services des sports, on a alors consenti à cette reprise, après avoir effectué une désinfection complète des locaux utilisés, qui rouvraient pour la première fois depuis le confinement.

Bulle sanitaire

Les entraînements collectifs ont pu reprendre après le 20 juin mais il aura fallu attendre le 13 août pour que l’accès aux vestiaires collectifs soit à nouveau permis par le Gouvernement. Pour Vincent Burnaud, chef de service des grands équipements à la ville de Limoges, « cet accès aux vestiaires de nos grands équipements a pu être autorisé dès le 14 août car nous avions anticipé cette possibilité pour nos clubs professionnels, le CSP Limoges et le Limoges Handball, en continuant à appliquer dans le Palais des sports le protocole de traitement de la légionelle. Toutefois, ce qui était possible pour les clubs professionnels, seuls à utiliser des vestiaires qui leur sont entièrement dédiés, n’a pas pu être étendu aux vestiaires des vingt gymnases municipaux dans lesquels se succèdent chaque jour plusieurs clubs. » Même constat à Dunkerque pour Anne Cagna, directrice des sports de la ville : « Nous essayons de mettre les joueurs pros dans une bulle sanitaire avec des espaces qui leur sont complètement réservés lors des entraînements et une[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

La deuxième ligne du sport oubliée : ça chauffe dans les quartiers, par Patrick Bayeux

La deuxième ligne du sport oubliée : ça chauffe dans les quartiers, par Patrick Bayeux

Dans une tribune intitulée Le sport des quartiers « au bord du gouffre » reprise par un grand nombre de titres de la presse régionale, plus de 80 sportifs, présidents d’associations et de[…]

26/11/2020 |
Pour l’Union Sport et Cycle, des incertitudes persistantes demeurent

Pour l’Union Sport et Cycle, des incertitudes persistantes demeurent

Ce que j’attends d’une ministre des Sports : le cas de la natation, par Patrick Bayeux

Ce que j’attends d’une ministre des Sports : le cas de la natation, par Patrick Bayeux

Soutien au sport : il était temps Monsieur le Président !

Soutien au sport : il était temps Monsieur le Président !

Plus d'articles