Nous suivre Acteurs du sport

Le football professionnel français à l’équilibre

Sujets relatifs :

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Après sept exercices déficitaires, la saison 2015-2016 a marqué un retour à l’équilibre du football professionnel français. C’est ce que révèle le dernier rapport de la DNCG.  Le résultat net cumulé des 40 clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 présente ainsi un excédent de 3M€ contre un déficit de 67 M€ la saison précédente.  L’examen détaillé des comptes montre une nette amélioration en Ligue 1 avec un résultat net bénéficiaire de 20,5 M€ contre un déficit de -56 M€ en 2014/2015. Par ailleurs, 24 clubs (15 en Ligue 1 et 9 en Ligue 2) enregistrent un résultat net bénéficiaire ou à l’équilibre. Hors transferts, l’activité a poursuivi sa croissance. Toutes les sources de revenus ont progressé représentant en cumulé plus de 70 M€. Le sponsoring représente le secteur le plus dynamique avec une progression de +7% devant le merchandising (+4,9%), les droits audiovisuels (+3,7%) et la billetterie (+1%.). Malgré ces bons indicateurs, le football professionnel enregistre un résultat d’exploitation déficitaire de 387 M€. Ce sont les transferts qui équilibrent le modèle. Les très bons résultats observés sur le marché des transferts démontrent que le modèle de développement de nombreux clubs intègre désormais ce paramètre.

Lien vers le rapport  

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

Actualités juridiques

Actualités juridiques

Journal officiel 13 mars - Ministère des sports 45 Arrêté du 4 mars 2019 portant nomination au conseil d'administration de l'Ecole nationale de voile et des sports nautiques   Réponses parlementaires […]

20/03/2019 | Droit du sport
La revue de presse de la semaine

La revue de presse de la semaine

Coupe du monde 2018 de football, les chiffres clés

Coupe du monde 2018 de football, les chiffres clés

Les communes consacrent selon leur taille entre 52 et 90 € au sport par habitant chaque année

Les communes consacrent selon leur taille entre 52 et 90 € au sport par habitant chaque année

Plus d'articles