Nous suivre Acteurs du sport

Le rugby innove pour séduire de nouveaux publics

Denis Cheminade • denischeminade@gmail.com

Sujets relatifs :

,

Chiffres clés du rugby
- 413293 licenciés répartis au sein de 1798 clubs. - 2931 arbitres. - 59 cadres techniques. - 15566 entraîneurs. - 47401 dirigeants parmi 62712 bénévoles. - 13 équipes de France. - 38 niveaux de compétition. - 1 ligue nationale (secteur professionnel). - 26 comités territoriaux. - 102 comités départementaux. - 110 salariés. - 105 millions d'euros de budget. - Recettes billetteries: 18,5 millions d'euros. Fédération française de rugby 3-5 rue Jean de Montaigu 91463 Marcoussis Cedex 0169636465 www.ffr.fr

Une nouvelle génération d'équipements
Chaque fédération s'attache à définir les équipements les plus propices à assurer le développement de ses activités. Un travail qui se heurte souvent aux contraintes d'investissement et de gestion des collectivités propriétaires qui aimeraient que les équipements permettent la pratique de sports multiples. Il en est ainsi des terrains de grands jeux quand on souhaite qu'ils permettent à la fois la pratique du rugby et du football. Un objectif qui s'éloigne car les contraintes des disciplines sont trop différentes notamment en matière de hauteur de gazon et d'amortissement aux chocs trop différents entre les deux sports. La solution consiste à spécialiser certains équipements et les gérer dans la perspective d'un parc d'équipements. Une gestion « territoriale » des équipements qui peut heurter les habitudes d'un milieu sportif souvent peu enclin à changer ses habitudes. Ces contraintes ne se retrouvent pas pour les activités de compétition de premier niveau, les activités du rugby diversifié ou pour les activités de jeunes ou de loisir. Pour ces activités, il y aurait lieu d'étudier la définition d'une nouvelle catégorie d'équipements plus modestes répondant aux besoins d'un ensemble de sports et d'activités. Une réflexion au terme de laquelle pourrait naître une nouvelle génération d'équipements, découverts ou non, synthétiques souvent, capables d'accueillir une grande variété de sports qui se pratiquent sur un demi-terrain, foot à 5, rugby à toucher par exemple ainsi que différentes activités de jeux et de loisirs.

Le rugby fera son retour aux Jeux olympiques de Rioen 2016 sous la forme de compétition à sept joueurs.De nouvelles règles qui se veulent une réponse de laFédération aux évolutions sociales.

Après une dernière tournée dans l'hémisphère sud qui aura soulevé bien des inquiétudes, la victoire de la France contre -l'Australie en novembre est venue redonner confiance aux supporters de l'équipe de France de rugby. Pourtant, du côté de la fédération, la place n'a jamais été au doute.

 

L'essentiel est de mobiliser

« L'objectif est d'aller le plus loin possible en Coupe du monde et l'équipe de France en a les moyens » nous confie Jean-Louis Boujon, président du comité de l'Ile-de-France de rugby et vice-président de la Fédération française de rugby. Une attitude et des déclarations qui traduisent bien la solidarité spontanée et résolue du rugby autour de son équipe et de ses dirigeants propres à conforter joueurs et entraîneurs dans leurs missions. « Quand on a tout décidé et planifié, que l'on a fait les bons choix, l'essentiel est de mobiliser tous les moyens et les énergies vers le but fixé sans se disperser ou se laisser influencer », précise-t-il. Une solidarité que la fédération a voulu cultiver à travers l'organisation des Assises nationales du rugby. « À l'initiative du président Pierre Camou, nous voulions mettre les acteurs du rugby en évolution, vérifier le cap suivi et corriger si nécessaire. La FFR s'inscrit dans une grande tradition mais elle ne peut échapper aux évolutions de son temps, elle doit garantir son modèle économique et faire évoluer sa gouvernance ».

 

Un stade sinon rien

L'indépendance économique, c'est notamment ce que la fédération cherche à atteindre en se dotant, sur le site d'Évry, d'une arène dont elle sera propriétaire. « Le président Pierre Camou est déterminé à conduire le projet jusqu'à son terme », ajoute Jean-Louis -Boujon. La désignation du constructeur vient d'être décidée et les décisions de la région concernant la réalisation des dessertes devraient être connues en 2016 et 2017. 2015 sera l'année de la finalisation du financement. Une démarche peu habituelle dans le sport français mais courante dans le monde du rugby anglo-saxon où la fédération a le regard tourné vers les réussites anglaises, galloises ou irlandaises. La fédération n'est d'ailleurs pas une novice dans ce domaine. En 2002, elle construisait le centre de Marcoussis dans lequel elle a transféré son siège en 2008. Aujourd'hui, la valeur patrimoniale du site est estimée à 36 millions d'euros et le budget d'exploitation de plus de 5 millions d'euros dégage un excédent de 1,5 million d'euros. De quoi donner confiance.

