Nous suivre Acteurs du sport

La Suze-sur-Sarthe: du gymnase au parc des sports

David Picot • david1picot@yahoo.fr

chiffres clés
Parc des sports : - Maître d'ouvrage: mairie de La Suze-sur-Sarthe. - Architecte mandataire: agence Delaroux. - Shon: 3200 m². - Salle de tennis de table: 347 m². - Salle de gymnastique: 768 m². - Salle de tennis: 1300 m². - Vestiaires (hommes, femmes): 68 m². - Coût des travaux: 2411000 euros HT. - Subventions: CNDS (330000 euros), région Pays de la Loire (218754 euros), conseil général de la Sarthe (200000 euros), État (150000 euros), Fédération française de tennis (20000 euros). - Public: équipement de 4e catégorie donc pouvant accueillir au maximum 300 personnes.

Le nouveau parc des sports de La Suze-sur-Sarthe a pour objectif de décongestionner les équipements existants. Une conception sobre et fonctionnelle pour réduire les coûts et quatre salles pour bien séparer les disciplines!

À une vingtaine de kilomètres au sud du Mans, La Suze-sur-Sarthe (Sarthe) ne savait plus vraiment où caser ses nombreuses associations sportives. Gymnastique, handball, tennis, tennis de table, volley-ball et encore yoga... le gymnase bon « à tout faire » était à saturation complète jusqu'à générer quelques frustrations.

 

Bouffée d'oxygène

« Inauguré le 23 janvier dernier, notre nouveau parc des sports nous offre vraiment une bouffée d'oxygène et davantage de souplesse au niveau des créneaux », explique Jacques Le Gal, à la tête du pôle Sport, enfance, jeunesse de la commune. « À la base, nous étions partis sur une salle comportant deux courts de tennis. Et puis, le club de gymnastique qui ne cesse de grandir pour atteindre aujourd'hui 400 licenciés, celui de tennis de table et même l'association de boule lyonnaise, sont venus se greffer. Nous avons donc élargi le projet pour en faire un vrai parc des sports ».

 

Quatre parties spécifiques

Situé sur la rive droite de la Sarthe, de l'autre côté du bourg, cet équipement a été conçu par l'Atelier -Delaroux (Le Mans). Il est situé à proximité des terrains de football et de l'aire de bicross. L'ensemble d'environ 3000 mètres carrés est constitué de quatre parties spécifiques: une première salle pour accueillir la gymnastique (800 mètres carrés), une deuxième pour le tennis de table (normée pour quatre tables), une troisième pour le tennis (deux courts). Une dernière partie est dédiée à... la boule lyonnaise avec quatre pistes sous un préau et seize en extérieur. Le chauffage est généré par une chaudière gaz à condensation. Quant aux vestiaires, ils sont communs pour une optimisation totale des coûts d'investissement et de fonctionnement.

Rationalisation des espaces

Sur le plan de la conception, nous voulions du « simple, style bâtiment industriel pour réduire les coûts de conception », poursuit Jacques Legal. L'architecte Marc Delaroux ajoute « avoir développé un gros travail de rationalisation des structures et des espaces ». Au niveau technique justement, « la structure est métallique avec bardage doubleau peau, pour une isolation thermique renforcée ». Il met aussi l'accent sur les vestiaires collectifs et partagés. « Cette mutualisation permet de rapprocher et de faire cohabiter des pratiquants de disciplines très différentes ».

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

À Tossiat, trois « Cube » plutôt qu’un !

À Tossiat, trois « Cube » plutôt qu’un !

Inauguré en 2014, le Cube, salle multisport de Tossiat, optimise l’espace grâce à un cloisonnement très performant. Trois salles respectant bien les pratiques et pour un coût raisonnable. Dès 1995,[…]

25/02/2019 |
Les cloisons s’adaptent aux usages

Les cloisons s’adaptent aux usages

Épinay-sur-Seine opte pour le grès

Épinay-sur-Seine opte pour le grès

Les sols des piscines entrent en résistance

Les sols des piscines entrent en résistance

Plus d'articles