Nous suivre Acteurs du sport

La revue de presse de la semaine

Patrick Bayeux • patrick-bayeux@orange.fr

Sujets relatifs :

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

La revue de presse de la semaine

© Agence DER - stock.adobe.com

Le terrible déclassement du ministère des Sports

Placée sous la tutelle du ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, Roxana Maracineanu est poussée sur le banc… et la filière sportive avec !

 

A quatre ans des Jeux olympiques, les sports et la ministre passent sous tutelle

Roxana Maracineanu devient ministre déléguée, rattachée au ministre de l’éducation nationale. « Une bonne nouvelle » pour certains, un mauvais signe pour d’autres à quatre ans des JO à Paris.

 

La délégation du ministère des Sports fait tiquer le monde sportif

Roxana Maracineanu reste au gouvernement, mais doit accepter un ministère délégué, placé sous le périmètre d’un grand portefeuille de l’Éducation nationale.

 

Les chantiers qui attendent le nouveau ministère des Sports et le duo Blanquer-Maracineanu

Roxana Maracineanu passe de ministre à ministre déléguée aux Sports, sous l'autorité donc du nouveau m­inistre des Sports, Jean-Michel Blanquer, également ministre de l'Education nationale et de la Jeunesse. Ce duo devra donc gérer plusieurs dossiers brûlants qui restent sur la table. Parmi eux, l'organisation des Jeux olympiques 2024, l'impact de la crise du Covid-19 sur les structures sportives ou encore le retour progressif du public dans les enceintes sportives. Focus sur les différents chantiers qui occuperont ce duo Blanquer-Maracineanu pour les deux dernières années de mandat d'Emmanuel Macron.

 

Le sport français compte toujours sur le désormais Premier ministre Jean Castex

Nommé Premier ministre par Emmanuel Macron en remplacement d’Édouard Philippe, Jean Castex a laissé de très bonnes impressions ces trois dernières années dans les hautes sphères du sport français. L’ex-« Monsieur JO » 2024, qui était aussi à la tête de l’Agence nationale du sport, a séduit dans ses fonctions. Et ceux qui l'ont côtoyé espèrent que le sport aura toujours une place importante dans son gouvernement.

 

Rugby : La FFR condamnée à payer 3,36 millions d’euros pour avoir abandonné le projet de Grand Stade

Il devait s’élever sur le territoire des communes de Ris-Orangis et Bondoufle en Essonne. Mais le Grand Stade du rugby français n’a jamais vu le jour. Comme l'indique Le Monde, la Fédération française de rugby (FFR) a été condamnée à verser 3,36 millions d’euros à la communauté d’agglomération Paris Sud Seine-Essonne-Sénart, pour l’abandon de ce projet au sud de Paris. La décision de ne pas réaliser ce gros investissement avait été prise par Bernard Laporte, dès son élection à la présidence de la FFR en décembre 2016

 

Nîmes : le maire ne signera pas le permis de construire du stade provisoire

Jean-Paul Fournier n'a toujours pas rencontré le président de Nîmes Olympique Rani Assaf. Et n'apprécie pas le changement sur le stade provisoire.

 

 Le Mondial féminin de football, une affaire qui rapporte

L’Australie et la Nouvelle-Zélande peuvent se frotter les mains : le Mondial féminin de football, dont les deux pays viennent de décrocher l’organisation en 2023, se révèle une très bonne affaire.

 

Paris 2024 : Le temps des changements

Entre l’achèvement des élections municipales, l’installation annoncée d’un nouveau Gouvernement et la nécessité de réviser le projet de Paris 2024 à l’aune de la crise économique liée au Covid-19, les préparatifs d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 entrent dans une nouvelle ère.

 

JO: Paris 2024 devant l’impact budgétaire de la COVID-19

PARIS — Les organisateurs des Jeux olympiques de Paris 2024 vont devoir trouver des pistes d’économies pour faire face aux conséquences budgétaires de la crise du COVID-19, alors que le modèle apparaît soudain fragile avec le report des JO de Tokyo.

 

Jugée pas assez clinquante, la Seine-Saint-Denis pourrait perdre des sites de compétition pour les JO 2024

Le département pourrait être amputé du futur site dédié au tir et de celui consacré au volley-ball. Les élus du 93 rappellent avec fermeté l’importance de ne pas toucher à l’héritage promis.

 

JO 2024 : aucune concession sur les sites et les épreuves prévus en Seine-Saint-Denis, préviennent les élus

Alors que le comité d'organisation de Paris 2024 cherche à réaliser de nouvelles économies sur le budget des Jeux Olympiques, les élus du département de la Seine-Saint-Denis préviennent : pas question de revenir sur les sites et et les épreuves prévus sur leur territoire.

 

Même après le confinement, le sport va continuer à se virtualiser

Faute d’aller dans les salles et les stades, les adeptes se sont tournés vers les plateformes numériques : entraînements à distance, compétitions sans rassemblement mais avec un temps à battre malgré tout. Et le retour progressif des activités sportives ne devrait pas stopper cette nouvelle tendance.

 

Histoire de la piscine : comment est née la nage en boîte

Fermées pendant trois mois à cause du coronavirus, les piscines ont rouvert leurs portes au plaisir des adeptes de brasse coulée et d'eau chlorée. L'occasion de plonger dans l'histoire des bassins artificiels, des thermes de l'empereur Caracalla au complexe aquatique d'Aquaboulevard.

 

Filtration des eaux dans les piscines publiques : l'Anses publie des recommandations concernant les procédés membranaires

L’Anses publie un avis relatif à l’utilisation des procédés membranaires permettant de filtrer les eaux de bassin ou les eaux de lavage des filtres des piscines publiques pour assurer la sécurité sanitaire des baigneurs. Les travaux menés ont permis de comparer les éléments de performance, les conditions d’usage, les limitations spécifiques des différentes familles de procédés membranaires, en particulier vis-à-vis de leur tenue au chlore. Cette expertise peut également constituer un outil d’aide à la décision pour les exploitants des piscines désireux d’utiliser ce type de  procédés. Si les procédés membranaires s’avèrent particulièrement efficaces pour filtrer les eaux des piscines publiques, l’Agence rappelle que la qualité de l’eau passe avant tout par l’application des mesures d’hygiène corporelle par les baigneurs.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

Un petit tour et puis revient

Un petit tour et puis revient

La rédaction d'Acteurs du sport va prendre quelques congés... Nos publications vont se ralentir, la lettre d'information reviendra dans quelques semaines. Pour patienter, n'hésitez pas à lire ou relire nos[…]

21/07/2020 | Gouvernance
La revue de presse de la semaine

La revue de presse de la semaine

Les fondateurs de l’Agence nationale du sport s’opposent aux propositions du Conseil d’État sur le décret « gouvernance du sport »

Les fondateurs de l’Agence nationale du sport s’opposent aux propositions du Conseil d’État sur le décret « gouvernance du sport »

Les actualités juridiques

Les actualités juridiques

Plus d'articles