Nous suivre Acteurs du sport

abonné

Le mouvement sportif en marche vers la coresponsabilité

Le mouvement sportif en marche vers  la coresponsabilité

© djama - adobestock

Le mouvement sportif a globalement bien accueilli les principes d'une nouvelle gouvernance. Mais passer de partenaire à codécideur réclame des moyens mais aussi un changement de posture. Les fédérations sont-elles prêtes? À quelles conditions?

Vice-président du CNOSF, Bernard Amsalem ne cache pas son optimisme. «Nous avons acté d'un principe: faire évoluer le système vers une plus grande coresponsabilité: État, mouvement sportif, collectivités locales et entreprises. Ce n'était pas évident. Il faut maintenant aller rapidement vers une loi qui transformera ces principes en actes. Cette réforme va donner de la crédibilité et une autre image au sport en le positionnant d'utilité sociale. Sait-on que le département de la Seine-Saint-Denis détient le record de médaillés olympiques? Cela témoigne de la capacité du sport à participer à la construction des individus et à la promotion des valeurs républicaines ».

 

Élargir le cercle

Même analyse du côté de l'Usep. Pour sa présidente, Véronique Moreira, la coresponsabilité est « une voie de progrès » qui permettra « d'élargir le cercle des acteurs ». Autre sujet de satisfaction, le fait que le haut niveau et le développement du sport soient traités par la même structure « le haut niveau ne doit pas être déconnecté du sport de masse ». Positif encore le fait de « ne pas opposer les différents types de pratiques, pratiques en club, pratiques organisées hors club et pratiques auto--organisées », pointant la nécessité de trouver une articulation entre les différentes formes de pratiques. Pour cela, il faudra « regarder les pratiques du point de vue des pratiquants, modeler le sport de demain par la demande ». Une analyse et une orientation qui préfigurent de profondes réorganisations fédérales.

Tout est à faire

L'accord étant établi sur la base du principe de responsabilités partagées, chacun s'accorde à dire que tout dépendra de la mise en œuvre et des structures mises en place. «Tout est à faire », souligne Roselyne Bienvenu, vice-présidente de la région des Pays de la Loire et ex-administratrice de la Fédération[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Le MPGP n'est peut être pas aussi engageant sur le plan juridique que le libellé peut le laisser penser - Interview de Eric de Fenoyl

Le MPGP n'est peut être pas aussi engageant sur le plan juridique que le libellé peut le laisser penser - Interview de Eric de Fenoyl

Interview de Eric de Fenoyl, Avocat associé au cabinet TAJ Sur le plan juridique, quel est le principal avantage du MPGP? La caractéristique essentielle du contrat est dans le libellé: la globalité.[…]

Le marché global de performance:  un effet de mode?

Le marché global de performance: un effet de mode?

Le handball pense le coup d'après

Le handball pense le coup d'après

Roller et skate veulent jouer collectif

Roller et skate veulent jouer collectif

Plus d'articles