Nous suivre Acteurs du sport

abonné

Les sports d'hiver descendent de la montagne

David Picot - david1picot@yahoo.fr

Sujets relatifs :

,
Les sports d'hiver descendent de la montagne

© Виталий Сова - adobestock

Faire du bobsleigh à Paris, skier en Moselle, dans le Nord Pas-de-Calais ou en Vendée! La pratique des sports d'hiver et disciplines apparentées sort progressivement - et modestement - des hautes altitudes. Les différentes initiatives sont fortement appuyées par les fédérations concernées, celle de ski notamment. Car proposer une activité tout au long de l'annéesur son territoirepermet de trouver une légitimité auprès des collectivités afin d'ouvrir des portes en matière de subventions. Extraits d'une étude (1) du Credoc de 2010, les chiffres sont désormais bien connus: chaque année, l'hiver venu, de décembre à fin mars, à peine un Français sur dix part systématiquement aux sports d'hiver. Et 8 % part une année sur deux. Les raisons sont potentiellement nombreuses mais il semble que l'aspect économique penche fort dans la balance. «Partir en hiver est une pratique réservée à un public aisé », glissait alors le Credoc.   Un entre soi de classes supérieures Huit ans plus tard, le constat n'a pas changé. À l'exception du cas des habitants situés proches des zones montagneuses qui pratiquent à la journée, les vacances d'hiver ne se sont pas démocratisées. Pour le sociologue Jean Viard, elles restent même « un entre soi de classes supérieures » (2). Sans surprise, les clients les plus accros sont issus du grand Sud-Est. Selon les résultats de l'étude ConsoMontagne 2017 (3) conduite pour l'Association nationale des maires des stations de montagne (ANMSM), 29 % des clients des stations viennent des anciennes régions Rhône-Alpes, Auvergne, Paca ou Languedoc--Roussillon. Mais 21 % proviennent du Nord-Est (Alsace, Bourgogne, Champagne-Ardenne, Franche-Comté, Lorraine). Un client sur cinq également (21 %) est issu de l'Ile-de-France; une proportion un brin plus élevée que ceux (18 %) qui font la route depuis le Nord-Ouest[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Le mouvement sportif en marche vers  la coresponsabilité

Le mouvement sportif en marche vers la coresponsabilité

Le mouvement sportif a globalement bien accueilli les principes d'une nouvelle gouvernance. Mais passer de partenaire à codécideur réclame des moyens mais aussi un changement de posture. Les fédérations[…]

Les collectivités se voient reconnaître un rôle dans  la gouvernance du sport

Les collectivités se voient reconnaître un rôle dans la gouvernance du sport

Le rôle des entreprises ne se résumera pas à du financement - Dominique Carlac'h

Le rôle des entreprises ne se résumera pas à du financement - Dominique Carlac'h

"Le rôle des collectivités enfin reconnu" - Jean-Paul Omeyer

"Le rôle des collectivités enfin reconnu" - Jean-Paul Omeyer

Plus d'articles
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX