Nous suivre Acteurs du sport

Moulins et Yzeure s'associent pour accueillir le Paris-Nice

David Picot • david1picot@yahoo.fr
Moulins et Yzeure s'associent pour accueillir le Paris-Nice

© synto - adobestock

Mitoyennes mais opposées sur le plan politique, les villes de Moulins et d'Yzeure, dans l'Allier, ont décidé de faire candidature commune pour accueillir une étape de la prochaine édition de la course cycliste Paris-Nice. Le projet repose sur une collaboration étroite entre les services.

L'association de deux villes pour accueillir une étape de Paris-Nice est plutôt rare. Mais l'histoire devient encore plus savoureuse lorsqu'il s'agit de Moulins et d'Yzeure. Car ces deux villes ont longtemps été rivales et que, sur le plan politique, Moulins vote à droite, Yzeure à gauche.

 

Fusion des clubs de foot

«Le tournant a eu lieu lors des dernières municipales puisque l'ancien maire d'Yzeure s'est toujours positionné comme anti-Moulins », avance -Guillaume Boutié, directeur de cabinet du président de l'agglomération Moulins Communautés et du maire de Moulins, Pierre-André Périssol. Et comme pour illustrer le degré de rivalité, il ajoute « qu'il n'a jamais été possible à l'époque de refaire ensemble une route commune »! Un premier rapprochement entre les deux villes a été réalisé par l'entremise du sport. Du football précisément dans un paysage où chacune des deux villes présentait une équipe en Nationale 2 (ex-CFA). En 2016, la rivalité a été rattrapée par la réalité économique et le dépôt de bilan de l'AS Yzeure. «C'est alors que les deux maires sont parvenus à s'entendre et à avancer vers une fusion ».

 

Une forme d'habitude de travail

C'est dans ce contexte qu'est née l'idée d'une candidature commune pour Paris-Nice 2019. Moulins a bien été ville-départ en 2002 tandis qu'Yzeure a été maintes fois candidate pour accueillir le Tour de France. Sans succès. Cette fois-ci « Amaury Sport Organisation (ASO), organisateur de la « Course au soleil » - et du Tour de France - nous a contactés et nous nous sommes dit: « pourquoi ne pas s'associer? », poursuit Guillaume Boutié. Services techniques, sports et encore communication, plusieurs équipes des deux villes se sont rapprochées pour organiser le travail commun, que ce soit pour déterminer un parcours, trouver un site d'arrivée, l'accommoder sur le plan de la sécurité et encore organiser la communication. «C'est fluide », constate « sans surprise » le directeur de cabinet qui fait également référence à la préparation commune d'un match de Coupe de France de football contre Monaco, l'hiver dernier. «Il commence à y avoir une forme d'habitude de travail qui se met en place ». Au-delà des anciennes querelles partisanes et politiques.

 

42000€ de retombées pour les seules nuitées

Les élus locaux semblent avoir bon espoir d'être retenus pour figurer dans l'édition 2019 de Paris-Nice, pour une arrivée à... Moulins-Yzeure. A noter que les 36000 euros de droits d'entrée seraient pris en charge par l'agglomération. «Les organisateurs de l'épreuve nous annoncent 42000 euros de retombées pour les seules nuitées d'hôtel. C'est très appréciable dans une période creuse comme le mois de mars ». Pour la suite, une candidature au Tour de France est-elle envisagée? «Nous allons déjà nous tester à ce type d'événementiel. Le Tour, c'est une autre planète, notamment au niveau budgétaire ».

 

Le Tour de France et ses exigences
Pour le Tour de France, le ticket d'entrée est fixe: 65000 euros HT pour un départ et 110000 euros HT pour une arrivée. À cette première somme, il convient d'ajouter le plus souvent des frais liés à des travaux de voirie ainsi qu'à ceux associés à la communication, aux aménagements d'espaces dédiés (salles, parkings...), à la protection civile, au barriérage sur 2 à 4 km, aux branchements nécessaires à la fourniture d'eau et/ou d'électricité. Puis à la remise en état des sites. Pour une arrivée susceptible de se dérouler au sprint, ASO demande une largeur de route de 8 à 9m ou l'absence d'aménagements urbains sur les derniers kilomètres d'une étape.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

Gouvernance territoriale du sport : les collectivités sous tutelle ? Les élus l'ont-ils bien compris ?  Par Patrick Bayeux

Gouvernance territoriale du sport : les collectivités sous tutelle ? Les élus l'ont-ils bien compris ? Par Patrick Bayeux

Le projet de décret relatif aux conférences régionales du sport et aux conférences des financeurs du sport va être une nouvelle fois examiné au Conseil d’État vendredi puis[…]

La circulaire de rentrée sport 2020 du ministre et de la ministre déléguée

La circulaire de rentrée sport 2020 du ministre et de la ministre déléguée

Sport : un rapport du Sénat pointe « le désengagement de l’État »

Sport : un rapport du Sénat pointe « le désengagement de l’État »

Plan de relance dans le sport : pour France urbaine le compte n’y est pas

Plan de relance dans le sport : pour France urbaine le compte n’y est pas

Plus d'articles