Nous suivre Acteurs du sport

Les installations sportives misent sur les performances énergétiques

Sylvie Roman • sylroman@yahoo.fr

Centre aqualudique de Bourg-Saint-Maurice: un panel de solutions performantes
« C'est la seule piscine de montagne (1800 mètres d'altitude, NDLR) avec des performances énergétiques aussi importantes. La mairie souhaitait en effet minimiser les coûts d'exploitation et de fonctionnement de ce nouvel équipement, même si ce n'est pas obligatoire pour ce type de construction », souligne Emmanuel Brocard, directeur du service bâtiments de Bourg-Saint-Maurice (Savoie). Le nouveau centre aquatique est en fait une réhabilitation-extension d'une piscine classique devenue obsolète: le projet de presque 4000 mètres carrés mis en service à l'automne 2014, comprend une réhabilitation (vestiaires et accueil), ainsi qu'une création de surfaces accueillant spa, zone bien-être et surtout un bassin aqualudique. Pour répondre au mieux aux attentes du maître d'ouvrage, le bureau d'étude Kéo Ingénierie a mis en œuvre un panel de solutions performantes: une chaufferie bois à granulés de 100 kW, couvrant 60 % des besoins de l'extension, une deshumidification thermodynamique permettant une économie d'énergie de 500 MWh/an. Les bassins sont équipés d'une couverture thermique automatisée pour réduire les déperditions de chaleur. Pari gagné puisque pour la première année d'exploitation, ce nouvel outil affiche des performances majorées par rapport aux calculs, avec une consommation réduite de la chaufferie bois d'environ 20 %.

Qu'ils doivent répondre aux exigences de la RT2012 ou aux orientations de leur maître d'ouvrage, les bâtiments sportifs se mettent à l'heure des performances énergétiques. À juste titre, car la plupart d'entre eux datant des années 1980 sont devenus de vraies passoires.

Les textes réglementaires sur les caractéristiques thermiques des bâtiments, et notamment la fameuse RT2012, s'appliquent à certains équipements sportifs, tels que les gymnases et les salles de sport, y compris les vestiaires. Cependant, des exceptions existent, puisque les textes ne s'appliquent pas aux « constructions provisoires prévues pour une durée d'utilisation de moins de deux ans, ou encore, aux bâtiments ou parties de bâtiments dont la température normale d'utilisation est inférieure à 12 °C ». Les piscines et les patinoires qui ont des contraintes de températures, d'hygrométrie et de qualité de l'air particulièrement spécifiques en sont également exclues. Cela apparaît comme une lapalissade, et pourtant!

 

L'audit, un préalable

Le diagnostic thermique et énergétique est bien le préalable à toute intervention sur un équipement sportif à rénover. D'autant, comme le souligne Valentin Trollé, directeur de Kéo Ingénierie, « que plus des trois quarts des gymnases et autres équipements sportifs sont obsolètes et sont de véritables passoires énergétiques ». Les bureaux d'études ont donc un rôle primordial en tant qu'AMO, assistant à maîtrise d'ouvrage, pour définir les besoins, les spécificités et contraintes locales, ainsi que les réponses possibles et les différents scénarios à envisager afin d'améliorer les performances des bâtiments et répondre au mieux aux enjeux et aux attentes des maîtres d'ouvrage. Quant à un projet neuf, on s'attachera là aussi à évaluer les besoins et les objectifs du maître d'ouvrage, notamment si celui-ci exige une baisse du coût de fonctionnement des équipements... l'autre facette de la performance énergétique, et qui a une répercussion sur le choix des systèmes de chauffage.

