Nous suivre Acteurs du sport

Olympique, le karaté cultive ses racines

Denis Cheminade • denischeminade@gmail.com

Sujets relatifs :

Chiffres clés
- 256000 licenciés, en nombre première fédération au monde. - 45 % de seniors, 35 % de femmes. - 5000 clubs. - Karaté: 35 « styles » différents - 199000 licenciés. - Disciplines associées: 5 familles(arts martiaux vietnamiens, krav maga, yoseikan, karaté full-contact, wuhsu/arts martiaux chinois). - 65000 ceintures noires. - 79 compétiteurs de haut niveau, 109 espoirs. - 11 millions de budget. - 41 salariés, 7 cadres d'État. - 2900 000 vidéos vues sur Youtube et Daily Motion.

Olympique, le karaté cultive ses racines

© vladislav galic _ adobestock

Après des années d'espérance, le karaté bénéficiera de l'aura olympique à Tokyo en 2020. Une bonne nouvelle pour la France qui figure dans le top 5 des nations mondiales. Mais pas question de tout miser sur la compétition quand on sait que sur les 256000 licenciés de la fédération, moins de 20 % pratiquent la compétition. Car le karaté c'est avant tout un art de vie.

La bonne nouvelle est arrivée en 2016. Après des années d'espérance, le karaté bénéficiera de l'aura olympique à Tokyo en 2020. Un retour à la maison puisque le karaté est né au Japon, dans l'île d'Okinawa. Deux formes de karaté font leur entrée aux Jeux: le combat (kumité) et les Kata (formes). À Tokyo, huit catégories seront représentées. Six en combat (trois hommes et trois femmes) et deux en kata (individuel homme et individuel femme). Les compétiteurs s'affronteront dans différentes catégories de poids.

 

Top 5

Gagner sa place à Tokyo, et y performer, ne sera pas simple. Dans chaque catégorie, dix athlètes seulement seront qualifiés, 80 au total. «Nous visons sept qualifiés et au moins une médaille d'or », pronostique Francis Didier, le président de la fédération. Ambitieux, mais réaliste car « avec l'Italie, le Japon, la Turquie, la France fait partie du top 5 des nations mondiales », poursuit le président. Une partie de ces 80 athlètes seront issus du classement mondial « ranking ». Pas de quotas par pays, chaque athlète doit se qualifier individuellement. En participant aux compétitions de la « Premier League » (un circuit de huit compétitions ouvertes aux meilleurs mondiaux dans chaque catégorie), aux championnats du monde et continentaux les athlètes marquent des points en fonction de leurs résultats. Ce classement évolue en permanence en particulier parce que, au bout d'un an, le compétiteur ne conserve que 50 % des points acquis l'année précédente. «Nous comptons bien conserver et affirmer notre rang », indique le président, ce qui implique d'être présent régulièrement dans les compétitions mondiales.

 

Plus qu'une technique

La fédération mise sur l'effet olympique pour garantir une meilleure reconnaissance de la discipline. «Les compétitions de la «Premier League» et le Tournoi de Paris seront mieux couverts par les médias et pour nos pratiquants c'est une plus grande fierté d'appartenir à une fédération olympique », se réjouit Francis Didier. Sans pour autant renier les fondamentaux du karaté. «Sur nos 256000 licenciés, moins de 20 % pratiquent la compétition. Bien sûr nous allons investir dans la préparation olympique, mais pas question de voir celle-ci phagocyter toutes les ressources fédérales. Nous continuerons à apporter tout notre soutien à tous ceux qui pratiquent le karaté traditionnel et les disciplines assimilées pour d'autres raisons. » Un discours et une orientation conformes aux racines du karaté qui font de la discipline plus qu'une technique ou une gymnastique corporelle: un art martial dont la finalité est d'améliorer l'homme pour construire une société pacifique et harmonieuse.

