abonné

Le rugby veut jouer collectif

Denis Cheminade - denischeminade@gmail.com
Le rugby veut jouer collectif

© Jacques Robert

L'élection d'un ex-sélectionneur de l'équipe de France, ancien ministre des Sports, n'est pas un événement fréquent. Derrière l'éclat médiatique, le projet de la nouvelle équipe de la Fédération française de rugby s'appuie sur deux piliers principaux: améliorer la gouvernance et réorganiser les pratiques. Et profiter de la réforme territoriale pour mettre en place une nouvelle organisation fédérale. La conviction de Bernard Laporte, nouveau président de la Fédération française de rugby, lui serait venue en 2014 lors de sa convocation à Marcoussis devant la commission de discipline de la fédération (1). « J'ai été reçu comme un moins-que-rien. Blessé par un tel manque d'élégance, je me suis promis ce jour-là de me présenter à la présidence de la fédération en 2016. Non par vengeance personnelle, mais parce que je venais de toucher du doigt ce qui est le lot quotidien des présidents de club: l'autisme et le mépris d'une Fédé qui s'est totalement[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

La pétanque veut faire évoluer son image

La pétanque veut faire évoluer son image

Avec 300 000 licenciés, la Fédération française de pétanque et de jeu provençal est la première – par ses effectifs – des fédérations sportives non olympiques. Un mariage[…]

Célia Blauel : “ Les jeux doivent être un accélérateur de progrès, pour le sport et pour les Parisiens ”

Célia Blauel : “ Les jeux doivent être un accélérateur de progrès, pour le sport et pour les Parisiens ”

À Paris, sport et climat veulent faire bon ménage

À Paris, sport et climat veulent faire bon ménage

Michel Rota : “ La concurrence nous gêne quand elle est déloyale. ”

Michel Rota : “ La concurrence nous gêne quand elle est déloyale. ”

Plus d'articles