Nous suivre Acteurs du sport

Plan de relance : le sport au rattrapage récupère 120 millions d’euros sur 2 ans

Patrick Bayeux • patrick-bayeux@orange.fr

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Plan de relance : le sport au rattrapage récupère 120 millions d’euros sur 2 ans

© vegefox.com - stock.adobe.com

Trois priorités, 70 mesures, 100 milliards d'euros,  le Premier ministre a détaillé jeudi 3 septembre, le plan de relance qui doit permettre à la France de sortir de la crise engendrée par la pandémie de Covid-19. Rien sur le sport ou presque rien : 357 millions d’euros en direction de l’emploi pour les jeunes dans le milieu sportif.

« Cette mesure est salutaire mais il s’agit d’un soutien à l’emploi et non au sport. Aujourd’hui, pas un seul centime n’est destiné directement au sport français. C’est regrettable et dommageable » déclarait Michel Savin, Sénateur LR.

Et puis séance de rattrapage, 120 millions d’euros sont  annoncés samedi. Peut-être un effet du courrier envoyé par les élus locaux (AMF, ADF, France urbaine, ARF et ANDES) qui ont écrit au Premier ministre pour demander un « Plan de soutien en faveur du secteur sportif et des collectivités locales ». 

Ils viennent abonder le budget de l’Agence nationale du Sport et se répartissent en 3 enveloppes :

  1. l’une dédiée à la création d’emploi dans le secteur des associations sportives qui renforce le « plan jeunes » et s’élève désormais à 40 millions d’euros,
  2. l’autre de 50 millions d’euros visant à favoriser la transition énergétique des équipements sportifs, en plus des fonds issus de la DSIL auxquels les acteurs du sport pourront émarger,
  3. et enfin une mesure de 30 millions d’euros, au service des clubs et des fédérations sportives, dont 9 millions d’euros pour accompagner leur développement numérique.

Et pourtant...

Et pourtant le sport est largement impacté par la crise sanitaire qu’il s’agisse du sport professionnel, des clubs sportifs (cf supra) et de toute l’économie des services sportifs.

Et pourtant il ne se passe pas une journée sans que la pratique sportive ne soit mise en avant pour ses effets positifs sur la santé, l’éducation, la citoyenneté, l’emploi…

Et pourtant les territoires tentent de se mobiliser pour accompagner Paris 2024 dans l’aventure.

Et pourtant les dirigeants sportifs restent mobilisés malgré de multiples déconvenues.

Difficile de croire aujourd’hui à la belle histoire qui devait s’écrire pour les 4 prochaines années et aux promesses d’héritage.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

Ce que j’attends d’une ministre des Sports : le cas de la natation, par Patrick Bayeux

Ce que j’attends d’une ministre des Sports : le cas de la natation, par Patrick Bayeux

Madame la ministre déléguée aux Sports est intervenue la semaine dernière dans 2 webinaires sur les piscines.  Elle a invité les acteurs du sport à faire des propositions. C’est l’objet[…]

Soutien au sport : il était temps Monsieur le Président !

Soutien au sport : il était temps Monsieur le Président !

Fédérations et clubs sportifs en souffrance

Fédérations et clubs sportifs en souffrance

Du déconfinement au reconfinement : les 6 mois qui ont marqué l’explosion du modèle sportif français par Patrick Bayeux

Du déconfinement au reconfinement : les 6 mois qui ont marqué l’explosion du modèle sportif français par Patrick Bayeux

Plus d'articles