Nous suivre Acteurs du sport

abonné

Si un enfant se blesse en utilisant un Body Dips installé dans un jardin public, le maire est-il responsable?

Par Damien Aymard

Sujets relatifs :

,
Si un enfant se blesse en utilisant un Body Dips installé dans un jardin public, le maire est-il responsable?

© Alen ajan - adobestock

OUI,

si aucun panneau d'affichage n'indique les risques de cet appareil pour les enfants.
Un enfant de 11 ans a été victime d'un accident alors qu'il utilisait un appareil dénommé Body Dips installé dans l'aire de remise en forme du parc communal Watteau à Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne). Le Body Dips consiste en un appareillage de barres métalliques scellées au sol permettant à l'utilisateur de faire travailler, par des mouvements de flexion, les muscles du bras. Or, la notice de l'appareil indique qu'il est « destiné aux adultes mesurant plus de 1,40 mètre » et qu'il ne saurait être regardé comme un équipement de jeux pour enfants. Dès lors, le panneau d'affichage qui se bornait à indiquer que l'utilisateur devait mesurer plus de 1,40 mètre sans faire état d'une condition d'âge était insuffisant. La responsabilité du maire est donc engagée pour défaut d'entretien normal de l'ouvrage public. Depuis l'accident, le maire de Nogent-sur-Marne a modifié les mentions du[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Actualités juridiques

Actualités juridiques

Journal officiel 10 novembre - Ministère des solidarités et de la santé 40 Arrêté du 8 novembre 2019 portant renouvellement de nomination dans l'emploi de directeur adjoint de la jeunesse, des sports et de[…]

13/11/2019 |
La revue de presse de la semaine

La revue de presse de la semaine

La 4ème édition de la Semaine Olympique et Paralympique aura lieu du 3 au 8 février 2020

La 4ème édition de la Semaine Olympique et Paralympique aura lieu du 3 au 8 février 2020

Un rapport du sénat préconise le maintien de la clause générale de compétence pour le sport

Un rapport du sénat préconise le maintien de la clause générale de compétence pour le sport

Plus d'articles