Nous suivre Acteurs du sport

Lancement du plan « Aisance aquatique »

Sujets relatifs :

, ,
2 commentaires

2 commentaires

- 17/04/2019 09h:50

Les derniers textes de l'Education nationale (programmes 2015, circ.2017) ont eu pour effet de renforcer une pratique sur le cycle 3 (CM1-CM2-6e) et, dans de nombreux endroits, au détriment de l'accueil des classes maternelles... Tout le contraire de ce que pense la ministre. Et son plan, en a-t-elle parlé avec les collectivités territoriales qui payent (équipements et personnel) sous la responsabilité de l'Education nationale (organisation et mise en oeuvre) ? Vous avez dit nouvelle gouvernance ;-)))

Répondre au commentaire | Signaler un abus

- 17/04/2019 10h:51

Il s'agit là d'un constat alarmant qui doit faire réfléchir sans délai. Qu'est-il possible de mettre en place pour freiner cette tendance? La prévention est un facteur prépondérant, trop souvent on sous-évalue les risques; l'éducation, un paramètre négligé par trop de parents. L'encadrement éducatif, qu'il soit scolaire ou délégué à des éducateurs sportifs doit être de qualité et donc confié à des acteurs formés et responsables. Le niveau des exigences de base doit peut-être revu à la hausse.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Lancement du plan « Aisance aquatique »

© ZoneCreative - adobestock

La France a connu un nombre important de noyades accidentelles en 2018 : 1 169 sur la période de juin à août selon les résultats intermédiaires de l’enquête NOYADES 2018 publiés en septembre 2018 par Santé publique France. Chez les moins de 6 ans, les chiffres sont élevés : 332 noyades accidentelles au total soit +84 % par rapport à l’enquête 2015. Face à ce constat la ministre des sports souhaite agir sur les plus jeunes.

 

Le plan « Aisance aquatique » est une approche rénovée du milieu aquatique et avance des solutions concrètes pour faciliter la familiarisation avec l’eau dès le plus jeune âge, favoriser l’apprentissage de la natation et, ainsi, mieux prévenir les risques de noyades.

 

Un apprentissage massé de la natation à la maternelle

 C’est l’une des nouvelles mesures phares du plan « Aisance Aquatique » porté conjointement par Roxana Maracineanu et Jean-Michel Blanquer. En complément des séances hebdomadaires de natation scolaire, les deux ministres souhaitent lancer une expérimentation visant à densifier les séances en augmentant le temps effectif dans l’eau. C’est tout l’enjeu de l’expérimentation des apprentissages massés sur une semaine qui a débuté à Paris ce lundi 15 avril. En une semaine, et à raison de deux séances par jour, les enfants de maternelle sont susceptibles d’acquérir les bases durables de l’aisance aquatique dès 4 ans.

 

Une méthode testée pendant 10 ans par la ministre

Roxana Maracineanu a souhaité transmettre directement aux familles les apprentissages de bases pour savoir flotter. Au travers de mini-vidéos didactiques et ludiques (prochainement en ligne), les parents trouveront des gestes et mouvements à réaliser étape par étape avec leur enfant en piscine. L’acquisition de ces rudiments permettra par des gestes simples de rendre l’enfant à l’aise dans l’eau pour prévenir les accidents, lutter contre l’aquaphobie et faciliter l’apprentissage ultérieur des techniques de nage.   

 

15 Millions pour les équipements

Le plan « Aisance aquatique » est renforcé par un nouveau budget de 15 millions d’euros destiné au développement des piscines et notamment des bassins d’apprentissage en particulier dans les territoires carencés

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

Actualités juridiques

Actualités juridiques

Journal officiel 12 octobre - Ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse 9 Décret n° 2019-1043 du 10 octobre 2019 supprimant l'accès aux corps des professeurs certifiés et des professeurs[…]

15/10/2019 | Droit du sport
La revue de presse de la semaine

La revue de presse de la semaine

L’ANDES plaide pour une mission de coordination de chaque collectivité

L’ANDES plaide pour une mission de coordination de chaque collectivité

Une conférence de consensus sur l’aisance aquatique en janvier 2020

Une conférence de consensus sur l’aisance aquatique en janvier 2020

Plus d'articles