Nous suivre Acteurs du sport

MMA : Thierry Braillard ne cède pas

Sujets relatifs :

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Malgré un rapport parlementaire de MM. Vignal et Grosperrin qui préconisait que le MMA (Mixed Martial Arts) ait une fédération délégataire capable d’organiser des compétitions, Thierry Braillard a maintenu sa position, d’ailleurs annoncée avant la publication du rapport parlementaire à travers la publication d’un décret et d’un arrêté du 3 octobre relatif aux règles techniques et de sécurité applicables aux manifestations publiques de sports de combat. Cet arrêté précise que « les combats se déroulent sur un tapis ou sur un ring à trois ou quatre cordes. Les coins du ring sont protégés par les protections usuelles. Lorsqu’un sportif est dans l’incapacité de se défendre correctement, debout comme au sol, les arbitres stoppent alors le combat immédiatement. Si le texte ne cite pas explicitement le MMA, il interdit un sport de combat en cage et les coups de poing, coups de pied, coups de coude et coups de genou visant un combattant au sol. Tout au plus le secrétaire d’État aux sports a accepté de créer un observatoire destiné à accompagner le développement de la pratique du MMA validant ainsi l’une des principales préconisations du rapport parlementaire. Il aura pour principale mission de former des encadrants à la pratique du MMA, aujourd’hui gérée par des formateurs d’autres arts martiaux, parfois très éloignés du combat mixte, et des arbitres spécialisés. Mais pas de cage et de coups au sol.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

Actualités juridiques

Actualités juridiques

Journal officiel 13 mars - Ministère des sports 45 Arrêté du 4 mars 2019 portant nomination au conseil d'administration de l'Ecole nationale de voile et des sports nautiques   Réponses parlementaires […]

20/03/2019 | Droit du sport
La revue de presse de la semaine

La revue de presse de la semaine

Coupe du monde 2018 de football, les chiffres clés

Coupe du monde 2018 de football, les chiffres clés

Les communes consacrent selon leur taille entre 52 et 90 € au sport par habitant chaque année

Les communes consacrent selon leur taille entre 52 et 90 € au sport par habitant chaque année

Plus d'articles