Nous suivre Acteurs du sport

Sélestat: l'épanouissement par le sport

Jacques Vergnes et Laurent Thoviste

« Si je devais décrire notre politique en une phrase, je dirais que nous voulons au travers du sport faire grandir le Sélestadien'' »
3 questions à... Anne Leburgue, adjointe aux sports Quelles sont les orientations de votre mandat? Sélestat a reçu deux fois le prix de la ville la plus sportive du challenge « L'Équipe ». Cette histoire nous oblige. Si je devais décrire notre politique en une phrase, je dirais que nous voulons au travers du sport « faire grandir le Sélestadien ». Les bourses d'aides à la pratique sportive pour nos jeunes issus des familles touchées par les minima sociaux, la prévention des risques de santé, les programmes d'activités de la forme ont tous pour vocation de permettre une pratique physique de loisir et santé accessible à tous. Le haut niveau c'est notre vitrine et une chance pour les plus talentueux de pratiquer un sport de manière intense. Et pour le public de vibrer avec leur équipe! Le sport est-il un outil de la citoyenneté? Je souhaite valoriser l'engagement bénévole, car le club doit rester un environnement qui apporte des vertus d'insertion, de réinsertion, d'intégration, et d'égalité des chances. La formation des jeunes est d'ailleurs en quelque sorte une marque déposée de notre territoire. Ancienne internationale de basket-ball, je ne peux être que convaincue que le sport est une école de vie. Si le parcours d'un sportif n'aboutit pas toujours sur une carrière de haut niveau, il contribue en tout cas à l'épanouissement de l'individu. Mais les pratiques sportives évoluent. Il y a effectivement, tout le monde le constate, un glissement vers une consommation libre de l'activité physique. Les clubs doivent y apporter une réponse tout en maintenant la pratique compétitive. Les collectivités doivent veiller à un savant dosage dans les activités proposées car, au titre de ses missions d'intérêt général, il est essentiel que la collectivité ait pour objectif principal l'accès au sport pour le plus grand nombre. Enfin, le développement durable au sens large du terme est un enjeu fondamental. Les déplacements en mode doux, les parcours de santé adaptés au sport 2.0, sont le reflet d'une ville en mutation. Les aménagements de la cité doivent prendre en compte ces évolutions en s'appuyant sur les fondamentaux des valeurs du sport.

Fiche technique
- 22 agents et 2 apprentis dont 12 ETAPS. - 44 associations sportives affiliées à l'OMS dont des clubs sportifs positionnés en compétition. - 4464 licenciés avec 39 disciplines pratiquées. - Ville la plus sportive en 1959 et 2010. - Environ 171000 m2 de surface utile des équipements sportifs. - Budget global de la ville: 31 millions d'euros. - Budget du sport: 2,8 millions soit 9 % du budget global.

Parmi les villes détentrices du label du journal « L'Équipe », « Ville la plus sportive », rares sont celles ayant obtenu cette distinction à deux reprises! Mais, à Sélestat, le sport n'est pas seulement une activité mais une opportunité pour faire grandir et s'épanouir les habitants. À tous les âges de la vie.

Tout le monde connaît le Sélestat Alsace Handball masculin, club phare de la petite ville alsacienne. Actuellement en Pro D2, le club, né dans les années 1960 et qui fut finaliste de la coupe de France en 1995, vise un retour en Pro D1 grâce à une politique de formation exemplaire avec huit joueurs évoluant en sélection nationale, dont six titrés champions du monde dans leur catégorie en 2015. D'autres disciplines comme la natation sportive et nage avec palmes, le billard, le volley-ball ou le canoë-kayak évoluent elles aussi au plus haut niveau.

 

Des plus jeunes...

S'il est important, le haut niveau n'est pas le seul dont se soucie Anne Leburgue, adjointe aux sports et pourtant elle-même ancienne internationale de basket-ball. Pour l'élue, l'objectif de la politique sportive doit être, à tous les âges de la vie, de donner envie de faire du sport. La ville décline donc de nombreuses interventions en direction de la jeunesse. Quatre éducateurs sportifs interviennent dans les écoles dans le cadre du sport scolaire. L'accent est notamment mis sur la natation autour du savoir nager pour que tous les enfants aient acquis la compétence à l'entrée au collège. Des bourses d'aide à la pratique sportive d'un montant de 90 euros sont accordées aux jeunes sous condition de ressources. En 2016, plus de 150 jeunes de moins de 20 ans en ont bénéficié.

 

... aux plus anciens

La prise en compte des enjeux de santé publique a conduit Sélestat à proposer depuis 2015, pour les personnes sédentaires, un programme d'activités physiques dispensé par les éducateurs sportifs avec trois rendez-vous hebdomadaires intitulés les « activités de la forme », « vélos de la forme » et « parcours de la forme ». L'objectif est ici d'aller chercher les personnes qui ne pratiquent pas ou plus une activité sportive et de les inciter à reprendre en leur proposant des parcours à la carte. Les adultes peuvent choisir une ou plusieurs séances à un tarif adapté (12,50 euros pour 10 séances) et construire leur programme à leur propre rythme. L'adjointe s'est notamment rapprochée du milieu médical pour que les médecins orientent vers les parcours proposés car elle a constaté qu'il était difficile de toucher ce public par une communication traditionnelle. Un rendez-vous mensuel, les « dimanches sports » est quant à lui plus particulièrement dédié aux familles pour permettre une pratique conviviale.

Équipements sportifs structurants réalisés depuis 6 ans
- Le centre sportif intercommunal avec ses 2200 places en configuration handball (12 M€). - La piscine des Remparts, avec le plus long toboggan en inox de France avec traitement de l'eau en full ozone (16 M€). - Création d'un terrain synthétique foot/rugby drainé avec éclairage et vestiaire modulaire équipé de bagagerie (concept pour optimalisation de l'occupation d'utilisation des espaces, quatre vestiaires avec bagagerie = 8 vestiaires traditionnels). Total réalisation: 1,6 million d'euros. - Création de vestiaires foot/rugby sur site du Grubfeld, avec l'aménagement du plus grand terrain de beach activités d'Alsace (2600 m2) et son parcours de santé éclairé et balisé.

Anticiper les évolutions

La ville est consciente de l'évolution des attentes et des pratiques. Elle va s'engager dans une réflexion avec les partenaires sportifs pour voir qu'elles peuvent être les conséquences de ces évolutions et comment les traduire dans sa politique sportive. D'ores et déjà, la question de la mutualisation et du regroupement de certaines disciplines fait partie des axes de travail. La concertation porte aussi sur la programmation des rénovations d'équipements, particulièrement dynamique ces dernières années, même si la décision reste à la ville. De même, la question du développement durable est une préoccupation montante à laquelle la ville souhaite associer le monde associatif. À Sélestat, le sport reste avant tout citoyen.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

Le MPGP n'est peut être pas aussi engageant sur le plan juridique que le libellé peut le laisser penser - Interview de Eric de Fenoyl

Le MPGP n'est peut être pas aussi engageant sur le plan juridique que le libellé peut le laisser penser - Interview de Eric de Fenoyl

Interview de Eric de Fenoyl, Avocat associé au cabinet TAJ Sur le plan juridique, quel est le principal avantage du MPGP? La caractéristique essentielle du contrat est dans le libellé: la globalité.[…]

Le marché global de performance:  un effet de mode?

Le marché global de performance: un effet de mode?

Le handball pense le coup d'après

Le handball pense le coup d'après

Roller et skate veulent jouer collectif

Roller et skate veulent jouer collectif

Plus d'articles