Nous suivre Acteurs du sport

Le volley vise le haut du filet

Denis Cheminade • denischeminade@gmail.com

Sujets relatifs :

Chiffres clés
- Licenciés: 136700. - Hommes: 71600 (52,3 %). - Femmes: 65100 (47,7 %). - Clubs: 1409. - Budget: 8 millions d'euros. - 2 disciplines olympiques: volley-ball et beach-volley. - Palmarès: volley homme: championne d'Europe 2015, vainqueur de la ligue mondiale (2015). - Rio 2016 : 9e (après avoir affronté dans leur poule en tour préliminaire les trois médaillés des jeux Brésil, Italie et États-Unis). - Beach: vice-champion et champion d'Europe dans les catégories jeunes (hommes). - Pas de qualification aux jeux (hommes et femmes). - Fédération française de volley-ball, 17 rue Georges Clémenceau, 94607 Choisy-le-Roi Cedex, 0158422222, www.ffvb.org

Compétition
Volley-ball: se joue par équipe de six contre six, séparées par un filet (2,43 m chez les seniors hommes). Il s'agit, à l'aide de passes, de se renvoyer le ballon de part et d'autre du filet. Depuis quelques années, dans le but de rendre le jeu plus attrayant, chaque faute commise donne un point à l'équipe adverse. Les sets se jouent en 25 points sauf le troisième (15 points). Les matchs se jouent en trois sets gagnants. Beach-volley: variante du volley-ball qui se joue à deux contre deux sur du sable. En France, cette pratique a supplanté une pratique ancienne de volley de plage qui se joue par équipes de trois ou de quatre.

Loisir, éducation, santé
Le volley-ball est rapidement une discipline technique. Dans un cadre éducatif, de loisir ou de santé, les règles peuvent être aménagées pour répondre aux demandes et aux capacités des publics. Les éducateurs peuvent jouer sur trois leviers pour proposer des exercices, des jeux ou des animations autour du volley-ball: les dimensions du terrain (souvent pour les réduire); le ballon: matière permettant de jouer sans se faire mal; les règles: adaptation du nombre de joueurs, équipes mixtes, mélange des âges, autorisation de rebonds, nombre de passes... Le volley citoyen: le Pep's, c'est le nom donné à un programme que la fédération a développé autour du volley-ball dans les prisons en partenariat avec le Sidaction. Dans le cadre de son plan citoyen, la fédération mène aussi des actions dans les quartiers. Le volley-ball se révèle particulièrement adapté à ces publics: contrôle de la violence: les joueurs sont séparés par un filet; relations sociales: jeu en équipe, équipes mixtes, auto organisation et/ou arbitrage; santé, amélioration des capacités motrices, du respect de la règle: à travers la pratique sportive. Le volley assis: pratique adaptée avec un filet abaissé pour les personnes pour lesquelles la position debout est impossible ou difficile. Pour que la frappe de la balle soit validée, le joueur doit avoir au moins une fesse au sol au moment de la frappe. La FFVB a demandé la délégation pour cette activité.

Chiffres clés
- Licenciés: 136700. - Hommes: 71600 (52,3 %). - Femmes: 65100 (47,7 %). - Clubs: 1409. - Budget: 8 millions d'euros. - 2 disciplines olympiques: volley-ball et beach-volley. - Palmarès: volley homme: championne d'Europe 2015, vainqueur de la ligue mondiale (2015). - Rio 2016 : 9e (après avoir affronté dans leur poule en tour préliminaire les trois médaillés des jeux Brésil, Italie et États-Unis). - Beach: vice-champion et champion d'Europe dans les catégories jeunes (hommes). - Pas de qualification aux jeux (hommes et femmes). - Fédération française de volley-ball, 17 rue Georges Clémenceau, 94607 Choisy-le-Roi Cedex, 0158422222, www.ffvb.org

Compétition
Volley-ball: se joue par équipe de six contre six, séparées par un filet (2,43 m chez les seniors hommes). Il s'agit, à l'aide de passes, de se renvoyer le ballon de part et d'autre du filet. Depuis quelques années, dans le but de rendre le jeu plus attrayant, chaque faute commise donne un point à l'équipe adverse. Les sets se jouent en 25 points sauf le troisième (15 points). Les matchs se jouent en trois sets gagnants. Beach-volley: variante du volley-ball qui se joue à deux contre deux sur du sable. En France, cette pratique a supplanté une pratique ancienne de volley de plage qui se joue par équipes de trois ou de quatre.

