Nous suivre Acteurs du sport

Pour la cour des comptes : le modèle des piscines est obsolète

Sujets relatifs :

,

1 commentaire

1 commentaire

- 17/02/2018 10h:09

L'optimisation de la gestion des piscines est un vrai enjeu. Cela doit se faire en se souvenant qu'un collégien sur deux ne sait pas nager, que la natation est LE sport santé, que la piscine est un lieu de brassage (!?) des populations et que l'accueil des Jeux Olympiques entend faire de la France une nation sportive. Présenter cet établissement public sous l'angle unique d'un cout releve d'une approche comptable qui a évidemment du sens. En tant que contribuable, nous nous en félicitons. En tant que citoyen, parent, usager, décideur, se souvenir de ses utilites publiques, celle de bien être, d'éducation, ou encore de valorisation d'un territoire est aussi incontournable. Et ainsi de ne pas négliger que la piscine est aussi une réponse à des enjeux publics forts et nombreux. Cela induit d'envisager une meilleure utilisation et animation de cet equipement public plebiscite par les populations, en mettant mieux en valoir ses recettes économiques et sociales.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Pour la cour des comptes : le modèle des piscines est obsolète

© Andrey Armyagov _ Adobestock

La Cour des comptes s’est penchée sur la gestion de « plus de 100 piscines et centres aquatiques » publics un peu partout en France. Résultat : tous les équipements sondés sont déficitaires, de 640.000 euros par an en moyenne. En cause, des coûts de construction et d’exploitation élevés, non-compensés par des recettes plutôt faibles liées à la mission de service public qui impose des tarifs modérés (accueil des associations, des scolaires, etc).

Pour remédier à la situation, les magistrats demandent aux collectivités propriétaires des bassins de mieux s’adapter à la demande du public, mais aussi de transférer la compétence des piscines aux intercommunalités (communautés de communes, communauté d’agglomération, etc). La cout s’interroge sur l’efficacité de l’intervention de l’Etat à travers des dispositifs multiples.

La cour préconise aux communes et intercommunalités de renforcer le suivi des coûts d’exploitation des piscines. Structurellement déficitaire, la gestion de ces équipements pèse parfois fortement sur la situation- financière des collectivités propriétaires. La définition d’une stratégie globale de gestion de ces équipements, en matière notamment de hiérarchisation de l’accueil des publics, de stratégie tarifaire, de gestion des ressources humaines et d’équilibre économique, aujourd’hui défaillante, doit être renforcée.

Dans ce contexte, la Cour formule les recommandations suivantes :

À l’État :

1. simplifier ou supprimer le soutien de l’État au financement de la construction de piscines et de centres aquatiques.

Aux collectivités territoriales et à leurs groupements :

2. évaluer de façon systématique la pertinence d’un transfert des piscines et centres aquatiques communaux aux EPCI à fiscalité propre ;

3. présenter aux assemblées délibérantes, à l’appui des projets validant la construction ou la rénovation d’une piscine ou d’un centre aquatique, la projection des dépenses de fonctionnement et d’investissement pour les années suivant la mise en service ;

4. développer le suivi analytique des dépenses d’exploitation des piscines afin de mesurer le coût du service rendu aux usagers ;

5. faire adopter par les assemblées délibérantes une stratégie globale précisant les missions et les objectifs assignés aux piscines publiques afin d’éviter la concurrence des usages entre les différentes catégories d’utilisateurs.

https://www.ccomptes.fr/sites/.../13-piscines-centres-aquatiques-publics-Tome-1.pdf

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

Actualité juridique

Actualité juridique

Réponses parlementaires Sénat  du 8 novembre Pratique du sport par les personnes de plus de soixante ans Question n° 06564 posée par Mme Florence Lassarade Réponse du Ministère des sports  

14/11/2018 |
La revue de presse de la semaine

La revue de presse de la semaine

6,7 M€ d’excédent pour le GIP Paris 2024

6,7 M€ d’excédent pour le GIP Paris 2024

Le sport au Salon des maires : un programme fourni

Le sport au Salon des maires : un programme fourni

Plus d'articles