Nous suivre Acteurs du sport

Le CESE émet 11 propositions pour favoriser le développement de l’économie du sport

Sujets relatifs :

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le CESE émet 11 propositions pour favoriser le développement de l’économie du sport

© Andrey Burmakin - Adobestock

Dans un avis du Conseil économique, social et environnemental Bernard Amsalem et Mohamed Mechmache font 11 propositions de nature à favoriser le développement de l'économie du sport.

L'objectif de cet avis du CESE est de compléter par un volet économique, le travail déjà réalisé par l'avis « L’accès du plus grand nombre à la pratique d’activités physiques et sportives » (CESE, juillet 2018).

11 propositions structurées en 2 axes :

Mieux s'adapter à une demande évolutive et aux besoins émergents.

  • 1 - multiplier les lieux d'intervention des éducateurs et des éducatrices des clubs (école, entreprises, établissements de soins, etc.) en faisant de ces initiatives un axe d'action en termes de responsabilité sociétale des entreprises (RSE), de compléter la gamme des sports proposés par les clubs, d'encadrer par la loi e-sport et d'en faire un outil d’incitation à la pratique physique
  •  2 - créer des clusters à objet sportif afin de développer les synergies entre organismes publics et privés ;
  •  3 - s'assurer que les JO créent des richesses et des emplois durables dans les territoires qui les accueillent, notamment en privilégiant les dépenses d'infrastructures générales
  • 4 - mieux ajuster l'offre d'équipements sportifs, notamment par un renforcement de l'intercommunalité comme échelon pertinent de coordination et de mutualisation
  • 5 - mieux répondre aux enjeux environnementaux, notamment en prévoyant des critères d’éco-conditionnalité pour les équipements, pour les articles de sport en particulier textiles, et pour les grands événements sportifs internationaux (GESI) (préconisation n° 6).

Mieux rééquilibrer, redistribuer et diversifier

  • 7 - trouver, pour chaque type d'équipement ou d'événement sportif et en fonction du critère de l'autonomie financière, le bon équilibre entre financements publics et privés
  • 8 - réfléchir à la création d'un statut du sportif ou de la sportive de haut niveau afin d'aider financièrement les athlètes qui concourent au spectacle sportif sans bénéficier des ressources des sportifs et sportives professionnels
  • 9 - renforcer les effets redistributifs vers le sport pour toutes et tous par un nouveau dispositif d'élargissement de l’assiette de la taxe « Buffet » aux droits cédés par des sociétés établies à l'étranger (CIO, FIFA, UEFA, etc.)
  • 10 diversifier davantage les financements en développant le mécénat de compétences des TPE-PME, ainsi que le naming
  • 11 - autoriser le statut de société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) et d'étendre l’obtention de l’agrément sport aux SCIC et non plus aux seules associations

Lire l'avis 

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

Le label Terre de jeux 2024 dévoilé à l'occasion du salon des maires

Le label Terre de jeux 2024 dévoilé à l'occasion du salon des maires

Paris 2024 dévoilera l’identité graphique de Terre de Jeux 2024, ainsi que les premiers outils proposés pour déployer dès maintenant son label sur les territoires, lors du Congrès des Maires et des[…]

09/10/2019 | JO 2024
Actualités juridiques

Actualités juridiques

La revue de presse de la semaine

La revue de presse de la semaine

Publication de la convention constitutive du GIP dénommé « Agence nationale du sport »

Publication de la convention constitutive du GIP dénommé « Agence nationale du sport »

Plus d'articles