En termes de réglementation thermique, le législateur a introduit des spécificités selon la nature du projet. « Dans le cadre de la rénovation, nous appliquons une méthodologie très spécifique », explique Mehdi Oirgane, chef de projet au sein du bureau d'études Citae. Ainsi, la modélisation globale du programme n'est pas demandée, a contrario d'un projet nouveau, et les performances énergétiques et thermiques attendues sont alors différentes. Cependant, depuis la récente loi sur la transition énergétique de 2014 (dont on attend toujours la plupart des décrets et arrêtés), « toute intervention sur un bâtiment existant, même un embellissement architectural, implique une rénovation thermique et des performances à respecter a minima », précise encore Mehdi Oirgane. Si le maître d'ouvrage décide de refaire l'étanchéité d'une toiture-terrasse d'un gymnase municipal, il devra obligatoirement en reprendre l'isolation afin d'améliorer les caractéristiques thermiques du bâtiment. De même, s'il souhaite réaliser une extension pour implanter une nouvelle salle par exemple, comme un dojo ou un vestiaire supplémentaire, il devra alors obligatoirement reprendre l'isolation des bâtiments.

Système bioclimatique

La meilleure performance thermique d'un bâtiment est l'énergie qu'il ne dépense pas. En effet, à quoi serviraient toutes les performances si les bâtiments s'avéraient, de par leur conception, être des non-sens énergétiques et thermiques? Depuis une vingtaine d'années, des architectes conçoivent leurs projets selon un système bioclimatique prenant en compte les caractères climatiques et géographiques du lieu d'implantation, couplé à une localisation optimale sur la parcelle. Cette approche favorise l'éclairage et l'ensoleillement naturel, l'inertie propre aux matériaux utilisés, les échanges avec le sol (parties semi-enterrées par exemple). « Avant toute chose, il est primordial de réduire les besoins en chauffage du bâtiment, et de qualifier au mieux les besoins et tous les usages: plages d'utilisation, scolaire, hors temps scolaires, week-end, etc. », insiste Valentin Trollé. D'où un indispensable travail en équipe entre l'agence d'architecte et le bureau d'étude, dès la phase de conception.

 

Gestion technique centralisée

Concernant le chauffage, les réponses dépendent avant tout des attentes du maître d'ouvrage, notamment en matière de coût d'investissement et de coût de fonctionnement. Un système électrique, notamment un plancher chauffant pour équiper des espaces comme un dojo, ou une salle de gymnastique, peut être couplé à des radiateurs à rayonnement à détection de présence, afin de minimiser les coûts, et apporter rapidement une sensation de confort tout en ayant un fonctionnement optimal. Pour les espaces plus vastes (salles de sport), le soufflage d'air chaud reste largement utilisé, mais il génère beaucoup de bruit, ce qui peut être un problème pour certaines activités. On peut aussi s'orienter sur un plafond chauffant. Aujourd'hui, tous les nouveaux programmes bénéficient d'une gestion technique centralisée (GTC) qui offre une régulation dans le temps et l'espace de toutes les installations, de chauffage, de flux (éclairage), et de renouvellement d'air. Les seuls bémols sont la programmation, la maintenance, l'utilisation au quotidien. Il est donc indispensable de former le personnel chargé de surveiller, d'interpréter et éventuellement d'intervenir sur la GTC, sinon le système peut s'avérer rapidement inutile, voire fonctionner en dépit du bon sens. Enfin, dans certaines conditions, un couplage chaufferie biomasse ou à granulés, avec des installations de radiateurs électriques, peut s'avérer une solution intéressante, si l'approvisionnement est possible, ou s'il favorise la filière courte, ou un projet plus -global.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

Piscine : la filtration sur céramique tient ses promesses à Annecy

Piscine : la filtration sur céramique tient ses promesses à Annecy

Premier équipement sportif de France doté d'une filtration sur céramiques, la piscine Jean-Régis d'Annecy tient ses promesses après un an de service: diminution de la consommation en eau du bassin, de[…]

26/10/2018 | Piscine
Quel système de filtration de l'eau pour les piscines?

Quel système de filtration de l'eau pour les piscines?

À Mandelieu-la Napoule, le fitness en libre accès attire de nouveaux publics

À Mandelieu-la Napoule, le fitness en libre accès attire de nouveaux publics

Le fitness prend son envol en plein air

Le fitness prend son envol en plein air

Plus d'articles