Nous suivre Acteurs du sport

Le rugby professionnel pèse 1 milliard

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le rugby professionnel pèse 1 milliard

© alswart - adobestock

Selon une étude du cabinet Deloitte commandé par la LNR la contribution économique directe et indirecte du rugby professionnel dans l'économie française représente 1,034 milliard d'euros. L’étude porte sur l’activité de la LNR, ainsi que des 30 clubs professionnels de TOP 14 et de PRO D2 durant une saison-type de championnat, y compris la phase de « poules » des compétitions européennes.

Selon l’étude le poids économique direct est de 583 M €. Il s’agit  des dépenses des clubs professionnels et de la Ligue (430 M €), mais également des  4,3 millions de spectateurs par an dans les stades, avec un total de dépenses estimé à 153 M €, hors billetterie. 

Les impacts indirects et induits sur l’économie des territoires est de 450 M €. Il s’agit des retombées économiques indirectes (sous-traitants et fournisseurs) et induites (issues de la consommation des ménages générée par les revenus liés au poids économique direct et indirect championnats de TOP 14, de PRO D2 et des matches de « poules » des compétitions européennes. Les contributions sociales correspondant aux charges patronales versées par les clubs et intégrées dans leurs charges d’exploitation s’élèvent à 77 M €.  A cela s’ajoute la fiscalité additionnelle estimée à 57 M € et attribuable aux activités des clubs. Elle est calculée en additionnant la TVA, les impôts et taxes des clubs, la taxe de séjour, et la taxe Buffet (contribution de 5% sur la commercialisation des droits d'exploitation audiovisuels des compétitions sportives).1

Le nombre d’emplois quant à lui est estimé à l'équivalent de 5280 emplois à temps plein

http://www.lnr.fr/sites/default/files/synthese_etude_impact_eco_lnr-deloitte.pdf

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

 « Ce dont j’avais rêvé pour  l’année 2020 » par Patrick Bayeux

« Ce dont j’avais rêvé pour l’année 2020 » par Patrick Bayeux

L’année commence bien avec la loi de finances qui a validé un budget permettant d’atteindre les engagements pris par le gouvernement 1 du sport sous l’ère Macron : 80 médailles aux JO en 2024 et 3[…]

21/01/2020 |
La revue de presse de la semaine

La revue de presse de la semaine

Les modèles économiques des associations sportives

Les modèles économiques des associations sportives

Le vocabulaire du sport

Le vocabulaire du sport

Plus d'articles