Nous suivre Acteurs du sport

abonné

Les équipements sportifs n’ont pas (encore) l’ADN développement durable

David Picot • david1picot@yahoo.fr
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Les équipements sportifs n’ont pas (encore) l’ADN développement durable

© Comugnero Silvana - stock.adobe.com

Économiser eau et électricité, alléger les factures… le développement durable apparaît bien souvent abordé dans les équipements sportifs sous les seuls aspects techniques. La conception, les usages, tout aussi importants sont peu appréhendés, à l’image également du label NF HQE, boudé par les gestionnaires. Présentés comme l’ADN de la candidature, les Jeux de Paris 2024 vont-ils changer la donne ? 

«Le développement durable, ce n’est pas une chose à faire en plus. C’est un socle à partir duquel doit être pensé tout projet ». C’est en substance le principal message de l’ouvrage « Mettre en œuvre des équipements sportifs durables et responsables » (1). Aujourd’hui, nos piscines, stades, gymnases, etc., sont-ils pensés, construits et gérés à l’aune de ce socle ? « Non », rétorque Denis Cheminade, ancien directeur de la mission Aménagement du territoire et développement durable du Comité national olympique et sportif français (CNOSF), qui a dirigé la rédaction de ce livre. « Le développement durable est peu ancré dans le milieu sportif », souligne-t-il. Au-delà de cet aspect culturel, il en pointe aussi l’organisation au sein des collectivités territoriales. « Les responsables des services des sports ont rarement la main sur les budgets. Ils vont vendre l’idée « développement durable » avant d’être contraints de laisser la main au juridique et au financier. Au final, ils sont peu consultés, sinon peu influents sur ces questions ».

Le développement durable est perçu comme une dépense supplémentaire

D’une manière générale, le développement durable serait donc encore perçu aujourd’hui comme une « dépense supplémentaire et non un investissement » (lire l’interview), dans des cahiers des charges déjà bien fournis. Sans compter que « bien souvent sur la question des équipements sportifs, la notion de développement durable se résume à la problématique de la performance énergétique et environnementale », constate Amandine Singla, cheffe de la mission Sport et développement durable, au ministère des Sports. Une mission qui a d’ailleurs édicté, en juin 2018, une charte destinée à mobiliser les gestionnaires de grands équipements sportifs et sites d’accueil sur le sujet du développement durable (lire l’encadré). Sur le terrain, Jean-Louis Berthomieu, architecte (BBM) constate tous les jours, cette prééminence de l’aspect technique. Et le regrette, appelant à revenir aux fondamentaux. « L’idée n’est pas de créer des usines à gaz mais de faire en sorte que le bâti, de par sa conception et sa simplicité, consomme à la base le moins possible ». Cela passe d’abord par une maîtrise des volumes, en fonction des usages souhaités. Et ensuite, on y intègre le meilleur système d’énergie renouvelable possible avec récupération du chaud que l’on produit : l’air ou l’eau (lire Initiative en page 13).

Les trois piliers du développement durable

Cette problématique technico-énergétique est toutefois loin d’englober les trois piliers qui définissent le[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Saint-Jean-Pied-de-Port a tout d’une grande

Saint-Jean-Pied-de-Port a tout d’une grande

Avec une population de 1 851 habitants et un environnement montagneux qui attire le regard, Saint-Jean-Pied-de-Port ressemble plus à un tranquille village qu’à une place forte du sport basque. Pourtant, qu’il[…]

19/07/2019 |
Le CTS doit constituer un contre-pouvoir

Le CTS doit constituer un contre-pouvoir

Interview Marina Honta " La position des dirigeants fédéraux est ambiguë "

Interview Marina Honta " La position des dirigeants fédéraux est ambiguë "

Conseillers techniques sportifs : la résistance d’une exception

Conseillers techniques sportifs : la résistance d’une exception

Plus d'articles