Nous suivre Acteurs du sport

abonné

« Si le sport demeure une compétence partagée, cela ne signifie pas qu'elle soit facultative »

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Interview de Marc Sanchez, Maire de Lavelanet et conseiller départemental du Pays d'Olmes, président de l'Association nationale des élus en charge du sport (Andes)

Comment se positionne l'Andes face aux chamboulements en cours au sein notamment des nouvelles grandes régions?

Nous vivons une période d'incertitude caractérisée par une réorganisation totale de la politique sportive dans de nombreuses régions. Ce n'est d'ailleurs pas illogique car l'état d'esprit et les objectifs n'étaient pas les mêmes partout. Nous avons sollicité tous les présidents de région afin qu'ils n'oublient pas la place à donner au sport. Chacun doit se rendre compte que le sport touche de nombreux secteurs: la jeunesse, l'école, la santé, l'aménagement du territoire et encore l'économie à travers les emplois. Il ne doit donc pas être considéré comme une variable d'ajustement ou une option.

Que demandez-vous aux présidents de région?

Du dialogue et de la concertation avec chaque[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Le MPGP n'est peut être pas aussi engageant sur le plan juridique que le libellé peut le laisser penser - Interview de Eric de Fenoyl

Le MPGP n'est peut être pas aussi engageant sur le plan juridique que le libellé peut le laisser penser - Interview de Eric de Fenoyl

Interview de Eric de Fenoyl, Avocat associé au cabinet TAJ Sur le plan juridique, quel est le principal avantage du MPGP? La caractéristique essentielle du contrat est dans le libellé: la globalité.[…]

Le marché global de performance:  un effet de mode?

Le marché global de performance: un effet de mode?

Le handball pense le coup d'après

Le handball pense le coup d'après

Roller et skate veulent jouer collectif

Roller et skate veulent jouer collectif

Plus d'articles