Nous suivre Acteurs du sport

abonné

Le savoir rouler à vélo démarre petit braquet

David Picot • david1picot@yahoo.fr

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le savoir rouler à vélo démarre petit braquet

© candy1812 - stock.adobe.com

Faire en sorte que les jeunes se rendent au collège à vélo, en toute autonomie : c’est l’objectif du programme « Savoir rouler à vélo », lancé par le ministère des Sports en avril 2019. Ses objectifs sont ambitieux puisqu’il s’agit de former 860 000 jeunes d’ici à 2022 ! Après un an d’existence, l’initiative est logiquement saluée par les associations qui encouragent la pratique du vélo. Mais faute de financements nationaux, de gros points d’interrogation subsistent quant à l’installation du dispositif dans le temps.

Tous en selle ! Après, le savoir nager, place au savoir rouler à vélo (SRAV), pour les initiés. Ses prémices remontent au Comité interministériel à la sécurité routière qui a adopté, le 9 janvier 2018, cette mesure visant à « accompagner le développement de la pratique du vélo en toute sécurité ». Elle a ensuite été lancée officiellement en avril 2019, par le ministère des Sports, après avoir été reprise dans le cadre du plan Vélo et mobilités actives de septembre 2018. Pour rappel, ce plan vise notamment à faire du vélo, un mode de transport à part entière. Dans les chiffres, cet objectif se traduirait par un triplement de sa part modale dans les déplacements du quotidien d’ici à 2024, en passant de 3 % à 9 %. Et ce, dans un pays où la place du vélo reste très modeste. La France se positionne en effet au 25e rang dans l’Union européenne…

Savoir pédaler, savoir rouler, savoir circuler

De façon concrète, « la loi d’orientation des mobilités (LOM) a donné une base légale à ce projet », souligne la ministre des Sports Roxana Maracineanu. « Les écoles primaires deviennent légalement parties prenantes de cet apprentissage ». Le savoir rouler à vélo cible donc les enfants âgés de 6 à 11 ans. Il doit leur permettre de se rendre au collège à vélo, de façon sécurisée et en toute autonomie. Pour cela, ils bénéficient – ou vont bénéficier – d’une formation de 10 heures réparties en trois étapes :

  • savoir pédaler : l’objectif est de maîtriser les fondamentaux du vélo. Il s’agit d’acquérir un bon équilibre et d’apprendre à conduire et à piloter son vélo. C’est-à-dire, pédaler, tourner, freiner ;
  • savoir circuler : pour découvrir la mobilité à vélo en milieu sécurisé. Autrement dit, savoir rouler en groupe, communiquer pour informer les autres d’une volonté de changer de direction, et découvrir les panneaux ;
  • savoir rouler : ici, l’enfant doit circuler en situation réelle. Cette étape consiste à rouler en autonomie sur la voie publique et à s’approprier les différents espaces de pratique.

Voilà pour la théorie. « Si l’apprentissage n’est pas proposé sur le temps scolaire, les écoles veillent à ce que tous les élèves et leurs familles aient la connaissance des offres de formation proposées par les structures locales[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

L’escalade trace sa voie  vers les sommets

L’escalade trace sa voie vers les sommets

Olympique à Tokyo en 2020, l’escalade devrait entrer au programme de Paris 2024. Une reconnaissance pour une discipline qui ne cesse d’évoluer. Et pour une fédération qui fait beaucoup pour accompagner les[…]

22/06/2020 |
Dans l’Aisne, le savoir rouler cherche à se pérenniser

Dans l’Aisne, le savoir rouler cherche à se pérenniser

« Un adulte sur cinq ne serait pas à l’aise à vélo »

« Un adulte sur cinq ne serait pas à l’aise à vélo »

Le mécénat sportif cherche à conquérir sa légitimité

Le mécénat sportif cherche à conquérir sa légitimité

Plus d'articles