Nous suivre Acteurs du sport

Le Conseil national des employeurs associatifs

Jean-Louis Gouju • gouju@cafemas.fr

Sujets relatifs :

Interview de Franck Seguin, délégué général

Qu'est-ce que le CNEA ?

Le Conseil national des employeurs associatifs (CNEA) est un syndicat d'employeurs né en 2001 mais qui, grâce aux actions de ses quatre membres fondateurs, bénéficie d'une expérience syndicale de plus de vingt-cinq ans. Il réunit des entreprises, quel que soit leur mode de gestion, dont l'activité est liée ou apparentée à l'économie sociale et solidaire notamment dans les domaines éducatifs, sportifs, culturels, scientifiques, sociaux, de tourisme, de formation ou de protection de la nature et de l'environnement. Par ailleurs, nous sommes membres de l'Union des employeurs de l'économie sociale et solidaire.

Quelle est votre particularité ?

Nous sommes représentatifs au sein de trois branches professionnelles (animation, sport, tourisme social et familial) dans lesquelles on retrouve de nombreux emplois liés aux activités physiques et sportives. Nous avons donc un regard multisectoriel de la structuration de l'emploi sportif, ce qui constitue une valeur ajoutée pour répondre aux besoins spécifiques des entreprises de la branche du sport et de leurs 125 000 salariés ! Nous fédérons plusieurs milliers d'entreprises appliquant l'une des trois conventions collectives. Grâce aux fédérations nationales, sportives comme professionnelles, nous représentons directement ou indirectement près de 25 000 associations sportives qu'elles soient employeuses ou non.

 

Quelles sont vos missions ?

Nous offrons tout d'abord un service juridique de proximité et de conseils personnalisés adaptés à nos adhérents et ce, qu'il s'agisse de petites associations comme de grandes structures ou fédérations sportives. Nous agissons aussi pour représenter leurs intérêts dans les instances de concertation nationales, territoriales et auprès des pouvoirs publics. Dans la branche du sport, nos missions de représentation et de négociation des dispositifs conventionnels sont primordiales en raison de l'évolution constante de la législation, de la professionnalisation du tissu associatif ou encore de l'émergence de nouvelles disciplines.

 

Qu'envisagez-vous en 2014 ?

La négociation collective occupera une place centrale, afin notamment de décliner de façon adaptée les dispositifs de la loi de sécurisation de l'emploi pour notre secteur. La réussite de la négociation de branche autour de l'introduction d'une durée minimale hebdomadaire pour les salariés à temps partiel ou d'un régime de santé est de première importance. Par ailleurs, la formation professionnelle et le sort des contributions servies par nos adhérents constitueront un axe majeur et déterminant. Nous voulons amplifier la reconnaissance des intérêts de toutes les structures sportives qui défendent l'idée que le secteur compétitif ne peut être l'unique réponse aux réalités actuelles de la pratique sportive.

 

Comment comptez-vous agir ?

Le CNEA continuera à œuvrer, pour réunir en son sein, toutes les structures sportives qui placent le sport comme un outil d'éducation, d'insertion, de bien-être et de loisirs, de santé publique, accessible à tous. Nous poursuivrons notre positionnement d'alternative de représentation des intérêts des employeurs du sport qui ne considèrent pas cette activité comme une fin en soi mais plutôt comme un des moteurs du « mieux vivre en société ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

« Il s'agit d'être en évaluation constante de nos politiques pour apprécier leur impact sur le terrain »

« Il s'agit d'être en évaluation constante de nos politiques pour apprécier leur impact sur le terrain »

Antoine Blanc, directeur de la jeunesse, des sports, des villages vacances et des aides à la mobilité, conseil départemental du Val-de-Marne Bio express 2014 : chef du service des sports, conseil départemental du[…]

29/10/2018 |
«Nos métiers doivent nous permettre de nous adapter »  - Marie-cécile Doha

«Nos métiers doivent nous permettre de nous adapter » - Marie-cécile Doha

« Dès 2004, il apparaissait nécessaire de faire  évoluer le modèle du sport »  - Jacques Vergnes

« Dès 2004, il apparaissait nécessaire de faire évoluer le modèle du sport » - Jacques Vergnes

Interview de Brigitte Frattini "Nous serons demain des "assembliers" de politiques sportives

Interview de Brigitte Frattini "Nous serons demain des "assembliers" de politiques sportives

Plus d'articles