 

Mode de vie

Dans le karaté, l'homme se bat avec les armes qu'il possède à la naissance: poings, mains, genoux, pieds pour atteindre les points vitaux de l'adversaire «l'art de la main vide ». Le but n'est pas de vaincre, mais de ne pas être vaincu. Pour cela, le karatéka développe des capacités de maîtrise et d'anticipation. Il recherche le «coup fatal ». La pratique du karaté ne vise pas la seule maîtrise technique. Pour espérer vaincre, il faut opposer à l'adversaire, non seulement son adresse mais aussi l'ensemble de ses ressources mentales: la concentration, la volonté, la sérénité, l'esprit de décision... La recherche de la perfection et de l'harmonie dépasse le seul stade du combat pour devenir un moyen d'épanouissement intérieur (1). « Le karaté est ouvert à tous. C'est une forme d'éducation. Le karaté prépare le karatéka à être dans la vie un être posé, qui se maîtrise, sans agressivité. La pratique au sein du club ne se limite pas à la technique. Celle-ci s'accompagne d'un mode de vie et de pensée qui prépare le karatéka à se parfaire pour rayonner dans le monde extérieur par sa sagesse », explique le président qui regarde avec un peu de distance les orientations sportives actuelles en matière de sport santé et de sport inclusif. «Cela est certainement une évolution pour les fédérations centrées sur la compétition. Pas pour le karaté qui a toujours fait de la santé et de la vie sociale le cœur de la pratique.»

 

Fédération ombrelle

La dimension philosophique ainsi que la variété des techniques développées expliquent la grande diversité des pratiques du karaté dans lequel on ne compte pas moins de trente-deux «styles» différents tous réunis sous la bannière fédérale. Ce respect naturel de la diversité des approches a certainement facilité l'accueil dans le cadre fédéral d'autres disciplines dites «assimilées». On en compte cinq familles (lire encadré). « Beaucoup de ces disciplines comptent moins de 15000 licenciés. «Les accueillir au sein de la FF karaté, permet de mutualiser des services communs: secrétariat, juridique, communication, achats... Les activités partagent le même cadre et bénéficient d'une certaine liberté d'action. Cela demande de bien connaître les familles, leurs tendances, leurs espérances. C'est compliqué en intendance, mais pas en gestion. Nous évitons ainsi la multiplication des fédérations ce qui répond aussi aux souhaits du ministère », précise le président.

 

Manque de salles

Une stratégie gagnante si on en juge le nombre de licenciés qui la place au treizième rang des fédérations olympiques et par l'augmentation régulière de leur nombre. D'autant plus que celle-ci s'accompagne d'un accroissement du nombre de spectateurs lors des grands événements. Malgré le fait que la France du karaté manque de salles moyennes entre les 3000 places de Coubertin et les 15000 places de Bercy. C'est avec le développement de clubs dans l'espace rural et la confirmation du karaté olympique à l'occasion des Jeux de Paris 2024, un des objectifs fédéraux pour les années à venir.

 

 

2 formes de combat
Le karaté se décline en trente-deux styles qui partagent sous des approches techniques et philosophiques différentes les mêmes fondamentaux. La compétition se pratique sous deux formes: - le combat (kumité): il oppose deux athlètes dans un temps donné sur un tatami. Chaque athlète est équipé de protections et d'une ceinture de couleur pour les différencier. Dans le karaté de haut niveau, les coups sont « vigoureux », sauf au visage où ils doivent être retenus. Chaque technique réussie apporte des points. La prime est à la rapidité « être le premier qui coupe ». - les katas: il s'agit d'un enchaînement de mouvements qui suit un diagramme bien défini. Le kata se pratique seul ou en équipe. Au fur et à mesure de leur apprentissage, des ceintures de couleur différentes, du blanc au noir, puis des DAN viennent attester du degré d'expertise atteint par l'athlète. Les familles du karaté: - les arts martiaux vietnamiens: constitués d'une multitude de styles différents venus du Vietnam, parfois d'influences chinoises; - le krav maga: une discipline de combat qui se décline en self-défense et en combat corps à corps; - le yoseikan budo qui englobe des techniques de percussions, de clés, de projections, d'immobilisations et d'armes; - le karaté full-contact, issu du karaté ainsi que des différents arts martiaux. Le full-contact est né aux États-Unis et appartient aux formes de boxe poings-pieds; - le wushu ou arts martiaux chinois qui rassemblent à la fois des formes de combat mais aussi le qi gong: méthodes de santé ou de bien-être.

 

(1) Sekairiba.wifeo.com

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

 Lancement de la conférence sur l’aisance aquatique

Lancement de la conférence sur l’aisance aquatique

La ministre des sports Roxana Maracineanu a lancé à Reims la conférence sur l'aisance aquatique, qui devrait donner lieu à des mesures concrètes. Selon le ministère l’aisance aquatique[…]

Niort, un pass commun piscines-patinoire

Niort, un pass commun piscines-patinoire

Tournon-sur-Rhône, le choix des clubs

Tournon-sur-Rhône, le choix des clubs

Financements : les fédés passent en mode projet

Financements : les fédés passent en mode projet

Plus d'articles