abonné

Le projet associatif se limite le plus souvent à augmenter le nombre d’adhérents et à gagner des compétitions

Sujets relatifs :

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

jaques Malet

Interview de Jacques Malet, président de l'association Recherches & solidarités, coauteur de « La France bénévole » Le bénévolat sportif est-il différent des autres secteurs, comme la culture à qui il est souvent comparé? Oui. Je dégagerai deux différences principales. Un, effectivement, dans la culture, de plus en plus de missions ont été confiées aux salariés comme les professeurs de danse ou de dessin. Alors que dans le sport, il apparaît plus difficile de confier des missions remplies par les bénévoles aux éducateurs sportifs qui sont là pour la pratique. Et deux, la notion de projet associatif dans le domaine du sport est très peu partagée et c'est un vrai problème. Quel lien faites-vous entre projet associatif et bénévolat? Lorsque nous demandons aux associations sportives si elles ont[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Strasbourg bichonne ses bénévoles

Strasbourg bichonne ses bénévoles

Plus de 220 associations sportives, 132 disciplines, 75000 licenciés, 10000 manifestations sportives par an... la ville de Strasbourg (Bas-Rhin) a mis en place une « véritable politique » pour valoriser et[…]

10/10/2017 |
Le bénévolat sportif en quête  de sens

Le bénévolat sportif en quête de sens

Le motonautisme met le cap sur la plaisance

Le motonautisme met le cap sur la plaisance

La Vienne, territoire d'équilibre

La Vienne, territoire d'équilibre

Plus d'articles