Loisir, éducation, santé
Le volley-ball est rapidement une discipline technique. Dans un cadre éducatif, de loisir ou de santé, les règles peuvent être aménagées pour répondre aux demandes et aux capacités des publics. Les éducateurs peuvent jouer sur trois leviers pour proposer des exercices, des jeux ou des animations autour du volley-ball: les dimensions du terrain (souvent pour les réduire); le ballon: matière permettant de jouer sans se faire mal; les règles: adaptation du nombre de joueurs, équipes mixtes, mélange des âges, autorisation de rebonds, nombre de passes... Le volley citoyen: le Pep's, c'est le nom donné à un programme que la fédération a développé autour du volley-ball dans les prisons en partenariat avec le Sidaction. Dans le cadre de son plan citoyen, la fédération mène aussi des actions dans les quartiers. Le volley-ball se révèle particulièrement adapté à ces publics: contrôle de la violence: les joueurs sont séparés par un filet; relations sociales: jeu en équipe, équipes mixtes, auto organisation et/ou arbitrage; santé, amélioration des capacités motrices, du respect de la règle: à travers la pratique sportive. Le volley assis: pratique adaptée avec un filet abaissé pour les personnes pour lesquelles la position debout est impossible ou difficile. Pour que la frappe de la balle soit validée, le joueur doit avoir au moins une fesse au sol au moment de la frappe. La FFVB a demandé la délégation pour cette activité.

Le volley vise  le haut du filet

© Fat Camera Istock

Sport de loisirs comme de compétition, le volley a tout pour réussir. Pourtant, malgré de très bons résultats à l'international, les effectifs ont beaucoup moins progressé que ceux des fédérations comparables et les terrains disparaissent peu à peu. En cause notamment une gouvernance instable. La nouvelle organisation territoriale pourrait être l'occasion d'un nouveau départ.

Avec 290 millions de pratiquants, le volley est un des sports les plus pratiqués dans le monde. 220 pays adhèrent à la Fédération internationale. Pourtant, dans notre pays, il est étonnamment discret. En 1986, année de l'organisation des championnats du monde en France, la fédération comptait 67000 licenciés. Trente ans plus tard, les effectifs atteignent tout juste la barre des 136000 (y compris les licences « événement ») alors que dans le même temps ceux de fédérations comparables ont explosé: 600000 pour le basket-ball, 513000 pour le handball, 180000 pour le badminton malgré son apparition récente... Les terrains de proximité font la part belle au basket de rue, au football, au handball tandis que les poteaux de volley-ball disparaissent de nos plages et que le volley-ball déserte les plateaux d'éducation physique. Au final, le volley-ball, avec un nombre de clubs modeste, n'est pas présent dans tous les territoires. Un paradoxe au moment où la fédération, sous la conduite de Laurent Tillie, engrange de remarquables résultats à travers son équipe de France masculine (championne d'Europe 2015, vainqueur de la ligue mondiale, 9e aux JO après avoir été battue par les trois médaillés olympiques dans la poule de qualification qu'elle partageait avec eux).

 

Occasions manquées

Sur le constat, tout le monde semble d'accord, comme le résume Hervé Mazzon, président de l'Association des anciens internationaux de volley-ball, « la fédération n'a pas su inciter les clubs à prendre le tournant du loisir et s'ouvrir aux nouvelles demandes. En parallèle, nous avons assisté à un décrochage scolaire du volley-ball qui est moins présent à l'école ». Un constat partagé par Daniel Murail, ancien membre du conseil d'administration, qui ajoute « peu incités par la fédération, les clubs n'ont pas su se professionnaliser et ont laissé passer de nombreuses possibilités en ne s'inscrivant pas assez dans les dispositifs d'aide à l'emploi mis à leur disposition ». Pourtant, les occasions ont existé souligne Laurent Torrecillas, candidat à la présidence, « en 1986 après les championnats du monde, nos clubs n'étaient pas prêts à accueillir les nouveaux pratiquants. Quelques années plus tard, la diffusion du dessin animé Jeanne et Serge'' a déclenché une vague de vocations qui nous a prise par surprise. Nous n'avons pas su surfer sur ces vagues successives, engranger adhérents et influence ».

