Nous suivre Acteurs du sport

abonné

Les sanctions encourues par les dirigeants de fait ou de droit 

 

Pendant une période de trois ans à compter du jugement de prononcé de la liquidation judiciaire, les dirigeants de fait ou de droit ayant contribué à une faute de gestion peuvent être poursuivis en justice. 

 

Par faute de gestion, on entend la situation dans laquelle la faute de gestion commise a contribué à l’insuffisance d’actifs constatée, elle-même à l’origine du plan de sauvegarde, de la procédure collective de la personne morale. 

 

De même, au cours d’une procédure de liquidation judiciaire, le tribunal peut décider de mettre à la charge d’un dirigeant de fait ou de droit la totalité ou une partie des dettes de la personne morale en question, dans les conditions suivantes. 

 

Il s’agit des hypothèses dans lesquelles : 

- le dirigeant de fait ou de droit aurait disposé des biens de la personne morale comme des siens propres, ou encore aurait fait des actes de[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

L'État arrête les dispositions du Plan mercredi

L'État arrête les dispositions du Plan mercredi

Une instruction du 26 novembre détaille les modalités d’organisation du Plan mercredi. Les communes devront s’engager sur une charte qualité. Le soutien financier de l’État est[…]

09/01/2019 | Droit du sport
Actualités juridiques

Actualités juridiques

Actualités juridiques

Actualités juridiques

La responsabilité des MNS  en cas de faute d'inattention

La responsabilité des MNS en cas de faute d'inattention

Plus d'articles