Nous suivre Acteurs du sport

abonné

Roller et skate veulent jouer collectif

Denis Cheminade •denischeminade@gmail.com
Roller et skate veulent jouer collectif

© hurricanehank - adobestock

Sous l'appellation roller et skate se cache une diversité de disciplines ayant chacune leurs spécificités et leurs cultures propres. Pour faire cohabiter ces différentes « tribus », la fédération mise sur son entrée aux JO de Tokyo 2020 et sur la mise à disposition de ressources à l'ensemble des pratiquants, licenciés ou non.

Avec 850 clubs et 66000 licenciés, le roller et le skateboard sont des activités en développement. Sébastien Martin, membre du bureau de la Fédération française roller et skateboard (FFRS) explique que ces disciplines ont des atouts à faire valoir: « des activités en phase avec les attentes de notre société, une pratique ludique, facile à mettre en place, familiale. Des engins qui peuvent devenir des moyens de transport alternatifs, écologiques ».

 

Faire cohabiter

« Notre ambition est de continuer à structurer nos pratiques mais aussi de développer l'offre de loisir pour toucher plus de pratiquants », poursuit Sébastien Martin. Quand on y regarde de plus près, une tâche pas si aisée que cela. Car sous l'appellation de roller et skateboard se cache une diversité de disciplines ayant chacune leurs spécificités et leurs cultures. Faire cohabiter l'ensemble de ces « tribus », qu'elles se respectent, en faire un collectif nécessite beaucoup d'énergie et de savoir-faire. L'unification des équipes de France à travers un « collectif France » en est un exemple. Une orientation impulsée par[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

La Bourgogne Franche-Comté récompense la vertu

La Bourgogne Franche-Comté récompense la vertu

En 2017, la ligue de Bourgogne Franche-Comté de football, alors nouvellement créée, a instauré un dispositif de redistribution des amendes disciplinaires. À chaque fin de saison, 70 % de la cagnotte[…]

11/10/2019 |
[Interview] : « Chaque structure fait remonter environ 70 euros par licencié » - Eric Thomas

[Interview] : « Chaque structure fait remonter environ 70 euros par licencié » - Eric Thomas

Les fédés mettent les clubs à l’amende

Les fédés mettent les clubs à l’amende

Entre’form met en avant la dimension sociale du sport

Entre’form met en avant la dimension sociale du sport

Plus d'articles