Nous suivre Acteurs du sport

Modulaires, mobiles ou télescopiques, les tribunes s'adaptent aux usages

Sylvie Roman • sylroman@yahoo.fr

Tout doit être vérifié
Les tribunes répondent à la réglementation sur les établissements recevant du public (ERP), la responsabilité des maîtres d'ouvrage et des maîtres d'œuvre est donc engagée. Tout doit être vérifié, de la qualité de la soudure et des métaux employés (norme européenne de juillet 2014, EN 13200-6), à la hauteur des assises, de celle des garde-corps en bas des emmarchements ou en haut de la structure, derrière le dernier rang des sièges. Avant toute implantation de tribunes, quelles soient modulaires ou télescopiques, des études de sol très poussées sont nécessaires: elles vont déterminer quel type de produit (capacité d'accueil, poids, hauteur) il est possible d'installer, même sur un sol « meuble » (ex. le Festival des vieilles charrues). Lors d'aménagements dans les stades, ces études prédéterminent la qualité des bétons employés, pour leur résistance aux charges exercées.

Modulaires, mobiles ou télescopiques, les tribunes s'adaptent aux usages

© Alcor equipements

Les équipements sportifs se veulent de plus en plus polyvalents. Pour mieux s'adapter aux différentes configurations, maîtres d'ouvrage et maîtres d'œuvre font de plus en plus appel à des systèmes modulaires, mobiles ou télescopiques. Les techniques ont beaucoup progressé et les anciens systèmes encore en service devront faire l'objet d'une rénovation.

Quoi de commun entre la configuration du stade de Lyon pour les grands matchs de rugby (finales européennes mi-mai) et ceux de l'Euro de football, qui commence trois semaines après? La longueur du terrain n'est pas la même, les aménagements connexes non plus. Les concepteurs jouent donc sur les tribunes modulaires - qui font office de régulateur - en démontant les premiers rangs au plus près de l'aire de jeu.

 

Adaptation totale

Au nouveau stade Matmut de -Bordeaux, les concepteurs ont été confrontés à la même problématique qu'à Lyon: réaliser un équipement « hybride » et modulaire dans ses utilisations, rugby/football et concerts. La réponse a été apportée par la construction, du côté des buts, de tribunes basses en béton en forme de L, permettant une adaptation totale aux différents usages. Pour les matchs de foot, un bloc de gradins modulaires (Alcor Équipements) vient s'emboîter sur la partie béton, reprenant même la typologie des sièges, les couleurs des gradins en béton. Tandis qu'en configuration de rugby, seuls les cinq premiers rangs bas sont démontés et remisés, afin d'agrandir le terrain dans sa longueur. Enfin, pour accueillir des concerts, certaines parties des tribunes modulaires sont démontées, afin de dégager des accès et des déambulations pour les spectateurs, directement au niveau de la pelouse. « Cette modularité d'une partie des tribunes permet de jouer sur 1100 places », précise un responsable de l'entreprise Alcor Équipements.

 

Quelques jours suffisent

Grâce aux progrès réalisés ces dernières années, la manutention lors du montage et du démontage des tribunes ou des « blocs » est réduite. « Les interventions sont optimisées par des équipes connaissant parfaitement nos systèmes techniques, sans vis ni boulons. En général, quelques jours suffisent pour changer la configuration d'un stade », explique-t-on encore chez Alcor Équipements. Le modulaire permet un véritable sur-mesure et s'adapte à toutes les demandes et besoins du maître d'ouvrage, et de son maître d'œuvre. Même avec de fortes déclivités du terrain, ou des espaces réduits. De même, de nombreux accessoires peuvent prendre place sur les tribunes, tables de presse, stand de billetterie, etc. Le tout, avec des coûts en général moins élevés que pour des tribunes tout béton.

