Nous suivre Acteurs du sport

abonné

Le sport 2.0 révolutionne les pratiques

David Picot • david1picot@yahoo.fr

Sujets relatifs :

Le sport 2.0 révolutionne les pratiques

© Dirima - stock.adobe.com

Se donner rendez-vous pour courir, nager ou pédaler, demander des conseils, afficher ses performances, diffuser des vidéos... Le smartphone voire la caméra vidéo sont devenus des outils à part entière de la panoplie de sportifs, le plus souvent jeunes et en pratique auto-organisée. Un décalage se creuse avec les propositions fédérales centrées sur la compétition. En revanche, de plus en plus de collectivités tentent de suivre le rythme, propositions à l'appui.

"Le mardi c'est fractionné. Alors n'aie pas peur et viens nous rejoindre un peu avant 19 heures ce soir sur le parking Louis Feuillé (derrière La Poste de Château--Gombert, première à gauche sur le chemin de Palama, 13013). Chacun son rythme, les premiers attendent les derniers alors on vous attend nombreux! ». Un lieu, un horaire... Au-delà de cet exemple dans les Bouches-du-Rhône, de tels messages sont postés par dizaines chaque jour, sur les réseaux sociaux. L'idée est partout la même: « ne pas pratiquer seul-e », « échanger autour d'une passion commune » ou encore « fédérer une communauté ». Sans contrainte imposée par un club si ce n'est un horaire à respecter. Le mode de faire repose le plus souvent sur une page Facebook ou autre application qui met en relation les runners, joggers et autres adeptes de crossfit ou de fitness ou même de sightjogging, autrement dit, de running touristiqueou comment se regrouper pour visiter une ville tout en courant!

 

Support de lien social

« Se donner rendez-vous sur les réseaux sociaux est une chose mais l'usage du digital, dans le sport va aujourd'hui très au-delà », constate Julien Fuchs, enseignant-chercheur en Staps, spécialiste de sociohistoire de la jeunesse à la Faculté des sciences du sport et de l'éducation de Brest (Finistère). Il fait surtout référence « à celles et ceux qui communiquent sur leur pratique à travers les réseaux sociaux », en postant des vidéos de leurs exploits, en temps réel. Ou des tutoriels, au fil du temps.

L'universitaire est également le référent scientifique des enquêtes baromètre de l'UCPA sur la pratique sportive des 16-25 ans, dont un volet réalisé en 2016, a permis de cerner - en partie - ce phénomène de digitalisation (1). Concernant la pratique sportive, sept jeunes sur dix font du sport au moins une fois par semaine contre 58 % parmi les 26-40 ans. Les sports les plus plébiscités étant la musculation, le fitness et le running. «Être ensemble et partager: c'est aussi la motivation première invoquée par les jeunes », constate Julien Fuchs. «La pratique d'un loisir sportif, dans ce contexte, devient le support d'un lien social, pour lequel l'interaction entre[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

[Interview] de Marc Charles, interne en santé Publique

[Interview] de Marc Charles, interne en santé Publique

« La problématique liée à l’engagement des médecins a été largement sous-estimée » Vous attendiez-vous à ce que le sport-santé sur ordonnance peine autant à[…]

18/02/2019 | Santé
Le sport-santé en petite forme

Le sport-santé en petite forme

La Seine-et-Marne préfigure la future gouvernance du sport

La Seine-et-Marne préfigure la future gouvernance du sport

JO 2024 : la Seine-Saint-Denis veut faire fructifier l’héritage

JO 2024 : la Seine-Saint-Denis veut faire fructifier l’héritage

Plus d'articles