Nous suivre Acteurs du sport

« Révoltez-vous Monsieur Sanaur ! »

Patrick Bayeux • patrick-bayeux@orange.fr

Sujets relatifs :

2 commentaires

2 commentaires

- 10/06/2020 15h:24

Quelles différences de discours entre le Directeur de l'agence et l'ex-directeur du CNDS ? Aucune ! Ce grand meccano n'a donc servi à rien

Répondre au commentaire | Signaler un abus

- 10/06/2020 15h:40

Conférences régionales du sport : pas de raison de douter de la volonté sincère de F.Sanaur, mais ses propos restent généraux et toujours aussi peu opérationnels.... Il faudrait toutefois admettre que le calendrier politique s'y oppose (l'installation des exécutifs intercommunaux arrivera pendant la campagne sénatoriale, qui sera suivie de celle des Conseils départementaux/régionaux). La fenêtre de tir était entre sept et décembre 2019, et certains, y compris dans "les membres fondateurs" ont suffisamment trainé des pieds pour empêcher le (premier) acte de décentralisation des politiques sportives. (a réécouter à partir de 1h08 de la vidéo)

Répondre au commentaire | Signaler un abus

« Révoltez-vous Monsieur Sanaur !  »

© HERVE HAMON_PRESSE/.AGENCY

La  Commission des affaires culturelles a auditionné  M. Frédéric Sanaur, directeur général de l’Agence nationale du Sport, et M. Claude Onesta, manager général de la Haute performance. Le député Régis Juanico a invité Claude Onesta et Frédéric Sanaur à se révolter ! 

« J’ai envie de dire à Claude Onesta, manager général et à Frédéric Sanaur, directeur général : révoltez-vous !  C’est le moment, vous êtes devant les députés de la Commission des Affaires Culturelles et de l’Education, de revendiquer plus de moyens financiers, plus de moyens humains pour l’Agence Nationale du Sport ! »

Selon le directeur général de l’agence, les projets d’équipements sportifs portés par les collectivités sont maintenus pour certains même si un décalage est prévisible. En outre « les collectivités n’ont pas fait ressortir de désengagement vis à vis des clubs. »  Si le directeur pointe une attente à travers « une forme de Fonds exceptionnel d’accompagnement, pour pouvoir répondre aux problématiques que rencontrent les structures les plus fragiles » il constate qu’un certain nombre de clubs « sont purement et simplement mises en pause ou en arrêt ».

Le directeur reconnaît qu’ « il y a une attente de la part des clubs et des collectivités pour avoir une réponse d’urgence et de solidarité et la réponse sur laquelle on travaille au niveau de l’Agence avec les Collectivités, c’est une réponse mutualisée, avec des crédits certes nationaux positionnés par l’Agence, mais aussi des crédits territoriaux. »

Pas de révolte en vue, pas de demande de moyen supplémentaire pour Frédéric Sanaur

« Le travail des prochaines semaines, des prochains jours, c’est de voir de quelle manière, on pourrait effectivement avoir une approche mutualisée dans lequel eh bien un « euro Agence » pourrait favoriser un « euro Région » et vice versa, de manière à pouvoir être, peut-être plus fort et plus impactant sur notre accompagnement auprès des clubs et auprès des structures qui en ont le plus besoin dans la période. » a indiqué le directeur de l’agence.

Claude Onesta « bien évidemment on a besoin de moyens »

Quant à Claude Onesta, il a déclaré que « bien évidemment on a besoin de moyen ». « Le sport n’est pas une dépense mais un investissement ». Et de pointer que 17 personnes sont affectés au haut niveau à l’agence. « La principale difficulté de l’agence c’est les moyens qui lui sont dédiés et au-delà des moyens financiers les moyens humains ». « Oui aujourd’hui on est en difficulté » a souligné Claude Onesta pour qui « les troupes sont épuisées au bout d’un an. » 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

La revue de presse de la semaine

La revue de presse de la semaine

%%HORSTEXTE:1%%   Coronavirus : le Président Emmanuel Macron annonce une reprise du sport en trois temps Le président de la République Emmanuel Macron a annoncé mardi soir les trois grandes étapes de la[…]

26/11/2020 |
Francis Didier : « J’ai regardé toutes les fédérations. Elles ont fait des économies. Ça ne sert à rien. » …

Francis Didier : « J’ai regardé toutes les fédérations. Elles ont fait des économies. Ça ne sert à rien. » …

La revue de presse de la semaine

La revue de presse de la semaine

La revue de presse de la semaine

La revue de presse de la semaine

Plus d'articles