Nous suivre Acteurs du sport

Lannion encourage la professionnalisation de l’emploi sportif

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Ville la plus sportive de France en 2014 (1), Lannion (Côtes-d’Armor) s’est dotée d’une structure « Sport Trégor 22 » qui lui permet de développer et de consolider l’emploi sportif.

Lannion est la ville centre d’une communauté d’agglomération qui compte 73 000 habitants répartis sur vingt-neuf communes. Parmi les objectifs de la politique municipale, figure le fait d’encourager la professionnalisation des emplois pour garantir un encadrement performant. Ce qui ne va pas sans susciter l’appréhension des présidents de clubs, souvent réticents à l’idée de devenir employeurs.

Un coordonnateur par discipline

C’est à cet effet qu’a été créée, au début des années 1990, l’association Sport Trégor 22 dont l’objectif était d’employer et de gérer des « emplois de proximité » d’animateurs sportifs brevetés d’État qui intervenaient dans plusieurs clubs sur plusieurs communes du territoire. L’association est composée d’un élu par commune concernée et de bénévoles issus des clubs. Les membres du bureau s’occupent des charges administratives liées aux emplois, alors qu’un coordonnateur par discipline gère les plannings en relation avec les clubs et les éducateurs. L’originalité réside dans le financement de la part restant à la charge de l’employeur, hors aide de l’État. Celle-ci est assurée à un tiers par le conseil général des Côtes-d’Armor, un tiers par les communes et un tiers par les clubs ; pour ces deux derniers, au prorata du nombre d’heures effectuées. Une convention est établie entre toutes les parties prenantes.

22 ETP

À l’origine, six emplois ont été créés : basket, handball, tennis de table, gymnastique, volley-ball, tennis. Plus tard sont apparus les « emplois jeunes » dont de nombreux clubs ont saisi l’opportunité pour se structurer et se développer en proposant des activités nouvelles à de nouveaux publics : santé, loisirs, baby… Forts des premières expériences et convaincus par l’apport pédagogique et éducatif des emplois, la ville et le conseil général ont étendu leur contribution financière pour pérenniser ces emplois à la condition que l’éducateur donne 35 heures par année à la ville pour intervenir dans le périscolaire. Aujourd’hui, vingt-deux emplois à temps plein dont deux administratifs, interviennent auprès de onze disciplines différentes. Judo, football, canoë-kayak, rugby et escrime se sont ajoutées aux précédentes.

Élévation du niveau

Ces emplois ont eu plusieurs conséquences positives parmi lesquelles l’augmentation sensible du nombre de licenciés lié à une meilleure fidélisation et une élévation constante du niveau des sportifs de plus en plus nombreux à rejoindre ou à se rapprocher de l’élite. De nombreux projets ont conduit à des fusions qui ont encouragé la ville à investir dans des équipements de qualité. Aujourd’hui, certains de ces vingt-deux emplois sont gérés directement par les clubs selon le même dispositif et un mode de financement identique. Cela permet à Sport Trégor 22 de poursuivre son action dans la création et la pérennisation de l’emploi sportif sur le territoire de l’agglomération.

Contact : Christian Hunaut, maire adjoint de Lannion en charge du sport et de la vie associative, 02 96 46 64 22.

(1) Challenge L’Équipe, catégorie des moins de 20 000 habitants.

 

Les priorités de la politique sportive de Lannion

• Développer un service des sports en complémentarité avec l’office municipal des sports.

• Doter chaque discipline des équipements adaptés à une pratique de qualité, conviviale et accessible à tous.

• Encourager la professionnalisation pour garantir un encadrement performant et sécurisant, gage de fidélité.

• Accompagner et former les dirigeants à la méthodologie de projets de clubs ou de discipline à l’échelle du territoire.

• Développer les activités de découverte multidisciplinaire dès le plus jeune âge et créer des sections sportives dans les établissements scolaires.

• Assurer la logistique événementielle par les services de la ville.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

« Il s'agit d'être en évaluation constante de nos politiques pour apprécier leur impact sur le terrain »

« Il s'agit d'être en évaluation constante de nos politiques pour apprécier leur impact sur le terrain »

Antoine Blanc, directeur de la jeunesse, des sports, des villages vacances et des aides à la mobilité, conseil départemental du Val-de-Marne Bio express 2014 : chef du service des sports, conseil départemental du[…]

29/10/2018 |
«Nos métiers doivent nous permettre de nous adapter »  - Marie-cécile Doha

«Nos métiers doivent nous permettre de nous adapter » - Marie-cécile Doha

« Dès 2004, il apparaissait nécessaire de faire  évoluer le modèle du sport »  - Jacques Vergnes

« Dès 2004, il apparaissait nécessaire de faire évoluer le modèle du sport » - Jacques Vergnes

Interview de Brigitte Frattini "Nous serons demain des "assembliers" de politiques sportives

Interview de Brigitte Frattini "Nous serons demain des "assembliers" de politiques sportives

Plus d'articles