Nous suivre Acteurs du sport

abonné

Saint-Jean-Pied-de-Port a tout d’une grande

Sujets relatifs :

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Saint-Jean-Pied-de-Port a tout d’une grande

© Begikliska

Avec une population de 1 851 habitants et un environnement montagneux qui attire le regard, Saint-Jean-Pied-de-Port ressemble plus à un tranquille village qu’à une place forte du sport basque. Pourtant, qu’il s’agisse de l’envergure de ses clubs ou de la variété de ses équipements, Saint-Jean-Pied-de-Port a le profil sportif d’une
commune dix fois plus peuplée qu’elle ne l’est.

A tout seigneur tout  honneur : le club de rugby local US Nafarroa (Navarre en basque) – issu d’une fusion entre le club local US Garazi (Saint-Jean-Pied-de-Port en basque), fondé par Pierre Camou, président de la Fédération française de rugby (FFR) de 2008 à 2016, et l’US Baigorri, du village voisin de Saint-Étienne-de-Baïgorry – évolue actuellement en Fédérale 1, le plus haut niveau amateur. Cette réussite est emblématique de la politique sportive menée par la municipalité : attirer et former les jeunes de tous les villages alentour.

Jai alai

C’est une particularité de Saint-Jean-Pied-de-Port : la commune est la seule, à 10 km à la ronde, à posséder des équipements sportifs – en dehors des  traditionnels frontons de pelote basque – et à héberger des clubs, attirant les pratiquants d’une bonne vingtaine de communes. Si cela est évidemment valorisant pour elle, il en résulte toutefois un inconvénient majeur : tous les investissements sont portés par la commune. Et cette situation s’est aggravée depuis la création de la communauté d’agglomération du Pays Basque en 2017 (lire entretien). De fait, pour accueillir les licenciés de rugby, football et handball, les investissements n’ont pas cessé. En rugby, la dernière montée en Fédérale 1 de l’équipe première a engendré une visite de contrôle de la FFR et, à sa suite, des travaux de mise aux normes. L’équipement communal le plus sollicité est de loin le jai alai (fronton long couvert). Si cette salle a pour première vocation d’accueillir les joueurs de pelote basque, et particulièrement de cesta punta, elle est également[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

La Bourgogne Franche-Comté récompense la vertu

La Bourgogne Franche-Comté récompense la vertu

En 2017, la ligue de Bourgogne Franche-Comté de football, alors nouvellement créée, a instauré un dispositif de redistribution des amendes disciplinaires. À chaque fin de saison, 70 % de la cagnotte[…]

11/10/2019 |
[Interview] : « Chaque structure fait remonter environ 70 euros par licencié » - Eric Thomas

[Interview] : « Chaque structure fait remonter environ 70 euros par licencié » - Eric Thomas

Les fédés mettent les clubs à l’amende

Les fédés mettent les clubs à l’amende

Entre’form met en avant la dimension sociale du sport

Entre’form met en avant la dimension sociale du sport

Plus d'articles