Nous suivre Acteurs du sport

abonné

Le sport-santé en petite forme

David Picot • david1picot@yahoo.fr

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le sport-santé en petite forme

© olly - adobestock

Deux ans après la publication du décret dit sport-santé sur ordonnance, les dispositifs émergent de façon très inégale. Les collectivités territoriales sont généralement à la manoeuvre avec ou sans l’appui des agences régionales de santé. Côté patient, il en ressort de nombreuses inégalités d’accès selon les territoires. Au-delà du financement, la sensibilisation des médecins représente également un frein important. L’élan tant attendu viendra-t-il de la stratégie nationale sport-santé évoquée pour 2019 ?

Dans le cadre du parcours de soins des patients atteints d’une affection de longue durée, le médecin traitant peut prescrire une activité physique adaptée à la pathologie, aux capacités physiques et au risque médical du patient ». À travers ces quelques lignes, la loi du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé a ouvert la porte à un nouveau champ des possibles aux confins du sport et de la santé. Fin décembre 2016, un décret d’application sur les conditions de dispensation de cette activité physique adaptée (APA) rétrécissait – un peu – le cadre, sans vraiment toutefois donner de véritable  impulsion.

 

65 collectivités regroupées au sein du réseau national des villes sport-santé sur ordonnance

« Pour nous, le décret n’a rien changé », nous rapportait courant 2018, Françoise Foli, adjointe aux sports à la mairie de Blagnac (Haute-Garonne), engagée dans un dispositif de sport sur ordonnance depuis… 2011. À l’image également de Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), de Château-Thierry (Aisne), du dispositif Bougez sur prescription en Savoie et encore de Strasbourg (Bas-Rhin) qui fait figure de référence française, une poignée de collectivités n’avait pas attendu les textes législatifs pour se lancer. Élu en charge de l’environnement, de la qualité de vie et du bien-être à la mairie de Biarritz – et par ailleurs médecin généraliste – le Dr Guillaume Barucq met surtout en avant « une volonté politique. Chez nous, elle existe depuis 2009 ». À ce jour, l’état des lieux chiffré fait état de – seulement ? – 65 collectivités, regroupées au sein du réseau national des villes sport-santé sur ordonnance.

De son côté, l’Observatoire national de l’activité physique et de la sédentarité (Onaps) a tenté un recensement des initiatives. Il fait état, au 21 décembre 2018, de 96 dispositifs recensés en France, conduits en majorité à l’échelle de la commune. Des chiffres à prendre avec des pincettes « tellement les initiatives sont compliquées à comptabiliser », précise Benjamin Larras, chargé de projet à l’Onaps. « Beaucoup ne sont pas recensées ou ne précisent pas leur nombre de bénéficiaires ».
De son côté, Marie-Cécile Doha, chargée des dossiers sport et santé à Sports & Territoires « s’interroge surtout sur la pérennité des dispositifs qui, même s’ils sont minoritaires, ne sont pas supportés par une collectivité. C’est encore plus compliqué sur le plan du financement ».

 

22 fédérations agréées

Le nombre d’initiatives et de bénéficiaires représente encore une goutte d’eau parmi les 10 millions de patients souffrant d’une affection de longue durée (ALD), en France. « Il faut considérer la loi de 2016 et le[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Morbihan : une convention pour voir plus loin

Morbihan : une convention pour voir plus loin

Dans le Morbihan, l’Association des maires et le comité départemental olympique et sportif veulent se dessiner un avenir commun. Les deux structures ont signé une convention de partenariat pour collaborer sur les[…]

07/05/2019 |
À Bouaye, l’office des sports dynamise le lien entre les clubs et la commune

À Bouaye, l’office des sports dynamise le lien entre les clubs et la commune

UNSS, le sport passerelle

UNSS, le sport passerelle

AMI Politique de la ville : les associations socio-sportives répondent présentes

AMI Politique de la ville : les associations socio-sportives répondent présentes

Plus d'articles