Nous suivre Acteurs du sport

La revue de presse de la semaine

Patrick Bayeux • patrick-bayeux@orange.fr

Sujets relatifs :

,
La revue de presse de la semaine

© Nedjo - stock.adobe.com

Roxana Mărăcineanu : « On a préservé l’essentiel de l’activité des associations sportives »

La ministre des Sports a dû défendre, au cours d’une audition au Sénat, les arbitrages du gouvernement dans le cadre du plan de relance. Elle a également souligné le peu de prise de son ministère dans le financement des sports.

Clubs de sport amateur : "il y a un vrai danger, il faut agir très vite", alerte Jean-Pierre Siutat, président de la Fédération française de basket

Il affirme que non seulement le tissu associatif est en danger mais également les JO de 2024.

Le sport pro continuera, même en cas de confinement

Un reconfinement, s’il devait être annoncé dans les prochains jours, n’entraînera pas l’arrêt des compétitions professionnelles, cette fois-ci.

Le ministère des Sports veut que le sport de haut niveau continue en cas de reconfinement

Dans l’entourage de la ministre des Sports Roxana Maracineanu, on assure ce mardi soir que tout sera mis en oeuvre pour que le sport professionnel puisse continuer, même en cas de reconfinement

Denis Masseglia, président du CNOSF : « Le sport ne fait pas partie des priorités de la nation »

Denis Masseglia, le président du Comité national olympique et sportif français, considère que les mesures sanitaires actuelles, si elles persistent, vont rapidement poser la question de la survie des clubs et fédérations.

Le mouvement sportif lance un SOS à Emmanuel Macron

Quatre-vingt quinze présidents de fédérations ont adressé une lettre ouverte au chef de l'Etat Emmanuel Macron estimant que le sport français est en grand danger.

Sonné et dans les cordes, le sport français en appelle à Emmanuel Macron

Institutions    L’heure est grave pour le mouvement sportif français. Déjà sonné par le confinement, puis abattu par le report des Jeux de Tokyo, il a encaissé les dernières mesures sanitaires prises par les autorités politiques comme un nouveau coup dur. Son secteur amateur souffre. Ses clubs voient leurs licenciés s’éparpiller dans le vent. Et la perspective d’un nouveau durcissement des règles de lutte contre la pandémie, avec un possible reconfinement, lui fait craindre le pire.

"Nous sommes désemparés" : le mouvement sportif appelle le Président à l'aide

Dans une lettre adressée ce lundi au Président de la République, le mouvement sportif tire la sonnette d'alarme sur la situation des structures sportives en France depuis le début de la crise sanitaire. Les "clubs, acteurs associatifs, fédérations" déplorent "une stigmatisation aussi violente qu'infondée" et regrettent de pas figurer "dans les priorités d'action" du gouvernement.

Pour son premier exercice, l'Agence nationale du sport a marché dans les pas du CNDS

Le premier rapport annuel de l'Agence nationale du sport, portant sur l'année 2019, permet de faire un bilan de son action. Si ses priorités restent inchangées par rapport à celles de son prédécesseur le CNDS, la méthode a évolué. Les fédérations ont désormais la main sur les subventions aux clubs.

Conférences régionales du sport : un décret, beaucoup de questions

Un décret du 20 octobre précise les missions, fonctionnement et composition des conférences régionales du sport et des conférences des financeurs du sport. Sa rédaction laisse toutefois de larges plages d'interprétation et, partant, des zones d'incertitude.

Les maires de France favorables à des jauges en fonction de la capacité des stades

François Baroin et Johanna Rolland ont adressé un courrier en ce sens à la ministre des Sports Roxana Maracineanu.

Patrick Wolff : «Il y aura des faillites, dans tous les sports»

INTERVIEW - Le patron de l’Association nationale des ligues de sport professionnel (football, rugby, basket, handball, volley-ball et cyclisme) tire la sonnette d’alarme.

Roxana Maracineanu retrouve le ministère des Sports

Cas contact, Roxana Maracineanu a passé un test covid qui s'est avéré négatif et a pu retrouver son bureau après s'être isolée sept jours à son domicile.

Covid-19 : les mesures d’endiguement fragilisent clubs sportifs et entreprises de sport

Les clubs amateurs, qui dépendent en priorité des cotisations de leurs adhérents, s’attendent à une chute de 25 % des licenciés. Les entreprises de loisirs sportifs anticipent une perte cumulée d’un milliard d’euros.

Programme européen Erasmus+ Sport 2020 : 44 projets impliquant la France ont été retenus !

La Commission européenne a publié les résultats de l’appel à projets 2020 Erasmus+ Sport.

Cette édition a vu croître le nombre de candidatures de manière exponentielle : 1 145 candidatures ont été reçues contre 766 en 2019, soit un bond de près de 45%. Avec 315 projets financés au total, le taux de financement est de 27% soit une sélectivité accrue comparée aux années précédentes (34% en 2019).

44 projets retenus sur 315 impliquent au moins un acteur français.

« Il faut trouver un nouveau système » : le plaidoyer de Kevin Mayer pour la pratique du sport

«C’est catastrophique, on vient de perdre 4 millions de licenciés dans les clubs. » Si Kevin Mayer, le recordman du monde du décathlon et leader de l’athlétisme français avec Renaud Lavillenie, avoue que la situation du sport en France en pleine pandémie de Covid-19 le préoccupe, il ajoute : « J’ai l’impression que le confinement a été source d’éveil sur le fait que le mouvement était nécessaire pour le bien-être. D’un côté on a donc moins de licenciés mais d’un autre j’ai l’impression que les gens se prennent plus en main pour bouger.

Violences sexuelles dans le sport : "Il n’y a pas qu’un seul profil de prédateur et il n’y a pas qu’un seul profil de victime"

Slalom, premier film de Charlène Favier, évoque les abus d’un coach sur une jeune championne. L’ex-patineuse Nathalie Péchalat, à la tête de la Fédération française des sports de glace, publie Les Bénéfices du doute, le récit de son parcours. Échange engagé.

Le mouvement sportif fait part de son incompréhension face à l’adoption d’un amendement fragilisant davantage la pratique du sport en France

Le Comité National Olympique et Sportif Français, représentant du Mouvement sportif devant les pouvoirs publics, fait part de son incompréhension après l’adoption hier d’un amendement du Gouvernement au Projet de loi de financement de la sécurité sociale. Cet amendement revient sur le dispositif adopté au Parlement dans la loi d’accélération et de simplification de l’action publique et s’avère fortement préjudiciable à l’accès et à la pratique du sport en France.

Le sport en entreprise n'est plus hors la loi

Les députés ont adopté, vendredi 2 octobre en séance publique, un amendement qui encourage le sport en entreprise en ne le considérant plus comme un avantage en nature.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

La revue de presse de la semaine

La revue de presse de la semaine

%%HORSTEXTE:1%%   Coronavirus : le Président Emmanuel Macron annonce une reprise du sport en trois temps Le président de la République Emmanuel Macron a annoncé mardi soir les trois grandes étapes de la[…]

26/11/2020 |
Francis Didier : « J’ai regardé toutes les fédérations. Elles ont fait des économies. Ça ne sert à rien. » …

Francis Didier : « J’ai regardé toutes les fédérations. Elles ont fait des économies. Ça ne sert à rien. » …

La revue de presse de la semaine

La revue de presse de la semaine

La revue de presse de la semaine

La revue de presse de la semaine

Plus d'articles