Nous suivre Acteurs du sport

"Le statut doit évoluer vers davantage de mobilité"

Sujets relatifs :

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Interview de Denis Bernardeau, sociologue, maître de conférences, université Paris-Est-Marne la Vallé

La filière sportive territoriale arrive-t-elle en bout de chemin ?

Elle a été créée en 1992, à la suite d'autres filières, dans un but de décentralisation et de prise en charge des politiques sportives au niveau des communes. C'était dans la logique des choses. À cette démarche naturelle en tant que filière, s'en ajoutait une seconde plus spécifique liée à la nécessité de prendre en charge les piscines qu'elles avaient construites et de permettre aux enfants des écoles de savoir nager. Elles avaient donc besoin de compétences spécifiques qui existent toujours aujourd'hui.

Pensez-vous que le statut d'Etaps soit préservé pour autant ?

Même si le sport, comme la culture sont considérés comme des variables d'ajustement des finances locales, il y aura toujours des villes qui souhaiteront mettre des Etaps à disposition dans les écoles par exemple. Les compétences des maîtres-nageurs sauveteurs seront toujours primordiales au sein des piscines même si cela risque d'évoluer. Sous l'effet notamment des délégations de service public qui font que les besoins se porteront peut-être davantage vers le secteur privé, avec une volonté de répondre au plus près d'une demande en évolution.

Les capacités d'adaptation des Etaps sont-elles en cause ?

Le statut doit évoluer vers davantage de mobilité: au niveau de la carrière, donc avec des facilités de passer d'un métier à un autre. Après tout, un Etaps doit-il l'être toute sa vie? Mobilité également géographique au sein de l'intercommunalité qui monte en puissance, notamment au niveau des politiques sportives. Des passerelles existent aussi avec des Etaps qui basculent vers la filière administrative. Et sans forcément changer de filière, pourquoi ne pas envisager plus facilement qu'un maître-nageur évolue vers des postes de responsable de centre de loisirpar exemple ?

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

Saint-Jean-Pied-de-Port a tout d’une grande

Saint-Jean-Pied-de-Port a tout d’une grande

Avec une population de 1 851 habitants et un environnement montagneux qui attire le regard, Saint-Jean-Pied-de-Port ressemble plus à un tranquille village qu’à une place forte du sport basque. Pourtant, qu’il[…]

19/07/2019 |
Le CTS doit constituer un contre-pouvoir

Le CTS doit constituer un contre-pouvoir

Interview Marina Honta " La position des dirigeants fédéraux est ambiguë "

Interview Marina Honta " La position des dirigeants fédéraux est ambiguë "

Conseillers techniques sportifs : la résistance d’une exception

Conseillers techniques sportifs : la résistance d’une exception

Plus d'articles