 

JO: la préparation est lancée

Le retour de la discipline aux Jeux de Rio (elle en était sortie depuis 1924) vient conforter cette stratégie. Septième nation au classement mondial, la France vise une qualification de ses deux équipes (hommes et femmes) lors des tournois de qualification qui se dérouleront en 2015. « La préparation est lancée. Les joueurs et l'encadrement sont motivés par la portée de l'événement » observe Jean-Louis -Boujon, et cela d'autant plus que le système de qualification mis en place par la Fédération internationale est très sélectif. Si on n'est pas retenu dans le cadre des séries mondiales, il faudra passer par un tournoi européen où seul le premier est qualifié. Chez les hommes, dix-huit joueurs ont été engagés par la fédération dans le cadre de contrats professionnels. L'ensemble des femmes est sous dispositif conventionnel avec la fédération. Si un certain nombre de ces joueurs et joueuses viennent du rugby à 15, beaucoup se spécialisent pour le rugby à 7 qui demande des qualités particulières.

 

Formule à 7

Car le rugby à 7 ce n'est pas seulement du rugby à quinze joueurs en réduit. S'il adopte les principales caractéristiques du 15 et notamment le terrain, il faut, dans cet espace devenu immense, posséder des qualités de vitesse, d'explosivité, de précision particulières. Et cela d'autant que les règles mises en place accélèrent le jeu: mêlées à trois, transformations et pénalités jouées en drop, engagement donné à l'équipe qui vient de marquer et conserve ainsi le ballon. Une innovation qui se retrouve dans le format des compétitions. Les championnats sont organisés sous forme de tournois de deux jours qui rassemblent généralement seize équipes. Dans cette formule à 16, les équipes sont organisées en quatre poules de quatre. Elles se rencontrent dans trois matchs de deux fois 7 minutes. Au terme du premier jour, les deux premiers sont sélectionnés pour la Melrose Cup (classement de 1 à 8), les deux autres pour le Bowl (classement de 9 à 16). Le deuxième jour, les matchs se jouent par élimination directe en quart de finale, demi-finale, finale. Au terme du tournoi, les équipes sont classées de 1 à 16. Un championnat comprend plusieurs tournois. Le vainqueur est celui qui a obtenu le plus de points associés à ses classements dans les tournois.

 

Un projet mobilisateur

Plus qu'une nouvelle forme de jeu, le rugby à 7 est une des réponses de la Fédération aux évolutions sociales. Pour Jean-Louis Boujon, « il constitue un ballon d'oxygène pour nos clubs et nos joueurs ». Festives, joyeuses, les rencontres sous forme de tournois répondent aux goûts des jeunes: un nombre limité de week-ends consacrés à la compétition, un match toutes les deux heures pendant deux jours. Pour les spectateurs, la formule tournois leur assure un match toutes les 20 minutes et plus de vingt matchs chaque jour. Pour les clubs, « il permet de stimuler le bénévolat », ajoute Jean-Louis Boujon. « L'organisation d'un tournoi constitue un projet mobilisateur avec un début et une fin, sur une durée définie alors que nos championnats traditionnels demandent un engagement sur toute la durée de la saison ». Une stratégie de diversification que la fédération poursuit à travers le rugby à 5, rugby sans placage sur un demi-terrain et qui se décline aussi à travers le beach rugby.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

Viry-Châtillon met ses équipements en accès libre

Viry-Châtillon met ses équipements en accès libre

La ville de Viry-Châtillon a engagé une démarche expérimentale baptisée ViryVerySport. Elle vise à remettre les équipements collectifs à la disposition du plus grand nombre. Il s'agit de[…]

« Pour être prospectif, il faut élargir le champ des partenaires » - Jean-Paul Omeyer

« Pour être prospectif, il faut élargir le champ des partenaires » - Jean-Paul Omeyer

À Jonzac, l'espace aqualudique atteint l'équilibre

À Jonzac, l'espace aqualudique atteint l'équilibre

Le Calvados met le sport en mode transverse

Le Calvados met le sport en mode transverse

Plus d'articles