Nous suivre Acteurs du sport

Lancement de l’association nationale de la performance sociale du sport

Patrick Bayeux • patrick-bayeux@orange.fr
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Lancement de l’association nationale de la performance sociale du sport

© Monkey Business - stock.adobe.com

Un an après le lancement des travaux, l’association nationale de la performance sociale du sport a été officiellement lancée le 3 juin dernier, à l’initiative de l’Agence pour l’éducation par le sport (APELS) et avec le soutien du ministère des Sports et de l’Agence nationale du Sport.

Cette structure nationale inédite porte un défi majeur : faire reconnaître le monde sportif comme un acteur pertinent et efficace de l’inclusion des jeunes et ainsi construire une véritable filière de la performance sociale du sport.

L’association de la performance sociale du sport sera un espace d’échange ouvert et bienveillant mais surtout d’actions concrètes au service d’actions innovantes. Dès le mois de septembre, elle réunira une centaine d’associations autour des bonnes pratiques de la performance sociale du sport.

Pour Jean-Philippe Acensi, président de l’association ,« L’idée de départ a été de dire qu’il faut fédérer les acteurs qui s’engagent dans des actions d’insertion par le sport pour donner une autre dimension à ce champ d’activité. Nous avons réuni tous les acteurs concernés par la problématique (villes, fédérations, entreprises et fédérations) pour créer un espace de dialogue nouveau qui n’existe nulle part sur ce sujet pourtant crucial ».

Il est également président de l’Apels, et pour lui « les acteurs sportifs locaux sont aujourd’hui pour beaucoup en difficultés avec peu de perspectives de changer de modèle, le projet subventionné est de moins en moins tenable. Les éducateurs sportifs, qui sont la cheville ouvrière du club, vivent pour beaucoup dans la précarité, sans formation professionnelle avec des salaires indignes de leur engagement, … »  Et de marquer sa volonté de « revoir le modèle économique en trouvant des moyens nouveaux d’interventions. Le sport professionnel et les grands événements devront demain participer à ce grand projet éducatif du sport et rendre des comptes sur les moyens considérables utilisés. »

Pour la ministre des sports « La constitution d’une association nationale est une étape importante pour la reconnaissance, la structuration et le développement de la performance sociale par le sport. Aujourd’hui, les pionniers sociaux-sportifs et les fédérations unissent leurs forces. C’est une association que j’appelais de mes vœux. Parce qu’on est plus fort à plusieurs. Je me réjouis de la constitution d'une telle équipe et vous assure de mon plein soutien. »

L’association comprend 5 collèges : associations, fédérations, collectivités territoriales, entreprises et personnalités qualifiées.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

Gouvernance territoriale du sport : les collectivités sous tutelle ? Les élus l'ont-ils bien compris ?  par Patrick Bayeux

Gouvernance territoriale du sport : les collectivités sous tutelle ? Les élus l'ont-ils bien compris ? par Patrick Bayeux

Le projet de décret relatif aux conférences régionales du sport et aux conférences des financeurs du sport va être une nouvelle fois examiné au Conseil d’État vendredi puis[…]

Sport : un rapport du Sénat pointe « le désengagement de l’État »

Sport : un rapport du Sénat pointe « le désengagement de l’État »

Plan de relance dans le sport : pour France urbaine le compte n’y est pas

Plan de relance dans le sport : pour France urbaine le compte n’y est pas

Plan de relance : le sport au rattrapage récupère 120 millions d’euros sur 2 ans

Plan de relance : le sport au rattrapage récupère 120 millions d’euros sur 2 ans

Plus d'articles