Nous suivre Acteurs du sport

Le Doubs se fixe un nouveau cap

Jacques Vergnes - jvergnes@regionpaca.fr

" Les modèles économiques et d'accompagnement des politiques sportives doivent être repensés. "
3 questions à ... Ludovic Fagaut, vice-président en charge de la citoyenneté, du sport et de la culture Quelles sont les principales orientations de votre mandat? Avec C@P 25, le département du Doubs déploie une politique sportive volontariste recentrée sur trois piliers fondamentaux: la réussite éducative, l'inclusion sociale et l'attractivité des territoires. En première ligne, citons les sports-nature, l'accès au sport pour les jeunes publics, l'accompagnement des clubs qui réalisent des actions spécifiques en faveur de l'intégration sociale, du sport santé ou de l'emploi. Ainsi et au sujet de l'inclusion sociale, le Doubs fait le choix de rapprocher le sport des personnes qui en sont éloignées via le plan sport-santé notamment. Il s'agit par exemple d'accompagner la prise en charge des jeunes en surpoids avec le Repop (Réseau de prévention et de prise en charge de l'obésité pédiatrique) ou des personnes en situation de handicap. Le département accompagnera également le maillage du territoire rural en équipements sportifs en soutenant la construction, la réhabilitation ou la rénovation d'infrastructures. C@P 25 active ainsi de nombreux leviers, le social, l'éducation, la citoyenneté, le tourisme, l'identité du territoire, l'emploi ou encore l'économie locale. Quelles conséquences ont les récentes réformes territoriales sur votre politique sportive? Elles nous obligent à revoir le périmètre de notre action afin de pérenniser notre accompagnement et sécuriser nos partenaires. Dans ce contexte difficile, nous avons fait le choix assumé de nous recentrer sur nos missions et champs de compétences prioritaires. Cette réforme impose que les collectivités installent ensemble une démarche partagée dans le développement des politiques sportives afin de trouver cohérence et complémentarité. C'est une nouvelle façon de penser et de s'organiser collectivement. Comment traduisez-vous cette organisation? Les modèles économiques et d'accompagnement doivent être repensés: il s'agit de remettre la notion de projet au cœur des échanges entre collectivités et structures, et de travailler sur des financements croisés entre collectivités et partenaires privés. Autres leviers de progrès, la formation et la structuration des professionnels et bénévoles, piliers essentiels de la filière sportive. Les contrats de coopération sportifs de territoires, développés par le département du Doubs en relation étroite avec les EPCI, feront écho aux réalités de terrain au respect des axes portés par C@P 25 et voulus par notre exécutif.

Fiche technique
• Service jeunesse et sport: 8 agents, 22 dispositifs • 1246 clubs • 120962 licenciés parmi 65 comités sportifs (soit plus de 22 % de la population) • Budget global: 569 M€ • Budget service Jeunesse et sport: 2,5 M€, soit 0,4 % du budget global • 821 emplois

Confronté à une situation budgétaire très contrainte et à la disparition de sa clause de compétence générale, le département du Doubs a engagé une refonte de sa politique de soutien aux sports. Voté en mars 2016, C@P25 veut faire mieux, moins cher et autrement. Et mise pour cela sur la contractualisation avec les territoires.

Terre d'accueil d'épreuves internationales de sports nature comme la Trans'jurassienne, la Coupe du Monde de combiné nordique, l'Extrême sur Loue, et le tout nouveau Trail des deux Salines, le Doubs joue de ses reliefs et de son caractère pour afficher sa nature sportive. Ski nordique, VTT et cyclo, trails: le département accueille et co-organise des épreuves annuelles phares de ces grandes disciplines et attire des adeptes tout au long de l'année.

 

Équipes historiques

Mais le Doubs est aussi le berceau de grandes équipes de sports collectifs. Des équipes historiques qui fédèrent et emportent l'enthousiasme de leurs supporters dans un bel esprit sportif. Ici, toutes générations confondues, on se rallie tous derrière les handballeuses de l'Entente sportive bisontine féminine qui évoluent en Ligue nationale de handball, de leurs homologues masculins de l'Entente sportive bisontine masculine (Pro D2) et de l'un des plus anciens clubs pro de football, le FC Sochaux-Montbéliard, créé en 1928. Quant au Club cycliste d'Étupes, il porte la belle réputation du Doubs sur les routes de France. De quoi faire rêver les passionnés de sports, licenciés, sportifs du dimanche et spectateurs, et inspirer la politique départementale.

