Nous suivre Acteurs du sport

Michel Rota : “ La concurrence nous gêne quand elle est déloyale. ”

Sujets relatifs :

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Michel Rota : “ La concurrence nous gêne quand elle est déloyale. ”

Interview de Michel Rota, administrateur de l’Union sport & cycle (Commission des sports de forme)

Comment les opérateurs privés s’y retrouvent-ils face à la concurrence de salles associatives ou municipales ?

 
La concurrence ne nous gêne pas. Nous sommes habitués et nous vivons avec depuis des années. Elle nous fait d’ailleurs avancer. En revanche, la concurrence déloyale nous pose problème.
Je pense particulièrement aux salles associatives ou dénommées comme tel et qui ne sont pas assujetties à la TVA. Une structure associative qui propose les mêmes services qu’un opérateur privé sans être fiscalisée représente un concurrent déloyal.
Dans ce cas, nous montons une action pour demander réparation. Environ quinze contentieux de ce type nous remontent chaque année.
 

Vous avez moins de problème avec les salles municipales ?

Ces équipements sont bien souvent intégrés à un complexe avec le cas échéant piscine, patinoire voire sauna et hammam. À partir du
moment où elles exercent une activité commerciale et qu’elles sont assujetties à la TVA, cela ne nous pose pas de problème. C’est le cas des établissements en mode de gestion directe (régie) ou en délégation de service public (DSP).
 

Le marché français du fitness est-il saturé ?

 
Non, mais le paysage a beaucoup changé depuis 2008-2010 avec l’avènement des clubs low cost, qui proposent des abonnements à
30 euros par mois. Du coup, ce sont les structures associatives qui ont surtout souffert de cette concurrence.
Elles se situent à peu près aux mêmes tarifs mais offrent bien moins de souplesse en termes d’amplitude horaire et d’accès. D’après les études, les pays européens en pointe dans le domaine, comme l’Allemagne et le Royaume-Uni, sont à un taux de captation de 13 % de la population.
En France, nous sommes à 8 %. Nous avons donc encore une belle marge de progression.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

Gouvernance territoriale du sport : les collectivités sous tutelle ? Les élus l'ont-ils bien compris ?  par Patrick Bayeux

Gouvernance territoriale du sport : les collectivités sous tutelle ? Les élus l'ont-ils bien compris ? par Patrick Bayeux

Le projet de décret relatif aux conférences régionales du sport et aux conférences des financeurs du sport va être une nouvelle fois examiné au Conseil d’État vendredi puis[…]

Sport : un rapport du Sénat pointe « le désengagement de l’État »

Sport : un rapport du Sénat pointe « le désengagement de l’État »

Plan de relance dans le sport : pour France urbaine le compte n’y est pas

Plan de relance dans le sport : pour France urbaine le compte n’y est pas

Plan de relance : le sport au rattrapage récupère 120 millions d’euros sur 2 ans

Plan de relance : le sport au rattrapage récupère 120 millions d’euros sur 2 ans

Plus d'articles