 

Clause de défiance

À cela, les observateurs extérieurs ajoutent une raison récurrente: l'instabilité de la gouvernance fédérale. Sur les dix dernières années, la fédération a connu six présidents successifs. Ce qui a conduit la tutelle (le ministère des Sports) à exiger le retrait des statuts d'une clause dite « de défiance » qui permettait à l'assemblée générale de révoquer le conseil d'administration par un vote défavorable. C'est chose faite depuis cette année et cela devrait garantir au président nouvellement élu de conduire son projet pour au moins une olympiade. S'ajoute également une refonte de la composition du conseil d'administration qui s'ouvre largement aux représentants des régions pour mieux les impliquer dans la gestion fédérale.

Il existe un public

Pour Éric Tanguy, président sortant (et candidat à sa réélection au moment où nous rédigeons cet article), les lignes sont en train de bouger. « Le compteur des licences est reparti à la hausse: + 12 % cette saison après une augmentation de 9 % la saison précédente. Avec la retransmission du match France-Russie du tournoi de qualification olympique, le volley-ball détient le record d'audience de la TNT (1224000 spectateurs avec un pic à 1700000) qui était détenu par le football. Il existe un public pour le volley. Les médias viennent vers nous. Les partenariats que nous avons conclus permettent aux amateurs de volley-ball de suivre chaque semaine un match de volley-ball et cela sur une des chaînes gratuites. Nous avons obtenu l'organisation en 2017 d'une étape de la ligue mondiale. Nous postulons pour l'organisation de championnats -d'Europe. Côté grand public, nous mettons sur pied une tournée des sables'' ». Organisée pendant l'été 2017, elle comprendra une dizaine d'étapes. Chacune d'entre elles consiste en une semaine d'animation autour du beach-volley qui mêlera démonstrations, animations ouvertes aux publics de tous âges et se terminera par un tournoi de haut niveau. Le programme est déjà bien avancé mais des collectivités intéressées peuvent encore se manifester auprès de la fédération.

 

Soutien aux clubs

Après quatorze mois de présidence, Éric Tanguy, président sortant et candidat à sa réélection, ne manque pas de projets et d'envie de poursuivre l'action engagée. Au centre de ses priorités, une gouvernance pacifiée, l'organisation d'événements pour soutenir la médiatisation du volley-ball, le soutien du haut niveau pour garantir des résultats dans la durée, le développement des clubs, tâche confiée aux régions et aux comités départementaux. Des sujets qu'aborde avec des nuances Laurent Torrecillas, également candidat à la présidence, pour qui « la fédération doit être en priorité en soutien de ses clubs ». Une chose est certaine. Le volley-ball ne manque pas d'hommes et de femmes de qualité pour faire avancer sa cause. La réorganisation territoriale va rebattre les cartes à tous niveaux. De nouvelles équipes vont se constituer. La fédération a un potentiel, des ambitions et les moyens de les assumer. Au final, le volley-ball, cette belle endormie, pourrait bien se réveiller et prétendre en France au rang de sport majeur qui devrait être le sien.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

À Limoges le sport se diversifie

À Limoges le sport se diversifie

Si Limoges est associée au CSP, le fameux club de basket, depuis les années 1980 sa politique sportive s’est largement diversifiée et anticipe sur les nouveaux besoins. Elle vient d’être reconnue membre du[…]

03/12/2019 |
Région Sud : dotation olympique

Région Sud : dotation olympique

Grand Est : la conférence régionale invite les pratiquants

Grand Est : la conférence régionale invite les pratiquants

Interview de Frédéric Sanaur

Interview de Frédéric Sanaur

Plus d'articles