 

Nouveau départ

C'est cet esprit sportif que le département s'attache à faire vivre et à valoriser, pour permettre à chacun de pratiquer le sport qui lui convient et améliorer la qualité de vie sur le territoire. Deux objectifs sont au cœur du projet C@p25, voté en mars 2016 sous l'impulsion de la présidente du département, Christine Bouquin et de son équipe. Confronté, d'une part, à une situation budgétaire très contrainte et, d'autre part, à la disparition de sa clause de compétence générale, le département a besoin de ce nouveau cap pour prendre un nouveau départ afin de faire mieux, moins cher et autrement (si nécessaire).

 

Recentrage

C@P 25 poursuit ses actions en faveur du sport en concertation et en lien avec la mise en place des conférences territoriales de l'action publique (CTAP). Ainsi, le parti pris est de favoriser l'accompagnement des clubs et structures, garantes de l'animation et la vitalité des territoires en engageant une nouvelle méthode d'accompagnement financier de ces structures au bénéfice des actions et projets associatifs. La volonté est de renforcer la présence du département au plus près du terrain (communes et EPCI), par l'apprentissage de la natation par exemple, et de recentrer les actions accompagnées sur les priorités départementales (lire l'interview). Pour accompagner les territoires dans leur attractivité et animation, le département se mobilise autour d'actions fédératrices, identitaires, et vecteurs de communication: une centaine d'événements sportifs d'envergure, de disciplines reines (ski, vélo), ou bien de quatre clubs phares évoluant au niveau professionnel et près de 60 clubs amateurs de haut niveau. Ces clubs amateurs accompagnés par le département représentent près de 15000 licenciés et à leurs côtés, de nombreux bénévoles.

 

Aide aux jeunes

Sur le volet de l'éducation populaire, au-delà du soutien aux associations départementales, un conseil départemental des jeunes est animé et mis en place par le service de la jeunesse et des sports. Il permet aux jeunes élus de porter et mettre en œuvre des projets concrets à destination des collégiens du Doubs. Un projet sur la découverte des sports olympiques méconnus a ainsi été organisé l'an passé.

En matière de réussite éducative, les priorités sont le soutien au sport scolaire (UNSS) et le Doubs Pass'sport, une aide directe de 25 euros aux collégiens bénéficiaires de l'allocation de rentrée scolaire, inscrits dans un club sportif ou bien engagés comme jeune sapeur-pompier.

Près de 2700 collégiens en bénéficient chaque année.

 

Contrats territoriaux

Au-delà, un travail de fond éducatif et citoyen est porté par dix-huit contrats territoriaux jeunesse pour la mise en place d'actions coordonnées, concertées, en lien direct avec leurs besoins. Des programmes signés avec les EPCI, collèges et éventuellement les associations d'éducation populaire des territoires concernés. Si aujourd'hui ce dispositif concerne principalement un public adolescent, il pourra s'étendre à d'autres publics et d'autres thématiques (culture, sport, éducation populaire, citoyenneté...). Enfin, le dispositif d'apprentissage du ski dans le cadre scolaire inspire aujourd'hui une initiative quasi jumelleà travers la pratique du VTT par des collégiens.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

Viry-Châtillon met ses équipements en accès libre

Viry-Châtillon met ses équipements en accès libre

La ville de Viry-Châtillon a engagé une démarche expérimentale baptisée ViryVerySport. Elle vise à remettre les équipements collectifs à la disposition du plus grand nombre. Il s'agit de[…]

« Pour être prospectif, il faut élargir le champ des partenaires » - Jean-Paul Omeyer

« Pour être prospectif, il faut élargir le champ des partenaires » - Jean-Paul Omeyer

À Jonzac, l'espace aqualudique atteint l'équilibre

À Jonzac, l'espace aqualudique atteint l'équilibre

Le Calvados met le sport en mode transverse

Le Calvados met le sport en mode transverse

Plus d'articles