 

Le mobile pour les petits budgets

La solution la plus utilisée dans les petites salles ou les équipements très polyvalents reste la tribune mobile qui vient souvent en complément de tribunes fixes en béton. Elles présentent des capacités de deux à six rangs en moyenne, soit dix à quarante places environ. L'ensemble des éléments est solidaire, et ne se démonte pas; cela nécessite donc un minimum de manutention pour installer les « blocs » de tribunes, puis un minimum de place pour le stockage, même si de nouveaux systèmes astucieux permettent le remisage à la verticale. En plus du stockage, l'autre problème est lié au poids, même si les structures sont de plus en plus allégées, ou sont équipées de différents systèmes pour mieux répartir les charges. Malgré tout, elles restent une bonne solution pour les petits budgets, et les aménagements légers. D'autant que « mobile » dit aussi transportable, ce qui signifie qu'elles peuvent facilement être utilisées en différents lieux, au gré des manifestations organisées.

 

Le télescopique sans intervention manuelle

Plus sophistiquée, la tribune télescopique fait appel à une technique totalement différente. En effet, les assises et l'ensemble de la structure restent solidaires, et se replient sur elles-mêmes (comme un éventail) ou effectuent une rotation lorsqu'on a besoin de changer de configuration. Le système permet de « ranger » la tribune repliée dans un local, une annexe, ou sur l'un des côtés de la salle ou du stade. Ce procédé qui a déjà une trentaine d'années, a connu d'importants progrès, notamment grâce à la programmation assistée par ordinateur et au système laser. « Aujourd'hui, nous sommes capables d'ouvrir et fermer une tribune, de la déplacer sur un côté, sans aucune intervention manuelle », explique Jean-Louis -Sarrazin, de Master Industrie. « La tribune entière se déplace et se positionne exactement à l'endroit prévu à cet effet, toute seule, grâce à des rayons laser ». Tout est automatisé, programmé, et chaque pièce est unique et répond à des cahiers des charges particulièrement complexes.

 

Prouesse technique

Les performances des tribunes télescopiques ont beaucoup progressé: il ne s'agit plus d'une tribune de 200 places se repliant sur elle-même dans le fond de la salle, avec un guidage par des rails rivés au sol. À Lille (au Grand stade), une tribune télescopique de 80 mètres de long et d'un seul tenant, offre une capacité de 7000 places! Une prouesse technique (qui sera bientôt dépassée par une tribune de 46 mètres de diamètre et 10400 places, pour un site culturel), permise par l'ultra-automatisation des mécanismes et l'assistance par ordinateur. À Montpellier (dans l'Arena), une tribune télescopique de 9500 places permet de répondre à toutes les configurations, ou presque: « On peut déployer tout ou partie seulement des tribunes selon les besoins, danse, motocross, patinage, tennis », détaille Jean-Louis Sarrazin.

 

Plan de refonte

La grande majorité des tribunes, qu'elles soient télescopiques ou modulaires, ont une vingtaine voire une trentaine d'années, et ne répondent plus aux normes de sécurité. Le confort a aussi évolué, et les matériaux utilisés, les mousses de plus grande densité par exemple, permettent une meilleure assise avec des encombrements réduits. La demande des spectateurs pourrait inciter les maîtres d'ouvrage à prévoir des travaux d'entretien et de rénovation dans les prochaines années.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

À Sète, le solaire hybride fait baisser la consommation

À Sète, le solaire hybride fait baisser la consommation

Le centre balnéaire Raoul-Fonquerne de Sète est équipé de plusieurs technologies de pointe de production énergétique, où les énergies renouvelables apportent l'essentiel des besoins:[…]

Le solaire, pour quels équipements et quels besoins?

Le solaire, pour quels équipements et quels besoins?

Piscine : la filtration sur céramique tient ses promesses à Annecy

Piscine : la filtration sur céramique tient ses promesses à Annecy

Quel système de filtration de l'eau pour les piscines?

Quel système de filtration de l'eau pour les piscines?

Plus d'articles